Techno et cie

Techno et cie - Auteur
  • Yves Therrien

    Passionné de jeux vidéo, à l'affût des nouveautés techno et et branché sur cette industrie, Yves Therrien partage ses coups de cœur, ses découvertes, ses suggestions.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 2 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h07 | Commenter Commentaires (3)

    Une imprimante sans fil étonnante

    BlogueEpsonXP800

    Au cours des dernières semaines, j’ai installé une imprimante EpsonXP-800 à côté de mon portable au bureau sur le réseau sans fil. Cette imprimante fait partie des nouvelles imprimantes Mini-en-un Epson Expression, qui ont une nouvelle apparence avec leur boîtier profilé. Pour les premières impressions, je n’ai pas eu besoin du CD d’installation, le MacBook Pro l’a reconnu tout de suite dans la liste et a installé le pilote approprié.

    Pour la numérisation, il a fallu les logiciels, dont celui de la reconnaissance de caractère, particulièrement impressionnant et efficace. Mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est d’abord la rapidité, puis la qualité d’impression des photos sur papier glacé, même celles prises avec un iPhone dans l’environnement pas très idéal du Centre des congrès.

    Étonnamment, la photo était meilleure imprimée que sur l’écran. J’ai essayé la même image sur mon imprimante à la maison, mais les résultats étaient moins bons. Avec cette imprimante, j’avais en prime la technologie d’impression «MicroPiezo et des cartouches d’encre Claria Premium exclusives à Epson», comme l’indiquait la documentation.

    L’appareil intégrait les fonctionnalités Epson Connect, Apple AirPrint et Google Cloud Print, permettant l’impression sans fil et mobile à partir d’un iPad, d’un iPhone, d’une tablette ou d’un téléphone intelligent sous Android.

    Assez lourde malgré son format compact, l’imprimante m’a permis d’imprimer des documents recto verso, d’utiliser un bac réservé au papier photo et même d’imprimer directement sur le DVD imprimable fourni avec l’appareil. Les nouveaux boîtiers compacts sont 40 % plus petits que ceux des générations précédentes, indiquent les documents.

    Le modèle essayé, le XP-800, «est doté d’un chargeur automatique de documents de 30 pages, comprenant la copie, la numérisation et la télécopie recto verso automatiques, un écran tactile de 3,5 po avec capacité de navigation par le mouvement pour faciliter l’installation et le fonctionnement, la prise en charge du papier spécialisé avec alimentation arrière et un bac de sortie du papier qui sort automatiquement chaque fois qu’un utilisateur imprime à partir d’un Mac, d’un PC ou iPad», indique-t-on aussi.

    Cependant, il ne faut pas éteindre l’appareil en quittant le bureau, sans quoi il faut remettre les pendules à l’heure et ajuster le calendrier. Au moins, l’imprimante ne perdait pas le chemin dans le réseau. Connexion sans fil, avec fil USB ou un câble Ethernet, impression à partir du lecteur de carte SD ou d’appareils intelligents, et numérisation, tout fonctionnait sans se casser la tête.

    Les résultats sont vraiment hors de l’ordinaire avec un si petit appareil comparativement au gros appareil tout-en-un que j’utilise à la maison.

    Les modèles Epson Expression Premium XP-600 (140 $) et Epson Expression XP-800 (280 $) sont offerts depuis la fin d’octobre chez les principaux détaillants partout au pays. Site Web : www.epson.ca


    • Epson? Jamais. Trop fragile. Trop troubles. J’en vendrais pas même à mon pire ennemi. Seul un utilisateur chevronné peut se débrouiller avec ça. Bonne chance.

    • Pourtant, si cette machine avait eu à planter, avec ce que je lui ai fait avaler comme papier ordinaire, carton de présentation et papier photo en deux semaines, elle serait déjà morte. Je lui en ai fait plus voir en 15 jours que ce que je fais avec mon imprimante de la maison en un an.

    • Peut-être qu’ils sont à améliorer. Mais il fut une époque où tout le monde avait peur de ça. Les revendeurs et les brookers étaient à boutte d’Epson. On acceptait d’en vendre aux photographes seulement. N’oubliez pas qu’il n’y a pas beaucoup de profit sur une imprimante alors ce n’est pas le temps d’avoir du trouble. En fait, la marge bénéficaire net net net sur une imprimante est de 0$. Brute maximum 10%. Le canal de distribution se reprends sur les cartouches. Sauf que les gens achètent leurs cartouches au Costco et ils font bien. C’est un pensez s’y-bien vendent du Epson. Faut pas que ça rappelle. Sinon ils rappellent tous. C’est du tout ou rien.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité