Techno et cie

Techno et cie - Auteur
  • Yves Therrien

    Passionné de jeux vidéo, à l'affût des nouveautés techno et et branché sur cette industrie, Yves Therrien partage ses coups de cœur, ses découvertes, ses suggestions.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 13 janvier 2014 | Mise en ligne à 14h43 | Commenter Commentaires (3)

    Assassin’s Creed IV Black Flag, le meilleur de la série

    Assassin4

    J’ai finalement pu passer au travers d’Assassin’s Creed IV Black Flag d’Ubisoft et de l’expansion Freedom Cry avec l’assassin Adewale produite par le studio de Québec.

    À mon avis, Black Flag est le meilleur titre de la série, car il y beaucoup d’action et de variété dans les missions qui demandent d’explorer les villes et les mers. Il y beaucoup moins de séquences vidéos inutiles qui brisent le rythme de la partie.

    Dès le départ du jeu, le joueur est plongé dans l’action

    J’ai adoré les combats navals qui exigent précision et un bon sens d’anticipation pour réagir au bon moment avec les canons. Il faut toutefois prendre son temps pour gagner des combats et faire de l’argent pour améliorer le navire d’Edward Kenway dans la boutique du capitaine du port.

    Outre les combats contre les bateaux ennemis et les forts, il y a quelques super navires quasiment impossibles à couler même avec toutes les améliorations possibles. Il faut beaucoup de pratique et une grande habileté pour en venir à bout et remporter le prix de la cargaison.

    Le choix des armes est plus limité que dans les éditions précédentes de la série, on se concentre essentiellement sur les outils disponibles à l’époque des corsaires et des pirates en plus des armes essentielles de la panoplie de l’assassin.

    Adewale et le capitaine Edward Kenway

    Adewale et le capitaine Edward Kenway

    J’ai dû passer une cinquantaine d’heures en passant par-dessus certaines missions secondaires et quelques chasses des baleines et des requins, bien que cette portion de jeu parallèle de chasse avec un harpon permet de respirer entre les coups de canon, les réparations du navire et les poursuites pour se défaire des chasseurs de pirates.

    Et il y a les tempêtes dont il faut se méfier, les tornades et les vagues déferlantes. L’ambiance est bien rendue. Sans compter les missions sur le terrain où il faut éviter de se faire repérer par les soldats ennemis ou les attaques des animaux comme les panthères noires et les jaguars.

    Et il y a aussi les passages dans l’Animus transformé en studio de production de films à partir des séquences de la mémoire génétique et l’éternel combat comme les Templiers.

    Je me répète, c’est l’un des titres que j’ai le plus aimés.

    Quant à l’expansion Freedom Cry, elle est aussi très bien faite dans le contexte où Adewale, qui apparait dans Black Flag comme quartier-maître d’Edward Kenway, devient un Assassin expérimenté qui aura un monde créé juste pour lui. Il devra se défendre contre de nouveaux ennemis de la colonie française en Haïti pour réaliser sa quête de libérer les esclaves et aider la révolte des Marons.

    Quelques villes à visiter, des missions furtives de jour ou de nuit dans les plantations et bien des combats en mer pour arraisonner les navires négriers. Il faut au minimum de cinq à six heures pour compléter la quête principale et le double si l’on veut faire toutes les missions secondaires.

    L’extension Freedom Cry pour Assassin’s Creed Black Flag a été pilotée par François Pelland à la tête une équipe de 80 personnes. Selon des sources bien informées, le studio du boulevard Charest pourrait reprendre la franchise d’Assassin’s Creed pour la porter vers de nouveaux horizons.

    La vidéo produite à Québec pour présenter l’expansion Freedom Cry comme si elle se passait à Québec:

    La bande annonce de l’expansion Freedom Cry:

    La bande-annonce de Balck Flag avec Barbe Noire comme narrateur :


    • Surprenant, mais pas le meilleur. Le 2ème opus reste de loin le meilleur, gràce à son héro ainsi que l’histoire prenante, mais Black Flag est vachement supérieur au 3ème…

      Parce que à part les (superbes) combat navals, rien n’a bien changé depuis Creed 2….

    • Perso j’avais adoré la trilogie d’Ezio et visiter l’Italie de la Renaissance et Istambul.
      Même si j’ai passé des nuits blanches sur Black Flag, je pourrait difficilement me faire un palmarès et y asseoir BF au sommet.
      Je suis un fan fini de cette série depuis ACII et Ezio Auditore.

      Le contenu historique, même s’il n’est pas toujours avéré sème l’envie d’en apprendre plus sur l’histoire du monde.

      Mon seul bémol : les défis secondaires qui requièrent de compléter des quêtes réseau. Je suis définitivement un solitaire sur ma console et de devoir me mesurer à des trolls chasseurs de noobs m’emmerde profondément.

    • Il faudrait que je le finisse….après avoir fait une quarantaine d’heures de combats navals, m’être emparé de tous les forts, amélioré mon navire au maximum et coulé 2 bateaux légendaires, j’ai quelque peu oublié de compléter l’histoire.

      J’ai quand même eu un petit frisson en entendant l’accent Québécois chez Abstergo, et en voyant Montréal en arrière-plan lors d’une montée en ascenseur. On s’assume maintenant un peu plus.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité