Techno et cie

Mardi 2 septembre 2014 | Mise en ligne à 9h06 | Commenter Un commentaire

Des conseils pour la rentrée scolaire numérique

nuageAvec la rentrée scolaire, les élèves et les étudiants transportent non seulement des livres dans leur sac d’école, mais du matériel informatique contenant des données qu’ils ne voudraient pas perdre.

Pour les données, il existe plusieurs solutions que ce soit DropBox, Google Drive ou OneDrive de Microsoft ou encore iCloud d’Apple parmi les services d’infonuagique offrant de l’espace gratuit.

On peut y déposer les travaux scolaires, les recherches, pas seulement sa musique ou les photos auxquels on tient. C’est mieux que transporter des clefs USB que l’on peut égarer facilement dans un moment de distraction.

À la maison, il y a même moyen d’installer son propre petit nuage de donnée avec un disque externe branché sur le routeur Wi-Fi. Il y aura au moins un endroit où les documents sont accessibles et facilement retrouvés. La prise de copie de sécurité des appareils mobile, des ordinateurs de bureau ou des portables peut aussi suivre cette voie vers le disque réseau à la maison.codetéléphone

Pour Mario Coculuzzi, directeur, région de l’est chez Microsoft, la sauvegarde fait partie des mesures essentielles, car «rien n’est plus désagréable que de voir tout son travail disparaître à la suite d’un plantage informatique, d’un vilain virus ou d’une saute de puissance. Il est essentiel de sauvegarder ses fichiers importants».

Il insiste sur la protection des appareils mobiles en utilisant des mesures de sécurité adéquates. «Plusieurs applications gratuites permettent de verrouiller ou d’effacer à distance ou, encore mieux, de localiser un téléphone intelligent ou une tablette égarés», souligne-t-il.

Côté outil, le représentant de Microsoft parle d’Office 365 qui peut s’installer «sur cinq appareils, qu’il s’agisse d’un PC, d’un Mac, d’un iPad ou d’une tablette Windows, ou encore d’un téléphone mobile».Logo-Office365

Le modèle infonuagique d’Office 365 Famille de Microsoft fonctionne par abonnement à 99 $ par année ou 10 $ par mois. Il faut être branché à Internet pour l’utiliser.

Il existe aussi des outils gratuits pour les ordinateurs et les appareils mobiles, mais il faut prendre le temps de s’assurer de la compatibilité des fichiers avec l’institution d’enseignement.

Côté sécurité, il rappelle la notion de base importante pour tous, élèves comme parents: 1Web1127_Aff_Asus-Transformer-Book-T100

«Qu’il s’agisse du réseau sans fil gratuit à l’école ou du café du coin, les étudiants devraient toujours user de prudence lorsqu’ils utilisent les réseaux publics ou les points d’accès sans fil, car ceux-ci ne sont pas aussi sécuritaires qu’on pourrait le penser. Les réseaux Wi-Fi ouverts conviennent à la recherche, pour la mise à jour de votre page Facebook ou pour lire vos courriels, mais il vaut mieux résister à la tentation d’y accéder pour effectuer vos transactions bancaires ou des achats en ligne. Certains réseaux Wi-Fi peuvent sembler authentiques — mais sont souvent contrefaits. Des criminels du secteur peuvent créer des réseaux «malveillants» qui semblent crédibles, mais qui ne servent qu’à frauder les usagers.»

Comme Le Soleil en parlait lors d’une entrevue avec Denis Gaudreault, directeur du développement des affaires chez Intel, les appareils hybrides qui se transforment en ordinateur portable et en tablette ont la cote auprès des jeunes.

Mario Coculuzzi rappelle qu’il y a moyen de faire des économies avec un appareil hybride. Il mentionne la dernière version de la Tablette Surface Pro 3.sony-xperia-z1

Il y a aussi des appareils 2 dans 1 qui permettent de détacher l’écran pour s’en servir comme tablette. On peut en trouver sur le marché pour 400 $ environ, souligne Denis Gaudreault.

Quant aux tablettes, il y en a pour tous les goûts et dans tous les formats. Comme pour les ordinateurs, il faut magasiner, se poser des questions, comparer non seulement les prix, mais aussi la qualité et la durabilité du produit. Enfin, il faut acheter en fonction de ses besoins, non de la mode que ce soit avec les systèmes d’exploitation iOS, Android ou Window 8.

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Vendredi 29 août 2014 | Mise en ligne à 16h11 | Commenter Un commentaire

Esssai du Lumia 635 de Nokia

Lumia-635-1

Au cours de derniers jours, j’ai pu utiliser le  Lumia 635 de Nokia lancé par Microsoft à la fin de juillet.

Ce téléphone à prix abordable fait partie des choix intéressants pour ceux qui cherchent un téléphone de base.

Des puristes diront que Windows Phone 8,1 n’arrive pas à la cheville des systèmes Android ou iOS d’Apple. Pourtant, c’est un système qui exploite vraiment bien le côté visuel et le mode tactile. Même si j’ai des réserves avec Windows 8, le système est vraiment conçu pour les téléphones et les tablettes où il fonctionne très bien, beaucoup mieux que sur les ordinateurs où il sera bientôt remplacé.

Pour un utilisateur débutant, le système Windows sera facile à utiliser et à comprendre. Et surtout très utile avec ses outils intégrés qui correspondent à ce que la plupart des utilisateurs d’ordinateurs connaissent.

Côté fonctionnement, rien de compliqué pour configurer un compte de courriel, peu importe le fournisseur, ou encore un compte Exchange d’entreprise. Je n’ai pas eu de problème à consulter les pièces jointes que je reçois tous les jours en divers formats.

Pour les jeux, si le magasin en ligne en un peu moins bien garni que celui d’Apple ou de Google, il y a de quoi s’amuser longtemps. Le problème arrivera avec les outils de certains sites qui ont des applications pour iOS et Android, mais qui n’ont pas de version Windows.lumia635-banner-002

L’utilisateur pourrait se sentir abandonné comme c’est le cas pour les habitués de BlackBerry.

Le principal défaut du téléphone, c’est sa faible capacité de stockage pour le modèle de base. Il faut absolument ajouter une carte MicroSD pour conserver les photos et la musique.

Aucun problème avec les applications pour les réseaux sociaux ni pour la navigation sur le web ou le multimédia.

L’appareil photo principal à 5 mégapixels donne des résultats corrects. L’écran tactile ACL de 4,5 pouces (854 X 480) a une bonne souplesse, mais j’ai eu des ratés avec la page d’accueil qui ne se déplaçait pas vers le haut du premier coup pour afficher l’espace du mot de passe.

Quant au processeur, un quadricœur 1,2 GHz Snapdragon 400, il roule à merveille, mais parfois le téléphone devient chaud apparemment sans raison. Le GPS et le module de navigation pour l’automobile fonctionnent très bien.

C’est un bon téléphone de base avec la connectivité 4G LTE qui donnera un bon rendement, un peu mieux que les autres appareils d’entrée de gamme de Samsung ou de LG.

Avec un contrat de deux ans chez Fido, Rogers ou Telus, le téléphone ne coûte rien. On le vendra 200 $ sans contrat.

Pour les amateurs de détails, toutes les caractéristiques sont dans cette page: www.nokia.com/ca-fr/telephones/cellulaire/lumia635/#ProductSpecsWidget

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Mardi 19 août 2014 | Mise en ligne à 16h03 | Commenter Commentaires (6)

Essai de la Galaxy Tab S 8,4 pouces

La tablette Galaxy Tab S 8,4 est légère et très mince.

La tablette Galaxy Tab S 8,4 est légère et très mince.

Lancés à la fin de juin, les deux modèles de Samsung de la Galaxy Tab S (10,5 et 8,4 pouces) offrent une qualité d’image hors de l’ordinaire avec la technologie du Super AMOLED. C’est ce que j’ai pu constater avec le plus petit des deux modèles.

Bien que les grandes tablettes donnent une excellente visibilité pour les pages Web, je préfère de loin les petits modèles comme celui de 8,4 pouces à cause de leur poids, soit 200 grammes de moins que le modèle 10.5 pouces. La différence se sent au bout des mains rapidement.

Et l’écran est suffisamment grand pour consulter les courriels et répondre, pour lire un livre, des articles sur le Web ou dans La Presse + ou encore écrire un texte pour un blogue.

La luminosité de l’écran s’adapte aux conditions d’éclairage à l’intérieur, mais c’est parfois un peu plus difficile à l’extérieur en plein soleil.

Avec le modèle prêté par Samsung Canada, j’ai pu faire l’essai du module Kindle pour lire un roman. Samsung souligne que les utilisateurs pourront profiter de Netflix en haute définition. N’étant pas abonné à ce service, je n’ai pu vérifier.

Quant aux photos et à la vidéo, l’utilisateur pourra s’amuser autant qu’il le veut, car la caméra arrière à 8,1 mégapixels est de très bonne qualité avec de nombreuses possibilités d’ajustement des contrôles de prise de vue. La caméra frontale à 2,1 mégapixels fera le travail pour les communications par Skype ou les égoportraits.

On peut choisir les versions à 16 ou à 32 Go en Wi-Fi seulement ou incluant le mode cellulaire LTE. Avec une carte Micro SD, on peut ajoute 128 Go de stockage. Elles se vendent entre 420 $ et 600 $ selon les caractéristiques.

C’est un très bon appareil, très mince et très léger, d’une grande polyvalence. Le modèle de base Wi-Fi est un très bon choix.

Les détails techniques des Galaxy Tab S sont à cette adresse: http://www.samsung.com/ca_fr/consumer/mobile/tablets/galaxy-tab-series

Les caractéristiques de la version 10,5 pouces.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

publicité

Blogues sur lapresse



publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité