Techno et cie

Archive de la catégorie ‘Général’

Samedi 20 septembre 2014 | Mise en ligne à 13h30 | Commenter Commentaires (2)

Surface Pro 3: un ordinateur plus qu’une tablette

1Surfacepro

Avertissement: les spécialistes du Microsoft bashing devraient changer de page immédiatement :-)

J’ai pu passer quelques jours avec la nouvelle Surface Pro. J’y ai découvert un outil polyvalent et plus puissant que bien des tablettes qui me sont passées entre les mains.

J’avais nettement l’impression d’avoir un véritable ordinateur dans les mains, moins lourd et plus puissant que l’un des portables que j’ai à la maison. À vue de nez, je dirais le tiers de l’épaisseur de mon MacBook pour le le tiers du poids. Et environ les 2/5 du MacBook Pro du bureau et la moitié moins lourd.

Chose certaine,  je m’en servirais davantage que mon portable pour mes cours hebdomadaires, car avec les manuels à transporter, la Surface Pro 3 ne prend pas beaucoup de place dans le sac à dos tout en ayant une autonomie supérieure au MacBook. Théoriquement, la nouvelle mouture de cet ordi-tablette peut fonctionner entre 7 heures et 9 heures selon l’utilisation que l’on en fait.

Dans mon cas, je n’ai pas atteint tout à fait les 6 heures d’autonomie, mais je me servais de la caméra pour assister à un cours à distance tout en utilisant quelques logiciels gourmands pendant la séance de trois heures.

Contrairement à une tablette qui n’a qu’un clavier jaillissant à l’écran, la Surface peut prendre un clavier complet lié à l’écran. Sur mon iPad, je dois absolument utiliser un clavier Bluetooth pour travailler et prendre des notes avec ma méthode de dactylographie (perfectionnée avec Tap’Touche). Autrement, avec le clavier à l’écran je perds un temps fou avec les accents.

L’avantage du clavier de la Surface, c’est qu’il sert en même d’étui protecteur pour l’écran, même s’il se vend 130 $.

1clavier

Contrairement au modèle Surface Pro 2 avec un processeur ARM qui m’a fait suer parce que je ne pouvais pratiquement rien installer, même des logiciels simples, la nouvelle Surface est dotée d’un vrai processeur. Dans le cas présent un Intel i5 à 1,9 GHz.

J’ai pu installer un autre navigateur avec lequel j’ai synchronisé tous mes signets; utiliser mes comptes dans l’infonuagique pour retrouver mes documents et avoir accès à ma banque de photos. Même pour les jeux, j’ai pu télécharger ce qui me tentait.

Lorsqu’on enlève le clavier, on se retrouve avec une tablette pour consommer de l’information. Mais la Surface Pro 3, c’est plus qu’une tablette, c’est vraiment un ordinateur hybride puissant, plus intéressant que certains autres appareils hybrides que j’ai pu essayer dans la dernière année.

Les prix sont en conséquence puisqu’ils varient de 850 $ à 2000 $ selon l’une ou l’autre des cinq configurations de mémoire et de capacité de stockage.

Pour me répéter, j’ajoute que Windows 8 est vraiment bien pensé pour une tablette. Sur mon ordinateur de table, ça fait longtemps que j’ai fait disparaître les tuiles du côté tactile. Avec une tablette, c’est parfait.

En parlant des prix avec Mario Cocoluzzi, directeur de Microsoft pour l’Est du Canada, il a  rappellé que les consommateurs n’ont pas tous besoin de la Surface la plus dispendieuse. Tout dépend des besoins. Ceux qui naviguent sur le Web, dans Facebook ou regardent des vidéo n’ont pas besoin de la plus grande capacité de stockage ni du processeur le plus puissant, comme le processeur  i7. Le modèle de base avec le processeur i3 fera bien l’affaire.

Pour ceux qui veulent un outil de travail plus polyvalent que la simple tablette, ils pourront choisir d’autres configurations et d’autres accessoires.

J’entends les critiques sur les prix… Pour avoir utilisé des portables à 300 $ et d’autres à plus de 2000 $ aussi, on voit la différence, pas seulement dans les fiches techniques, mais dans la qualité des produits. Les appareils d’entrée de gamme resteront toujours des produits de base qu’il ne faut pas trop brasser et à qui il ne faut pas trop en demander.

Dans certains cas, les taux de retour dépassent 35 %. Dans les produits haut de gamme, généralement plus puissants, mieux conçus et plus durables, le taux de retour et de mauvais fonctionnement dépasse rarement les 5 %.

Mon PC de table a coûté plus cher que le MacBook Pro, que trouvait déjà assez cher. Dans les deux cas, je n’ai pas regretté mes choix malgré les prix élevés.

Si j’avais à changer de portable, j’envisagerai certainement l’un de modèle de la Surface Pro 3, car le produit est particulièrement impressionnant.

Pour les prix et les différentes configurations: http://tinyurl.com/lf3y4mo

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Vendredi 19 septembre 2014 | Mise en ligne à 11h33 | Commenter Aucun commentaire

Beenox signe la version 3DS du nouveau Skylanders Trap Team

skylanders-trapteam-3ds-package

Les amateurs de Skylanders pourront compter sur une nouvelle production du jeu développé par le studio Beenox de Québec pour la console Nintendo 3DS. Le jeu Skylanders Trap Team sortira le 5 octobre.

Les joueurs devront affronter une série de vilains comme le Mouton du Cauchemar et 13 autres personnages exclusifs à cette version. En même temps, Activision lancera des versions pour les consoles et les tablettes.

Dans le communiqué émis cette semaine, Activitions souligne que la version du jeu «Skylanders Trap Team exploite les capacités interactives de la Nintendo 3DS de façon amusante. Par exemple, après que les vilains aient été capturés, les joueurs peuvent utiliser le bas de l’écran tactile pour les sortir du jeu et les emprisonner dans le Caveau de Traptanium. Puis, une fois les vilains capturés, les joueurs peuvent utiliser l’écran tactile et le micro pour les titiller, chatouiller ou les secouer pour leur faire tourner la tête.»

Le kit de démarrage du jeu viendra avec le fameux portail magique et deux personnages Skylanders très puissants: «Gusto, un Trap Master avec un immense Boomerang de Traptanium qui assène le coup fatal aux méchants, et Barkley, la version mini de Tree Rex, l’un des personnages de Skylanders Giants».

De plus, Activition souligne que «Skylanders Trap Team sur Nintendo 3DS propose une version multijoueur du populaire jeu de cartes Skylanders Skystones qui utilise la connectivité Wi-Fi. C’est la première fois que les Maîtres du Portail peuvent jouer à ce mini-jeu en famille et avec leurs amis.»

La version Nintendo 3DS, explique-t-on permettra d’utiliser les figurines provenant des autres versions des titres de la série Skylanders. Le jeu sera vendu aux environs de 75 $.

Le studio de Québec également collaboré au développement des autres versions du jeu (PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, Wii U, Wii, tablette).

J’aurai l’occasion la semaine prochaine de faire une entrevue avec les producteurs du jeu à Québec. Je devrais pouvoir vous partager d’autres détails.

Bande-annonce console: youtu.be/E8T78t9iRjs

Bande-annonce tablette: youtu.be/eF3V7VYNqZ8

Site web: www.skylanders.com/ca/fr/

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 16 septembre 2014 | Mise en ligne à 16h40 | Commenter Un commentaire

Une pellicule protectrice contre les rayons UV

1Vision Protective Shield Photo

Il y a deux mois, j’ai installé un protecteur nouveau genre sur l’écran sur mon iPad mini.

Ce protecteur n’est pas d’abord conçu pour protéger l’écran de la tablette, mais les yeux des utilisateurs contre les rayons ultraviolets (UV) réfléchis lorsqu’ils sont à l’extérieur.

Je me fie à mon optométriste qui me conseille depuis des années des verres correcteurs capables de filtrer les rayons UV nocifs pour les yeux, surtout que les rayons UV peuvent causer des problèmes de vision.

Or, la pellicule que la compagnie californienne Interworks Unlimited (www.interworks-usa.com) a mise en marché cet été, le Konnet Care Vision Protective Shield, fait cela sur une surface de verre aussi grande que celle des tablettes.

La compagnie donne de nombreuses explications dans cette vidéo: http://youtu.be/7Sm11JVQjhc

Selon la compagnie, ce type de pellicule protectrice est plus importante qu’une protection contre les reflets ou les égratignures, même si elle le fait aussi. Elle protège les yeux des rayons UV du soleil, mais aussi des types des fréquences lumineuses du type UVt MAX qu’émettent les écrans des téléphones, des tablettes et des écrans d’ordinateur.

D’ailleurs, on ne m’a pas conseillé de pellicule protectrice pour mon iPad, mais un étui, car selon les gens d’Apple ce n’était pas nécessaire.

Les vendeurs m’ont assuré par contre que mon téléphone s’égratignerait rapidement dans ma poche de veston. Ils avaient raison. J’ai pu le vérifier avec mon ancien iPhone qui n’avait aucune pellicule protectrice.

Quant à la Konnet Care Vision Protective Shield, je n’ai pas les outils de mesure pour vérifier toutes les affirmations sur la capacité de protection, mais j’ose croire que cela est vrai.

Par contre, il ne faut pas avoir les doigts engourdis pour poser cette fameuse pellicule. Pas évident.

Les prix de la pellicule varient de 20 $ à 30 $ pour les iPhone et iPad. Les prix sont semblables pour les téléphones et les tablettes Galaxy de Samsung. Ils valent 25 $ pour les Kindle Fire HD 7 et HDX 7.

On peut acheter en ligne sur le site Web konnetonline.com ou encore sur Amazon.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

Blogues sur lapresse



publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité