Techno et cie

Archive de la catégorie ‘Général’

Vendredi 26 septembre 2014 | Mise en ligne à 16h20 | Commenter Un commentaire

Le portable MSI GS70, une Formule Un pour le jeu

L'ordinateur portable de MSI, le modèle GS70 2PE-010US Stealth Pro

L'ordinateur portable de MSI, le modèle GS70 2PE-010US Stealth Pro

MSI (Micro-Star International), le fabricant asiatique de matériel informatique basé à Taiwan, veut faire une percée au Canada avec ses portables conçus pour le jeu. Il conçoit notamment d’ordinateurs portables, des cartes graphiques et des cartes mère.

Au Canada, MSI a commencé à être sur le marché dans l’Ouest, en Colombie-Britannique, mais il est présent depuis peu dans Est, et au Québec il essaie de se faire une place sur le marché des portables haut de gamme.

Lors du Pixel Challende de Québec, c’est MSI Canada qui fournissait les portables pour la première coupe nationale de la compétition sportive en ligne League of Legends dans la Capitale.

J’ai donc pu essayer l’un de ces portables, le modèle GS70 2PE-010US Stealth Pro, de 17 pouces, doté d’un disque SSD et d’un disque rigide interne d’un terra octet tournant à 5400 tours, en plus d’une carte graphique GeForce GTX 870M et de 16 Go de mémoire vive. Une vraie Formule Un pour le jeu.

Jusqu’à maintenant, j’ai toujours joué à des jeux PC sur un ordinateur de table que je croyais au-dessus de la moyenne, avec son processeur i7, lui aussi, la même capacité de mémoire et une carte NVIDIA GTX 660 de la génération précédente. Mais ce portable là, avec Windows 8.1, s’ouvre en 15 secondes, prêt pour le jeu, à cause de son disque SSD. Mon PC prend au moins 2 minutes avant d’être prêt.

Pour le mettre à l’épreuve, j’ai installé un simulateur de vol qui tourne bien sur mon ordinateur de table, mais ça roulait encore mieux sur le portable MSI. Aucun effet de latence dans les combats aériens malgré l’arrivée massive d’avions ennemis.

Je suis passé par Steam pour installer Assasin’s Creed Black Flag, dont le graphisme est assez exigeant dans plusieurs séquences, notamment les combats navals. Ça roulait à toute vapeur sur le portable, aussi bien que sur la PS3 et mieux encore que sur mon ordinateur de table.

Pour jouer, c’est un ordinateur incroyable.

Mais il a un léger défaut: il chauffe. J’ai dû le placer sur un support, car ma table de travail devenait très chaude de part en part. Les ventilateurs en travaillaient un méchant coup pendant mes séances de jeu.

Pour les amateurs de spécifications, elles sont toutes à cette adresse: http://ca.msi.com/product/nb/GS70-2PE-010US-Stealth-Pro.html#hero-overview

Le modèle à l’essai, parmi les plus minces dans les portables conçus pour le jeu, a été prêté par MSI Canda et l’agence Cyber Entertainment. Il se vend dans les 2000 $, mais je n’en ai pas vu chez les détaillants au Québec. Il est supposé être dans le réseau d’Ameublement Tanguay, mais je ne n’ai pas trouvé de produits MSI lors de ma visite dans l’un des commerces à Québec. Sur le site, il y a de nombreux modèles pour différents usages et pour toutes les bourses… ou presque.

On peut trouver un revendeur sur le site cafr.msi.com dans la section Service et Support, à la ligne Où acheter.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 25 septembre 2014 | Mise en ligne à 12h30 | Commenter Aucun commentaire

Test du jeu Professor Layton vs. Phoenix Wright: Ace Attorney

i_41947

Lorsque j’ai commencé à jouer avec le nouveau titre Professor Layton vs. Phoenix Wright: Ace Attorney, j’ai d’abord eu la surprise d’avoir deux prologues à jouer avant d’entrer à proprement parler dans les chapitres de l’histoire.i_41948

Je trouvais cela étonnant, mais pas aussi étonnant que l’histoire ficelé entre le présent à Londres et une autre ville que l’on croirait sortie du passé, Labyrinthia, dans un univers parallèle plutôt mystique avec ses chevaliers, ses sorcières et son raconteur d’histoire qui dirige une ville dont on ne peut s’échapper… ou presque.

Un livre apporté par une jeune fille en fuite assistée par un ami du Professeur Layton, Espella Cantabella, viendra tout bouleverser dans la vie du professeur et de son assistant.

i_41944Mais avant de tout comprendre du monde de Labyrinthia où certaines personnes semblent avoir perdu la mémoire de leur vraie vie, il faut passer par un procès où l’avocat Phoenix Wright et son adjointe Maya Fey où une jeune élève Mlle Cantabella est accusée. Encore là, le livre de la jeune élève causera une faille dans le temps.

À cette étape du deuxième prologue, j’ai failli décrocher parce que je me faisais écorcher les oreilles par les objections accompagnées de bruit de métal que l’on frotte, de coup de poing sur le pupitre avec d’autres effets sonores particulièrement inutiles. Sans compter que les effets s’ajoutaient à des images pour faire choc. Pas fameux.

Si ces effets de scènes amusent les Asiatiques, car je crois que le jeu de CAPCOM s’adressait d’abord à ce segment de marché, comme Nord-Américain, quand je ne suis pas dans un jeu de combat, ce type de bruitage me tape sur les nerfs.i_41945

J’avais aussi l’impression de lire plus un photo-roman, comme plusieurs jeux populaires au Japon et en Corée du Sud basé sur ce style, que de participer à une aventure tellement il y avait du dialogue à ne plus finir. Ma première heure était pleine de déception et pas assez d’énigmes.

Mais, puisque j’ai bien aimé les autres titres du Professeur Layton, j’ai décidé de poursuivre… en coupant le son et en endurant tant bien que mal les longueurs des discours.

Croyez-le ou non, les dix heures suivantes ont été remplies de rebondissements. Je passais de découverte en découverte. J’avais besoin de beaucoup d’attention pour démêler le fil de l’histoire et entrevoir une conclusion; une histoire suffisamment bien tordue pour me forcer la main à aller voir plus loin chapitre après chapitre.

On se promène pas mal dans la fameuse ville de Labyrinthia. Il y aura encore des procès qui demanderont cette fois plus de discernement pour sortir l’avocat du pétrin. Sans oublier les sorcières. Sont-elles si méchantes que cela? Il faut se rendre au bout pour comprendre tous les liens de l’aventure.

Au final, le jeu vaut la peine, mais une faiblesse demeure: la longueur des dialogues comparativement à l’action. Ça manque d’équilibre.

Les énigmes sont intéressantes, certains plus complexes que d’autres, mais avec un peu d’attention et une once de patience, on perce le mystère.

Le jeu pour la console Nintedo 3DS se vend 35 $ en magasin ou dans le Nintendo eShop.

Site Web du jeu: http://laytonvsphoenixwright.nintendo.com/fr

i_41946

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 24 septembre 2014 | Mise en ligne à 15h09 | Commenter Aucun commentaire

Les nouveautés de Photoshop Elements 13 et de Premiere Elements 13

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.10.39

Les nouvelles moutures des logiciels Photoshop Elements et Premiere Elements ne présentent pas de refonte de l’interface, mais une série d’amélioration pour faciliter la tâche des consommateurs dans le traitement des images et de la vidéo dans cette version 13.

Lors de la présentation faite aux journalistes, on distinguait clairement la différence entre les versions de la série Elements et les produits professionnels d’Adobe, bien que la parenté des logiciels ne puisse être niée.

La plupart des nouveaux ajouts l’ont été à la suite des demandes des consommateurs, soutenait le présentateur de la démonstration.

Cependant, Adobe en met un peu plus dans l’accompagnement pas-à-pas de l’usager. Il lui tient pratiquement la main dans Photoshope Elements 13 pour le cadrage des images, l’ajustemement des couleurs et même différents effets comme avec les images en couleur transformées en noir et blanc avec une seule dominante colorée.

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.24.31Capture d’écran 2014-09-18 à 11.24.56

Le gros morceau de Photoshop Elements 13 apparaît avec le Photomerge qui permet de composer une nouvelle image, notamment avec des personnages se trouvant sur des prises de vue différentes. Pour le personnage exporté dans le cliché servant de base, on pourra ajuster les proportions de ce dernier pour que ce soit réaliste, le place en avant plan ou à l’arrière tout en utilisant un outil de retouche pour peaufiner l’image.

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.29.37

L’organisateur des différents médias a été amélioré pour faciliter le travail sur les images pou les vidéos. Mieux encore, l’usager aura accès à une foule d’explications et des tutoriels en ligne à partir du bouton eLive.

Du côté des effets, on passe d’une dizaine de choix à plus de 50 avec des variations. Il y a même une option pour organiser à son goût l’image de son profil Facebook directement dans l’éditeur de photo.

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.16.19Capture d’écran 2014-09-18 à 11.18.28

Pour Premiere Elements 13, les deux ajouts les plus intéressants sont la stabilisation de l’image, utile avec les vidéos prises avec un téléphone, et le choix des bonnes séquences de vidéo à conserver au lieu de faire le choix des coupures. Ça semble logique, mais les versions antérieures misaient sur la coupe des moments les moins intéressants seulement.

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.38.11

Il y a des améliorations pour les titres et quelques effets spéciaux additionnels.

Capture d’écran 2014-09-18 à 11.41.51

J’ai bien hâte d’avoir les deux logiciels entre les mains pour faire quelques mises à l’épreuve.

Chaque logiciel se vend 100 $ US ou 80 $ US pour la mise à niveau de l’un ou l’autre. En coffret, les deux logiciels se vendent 150 $ US ou 120 $ US pour la mise à niveau double.

Les versions Mac fonctionnent avec OS 10.8 et plus. Sous Windows 8 les logiciels fonctionnent en mode 64 bits ce qui les rend plus rapides.

Photoshop Elements 13 — https://www.adobe.com/ca_fr/products/photoshop-elements.html

Premiere Elements 13 — http://www.adobe.com/ca_fr/products/premiere-elements.html

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

Blogues sur lapresse



publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité