Techno et cie

Techno et cie - Auteur
  • Yves Therrien

    Passionné de jeux vidéo, à l'affût des nouveautés techno et et branché sur cette industrie, Yves Therrien partage ses coups de cœur, ses découvertes, ses suggestions.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 17 décembre 2013 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Commentaires (2)

    Une vidéo spectaculaire pour le lancement de Freedom Cry

    Wow! Il faut vraiment avoir une grande dose de témérité pour personnifier un Assassin et courir sur les toits de Québec.

    C’est ce que présente aujourd’hui le studio Ubisoft de Québec pour souligner le lancement de son projet Freedom Cry, une extension téléchargeable pour le jeu Assassin’s Creed Black Flag.

    La vidéo qui a été mise en ligne sur YouTube montre Adewale, le héros de cette aventure qui se promène sur le toit à Québec. Vraiment spectaculaire…

    Il a fallu deux nuits de tournage par temps froid dans la ville de Québec avec un drone pour mettre en place le décor. Ensuite, des acteurs ont été filmés en «motion capture» en studio avant d’intégrer les personnages dans les images réelles.

    «Nous avons voulu mettre l’accent sur la ville de Québec, souligne le porte-parole du studio Ubisoft Québec, Louis-Étienne Beaupré. C’est notre manière de montrer le talent et l’expertise des professionnels de Québec dans le monde du jeu vidéo.»

    Avec une diffusion sur tous les canaux d’Ubisoft à travers le monde, cette vidéo devrait donner pas mal de visibilité au studio du boulevard Charest qui compte au moins 325 employés.

    «Le jeu est 100 % fait à Québec et ce sont des millions de personnes qui découvriront cette aventure faite par les artisans d’Ubisoft Québec, affirme François Pelland, directeur exécutif, développement. Nous sommes fiers de travailler sur une des franchises les plus populaires de notre industrie et pour nous, il s’agit de l’occasion idéale pour souligner et démontrer l’expertise et le savoir-faire de notre studio».

    Adewale était le second sur le bateau du capitaine Edward Kenway.

    Adewale était le second sur le bateau du capitaine Edward Kenway.

    L’histoire de Freedom Cry se passe 15 ans après les aventures d’Edward Kenway dans Assassin’s Creed IV Black Flag. Adewale était le second sur le navire du pirate.

    Cette fois, l’action se passe à Port-au-Prince où le joueur découvrira la brutalité de l’esclavage et ce que la résistance des Marrons produit en semant l’idée d’émancipation chez les esclaves de la région.

    Déjà que le jeu en lui-même était d’une grande qualité, on peut présager que cette extension sera dans la même veine. J’ai bien hâte de voir à quoi ressemble la ville de Port-au-Prince de cette époque.

    Une centaine de personnes du studio de Québec a travaillé sur cet épisode en plus d’avoir œuvré dans d’autres portions du jeu principal.

    On peut télécharger Freedom Cry pour 9,99 $ sur Xbox Live, PlayStation Network ou pour PC.


    • Je vois surtout des personnages de synthèse..? Je vois mal risquer la vie de cascadeurs avec les toits enneigés de Québec.

    • Les personnages sont des acteurs filmés en motion capture dans un studio alors que c’est bel et bien Saint-Roch, Place Royale et d’autres parties de la ville qui ont été filmées avec un drone équipé de caméra.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

    Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité