Techno et cie

Archive du 5 décembre 2012

Mercredi 5 décembre 2012 | Mise en ligne à 11h54 | Commenter Aucun commentaire

L’aventure spatiale de Gemini Wars

Capture1.JPG

La guerre dans l'espace se joue en mode tactique éloignée ou en combat rapproché.

Vivre une aventure de stratégie spatiale en solo et en temps réel, contrôler des flottes de combats et des stations spatiales, dénicher des ressources et les exploiter pour construire son armée, développer des technologies pour améliorer ses vaisseaux, c’est ce que propose le jeu Gemini Wars.

L’histoire se déroule dans la seconde moitié du XXIIe siècle alors qu’un commandant de retour d’exil reprend du service pendant la guerre entre deux factions : la Fédération de l’espace et l’Alliance des mondes libres. Pendant cette aventure, le commandant doit grimper les échelons de la Fédération pour augmenter son prestige et contrôler plus de vaisseaux et des vaisseaux plus puissants.

Le jeu ressemble à d’autres titres de stratégie guerrière en temps réel plus terrestre où il faut accumuler des ressources et construire son armée. Dans ce cas-ci, les images de l’espace ont un petit quelque chose d’intéressant, mais il n’y a pas de définition très fine des vaisseaux. Le graphisme en général est bon pour l’ordinateur, mais on est loin de la haute définition.

Il est intéressant de passer d’un clic de la carte de la stratégie globale de la zone au mode combat, où l’on voit de plus près le combat entre les vaisseaux et l’armement des stations spatiales. Le mode de construction des appareils spatiaux et des stations est assez aléatoire. Des éléments se construisent à grande vitesse et d’autres, très lentement, sans raison apparente.

Il faut prévoir le nombre d’unités à envoyer au combat et renforcer la position de défense de sa base spatiale, avant de donner l’assaut. Il y a une progression de la difficulté tout au long de la campagne en solo. Le jeu n’est pas mauvais, mais je lui donnerai une note plutôt moyenne puisqu’il s’agit d’un divertissement intéressant sans être une révélation. J’ai testé le jeu pour PC et Mac sur la plateforme de divertissement Steam (http://store.steampowered.com), où le jeu se vend 20 $. Site Web : http://geminiwars.camel101.com

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 5 décembre 2012 | Mise en ligne à 11h53 | Commenter Aucun commentaire

La version 6 de TYPO3 CMS

1205_Aff_TYPO3

Le 27 novembre, c’était le lancement international de TYPO3 CMS version 6. À Québec, la présentation de cette nouvelle version a été faite par Patrick Gaumond, d’Infoglobe, une division de Libéo, intégrateur certifié de ce logiciel libre conçu pour la gestion de bout en bout de sites Web de moyenne ou grande envergure.

Puisqu’il n’y a pas eu de version 5, la nouvelle mouture comprend tout un lot d’améliorations pour les gestionnaires de sites. Selon M. Gaumond, il s’agit d’un logiciel très flexible pour créer des sites multilingues.

Il donne l’exemple de Sony Entertainment, qui a fait migrer son site Web majeur en 21 langues d’un logiciel propriétaire au logiciel libre TYPO3 en trois mois et 18 jours, un exploit, semble-t-il.

Au Québec, 78 % des sites gouvernementaux utilisant le CMS utilisent TYPO3. S’il reste encore beaucoup de chemin à faire pour implanter une tradition avec le logiciel libre de ce côté-ci de l’Atlantique, en Europe, c’est une autre histoire.

Ce logiciel compte sur un noyau de 40 concepteurs à la maison mère et d’une communauté de plus de 2000 autres développeurs pour les extensions et les modules de tous genres.

Sites Web : www.infoglobe.ca et www.typo3.org

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

Blogues sur lapresse



publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité