Vue d'Alma

Vue d'Alma - Auteur
  • Marc St-Hilaire

    Le blogue de Marc St-Hilaire traitera de nouvelles technologies, mais aussi de tranches de vie, d'actualités et de passions au quotidien.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 22 août 2013 | Mise en ligne à 14h26 | Commenter Commentaires (6)

    Saguenay, c’est quoi en russe?

    Vous savez qui est Nadezhda Krupskaya ? Et vous savez comment elle est décédée ?
    Nadezhda Krupskaya était l’épouse de Lenine.
    La légende prétend qu’elle aurait été tuée par Joseph Staline le 26 février 1939, le jour de son 70e anniversaire. Trouvant la veuve de son prédécesseur trop «présente», encombrante, Staline lui aurait offert comme présent un gâteau empoisonné.
    Ledit dessert l’aurait réduite au silence éternel vingt-quatre heures plus tard.
    C’était la façon russe de faire taire les belles-mères ou les opposants du pouvoir au milieu du siècle dernier.
    Le dictateur a régné de 1924 à 1953. À coup de propagande éhontée, il s’est réclamé du titre de Petit père des peuples. La documentation est abondante sur le sujet. Le site d’information français L’Express en fait ici la savoureuse – quoique presque irréelle – démonstration.

    «Le plus fort, c’est mon maire»
    Je vous entends d’ici : «Mais, où veut-il en venir ?»
    J’y arrive.
    Cette histoire de propagande et de pouvoir à tout prix m’est revenue à l’esprit cette semaine, après avoir entendu une publicité à la radio. Le segment faisait la promotion d’un journal local, livré gratuitement dans tous les foyers de Saguenay et joyeusement commandité avec les fonds publics.
    Pour l’année 2013, le conseil exécutif de la grande ville a en effet accordé 33 600 $ au petit journal, lequel se divise en quatre entités : l’Arvidien, le Kénogamien, le Jonquiérois et le Chicoutimien. Cette subvention, répartie en en deux résolutions distinctes, a été présentée tel un achat global de publicité.
    La phrase de l’éditeur, dans le spot publicitaire, laisse perplexe : «Découvrez pourquoi notre maire est le meilleur de tous les maires.»
    Je n’ai pas encore lu l’éditorial en question, mais avouez que le message fesse. Surtout à l’aube d’une campagne électorale.

    Propagande et condescendance
    Je n’ai rien contre Jean Tremblay, le maire de Saguenay. Au contraire, nous entretenons depuis plusieurs années une relation que je qualifie de courtoise et respectueuse.
    Je sais pertinemment qu’il n’irait pas jusqu’à empoisonner un adversaire politique. Cette bribe historique sert strictement à rappeler le contexte stalinien et la dangerosité que représente tout pouvoir incontesté / incontestable.
    Peut-être Jean Tremblay est-il le meilleur de tous les maires au Québec. Possible même qu’il soit un champion de classe mondiale, qui sait.
    Là n’est pas la question
    Ce qui m’inquiète, c’est que rares sont ceux qui osent mordre la main qui les nourrit. Et dans ce cas-ci, je peine à croire que le périodique fera un éloge comparable de Paul Grimard, le rival du maire sortant.
    La propagande doit être un acte vertement dénoncé en 2013, quelle que soit sa forme.
    La complaisance médiatique doit l’être tout autant.

    ***


    • Vive la démocratie ;
      C’est ça le municipal;
      à Laval jamais le journal n’a critiqué le parti municipal élu
      Vous critiquez les gestionnaires et vous êtes sur le voie d’évitement
      petit monde

    • Il aurait été quand même plus logique de lire l’éditorial avant de vous pitcher sur le clavier à la seule vu du titre accrocheur pour écrire ce texte, non ?

      me semble que ça manque de rigueur le moindrement votre affaire…

    • En fait, l’idée n’est pas de critiquer le texte ou l’opinion de l’auteur. Surtout dans le contexte où celui-ci fait partie d’une autre organisation. J’évoque simplement mon inconfort lorsqu’une institution démocratique devient l’un des principaux bâilleurs de fonds d’un médias d’information. Je le répète, les gens sont naturellement réticents à mordre la main qui les nourrit.

    • “rares sont ceux qui osent mordre la main qui les nourrit”. Le maire Tremblay n’a rien d’un Staline mais peut-être un peu de culte de sa propre personnalité.

    • En russe, c’est Irkoutsk.

      La ville de Irkoutsk est située à 66 km du plus grand lac de Russie, le lac Baïkal dit aussi la ”Perle de Sibérie”.

      J’ai tout bon? ;-)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Irkoutsk
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Lac_Ba%C3%AFkal

    • Je suggère LaLalingrad ou faitpassimplostock!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « mai   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité