Techno et cie

Archive du 8 janvier 2014

Mercredi 8 janvier 2014 | Mise en ligne à 10h37 | Commenter Commentaires (8)

Le cas du 4K

L'un des nouveaus téléviseurs 4K de Samsung présenté au CES de Las Vegas.

L'un des nouveaux téléviseurs 4K de Samsung présenté au CES de Las Vegas.

Alors que l’on s’obstine sur les standards des codecs pour la diffusion sur les téléviseurs Ultra HD au Consumer Electronics Show de Las Vegas, personne ne s’est demandé si ce petit nuage noir ne cache pas autre chose.

La technologie UHD ou 4 K est extraordinaire. Je l’ai vu de mes yeux sur un téléviseur de 80 pouces de Sony et sur deux autres appareils. La clarté des images est incroyable.

Mais derrière le petit nuage noir des codecs de diffusion entre le H.265 et VP9 lancé par Google cache autre chose: dans la vie de tous les jours, le téléviseur 4K ne servira pas à grand-chose.

Pourquoi? Parce que Netflix diffusera House of Card en février et que Google a quelques vidéos seulement dans ce mode de diffusion. Ça ne fait même pas la moyenne des heures d’écoute pour un téléspectateur ordinaire. Il n’y a pratiquement pas de machines pour lire les rares Ultra Blu-Ray produits avec cette technologie.

Pire, aucun diffuseur de télé, que ce soit Radio-Canada, TVA, NBC ou CBS, nommez-les, n’offre mieux que le signal 1080p. Et encore pire que pire, ni Bell, ni Vidéotron, ni Cogéco ou Shaw et les autres n’offrent mieux que du 720p par le réseau de fibres optiques ou la câblodistribution. Il n’y a que la diffusion par satellite qui fait du 1080p. Ça coûtera des centaines de millions $, sinon des milliards $, aux diffuseurs et aux distributeurs pour avoir un signal de cette qualité.

Je n’ai rien contre le 4K, au contraire. C’est meilleur que toute la 3D que j’ai pu voir jusqu’à maintenant sur n’importe quel téléviseur de n’importe quel fabricant. C’est le plus-que-parfait de la diffusion.

J’aime aussi les Ferrari. J’en ai conduit une avec le plus grand plaisir sur les routes de Québec et des alentours. Sauf que conduire une Ferrari au Québec sans pouvoir éprouvé toute la puissance d’un V 12, c’est une frustration incroyable. Roulez en 2e vitesse 80 % du temps, ça fait mal.

Alors, lorsqu’un vendeur me propose de changer ma télé «full HD 1080p» pour une télé 4K à plus de 5000 $, j’ai juste envie de me sauver à la course pour pleurer dans un coin parce qu’il se passera encore des années avant que je puisse bénéficier de la toute-puissance du 4k plus qu’une heure par semaine.

Les prix finiront par baisser, c’est certain. Pour l’instant, ce n’est pas le choix le plus sensé à faire lorsque l’on veut un téléviseur neuf.

Contrairement à ce que Darwin disait sur l’évolution: «le besoin crée l’organe», dans ce cas-ci, les fabricants ont créé l’organe, mais il n’y a pas de corps pour l’y greffer.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

Blogues sur lapresse



publicité





  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives