Le Grand Parleur

Archive de la catégorie ‘Tentative d'humour’

Lundi 28 décembre 2015 | Mise en ligne à 12h01 | Commenter Commentaires (2)

Opération secrète sur le lac Boivin

Voici mon conte de Noël en retard (panne du système de blogues…).

Le prototype iHoHo6+ ressemblerait à cette esquisse, selon des informations fournies par la NASA. Son moteur carburerait aux plantes aquatiques comme celles dans le lac Boivin. — Esquisse fournie par la NASA

Le prototype iHoHo6+ ressemblerait à cette esquisse, selon des informations fournies par la NASA. Son moteur carburerait aux plantes aquatiques comme celles dans le lac Boivin. — Esquisse fournie par la NASA

GRANBY — L’utilisation par la Ville de Granby d’un bateau pour faucarder les plantes aquatiques dans le lac Boivin servirait en fait de couverture à une opération délicate pour retrouver un prototype du traîneau du père Noël.

Des documents ultra-confidentiels obtenus par La Voix de l’Est, provenant d’une source au Centre aéronautique de l’État arctique universel (CADEAU), l’institut de recherche du père Noël basé au Pôle Nord, démontrent qu’un traîneau dernier cri a disparu en septembre dernier alors qu’il effectuait des vols d’essai au-dessus de Granby. Les dernières coordonnées enregistrées avant que l’engin ne se volatilise des écrans radars du CADEAU correspondent au lac Boivin, a-t-on appris.

Les scientifiques du CADEAU s’expliquent mal ce qui a pu se produire avec le iHoHo6+, le traîneau révolutionnaire sans pilote qu’ils développent depuis cinq ans. Des lutins membres des équipes au sol au moment des tests disent avoir entendu le son d’un large objet tombé dans le lac Boivin. Ils n’ont pu se rendre sur le lac pour investiguer en raison de l’arrivée de policiers municipaux en pantalons kakis. Ceux-ci répondaient à des appels de citoyens alarmés par le même son.

Bien que le iHoHo6+ soit muni de boîtes noires, aucun signal n’a été capté depuis sa disparition. Une des hypothèses des scientifiques du CADEAU est que le haut taux de phosphore dans le lac Boivin crée un effet de champ aquamagnétique emprisonnant le signal des boîtes noires. Le lac devra donc être exploré de fond en comble pour retrouver le prototype.
Le plan pour retrouver le iHoHo6+ consiste à recourir à une embarcation spéciale de sauvetage maquillée en bateau de faucardage de plantes aquatiques. Le but est de n’éveiller aucun soupçon sur la vraie nature de la présence d’un bateau sur le lac.

Selon nos informations, une entente secrète aurait été conclue avec le maire de Granby, Pascal Gaminet, pour que l’opération se déroule en 2016. En retour de cette collaboration, le CADEAU se serait engagé à verser à la Ville l’alléchant budget des allocations de transition des lutins du père Noël lors des 20 prochaines années. L’argent servirait à la construction du Centre aquatique, nous a confié une source à l’hôtel de ville.

M. Gaminet, on se le rappellera, avait suggéré de faucarder les plantes aquatiques dans le lac Boivin avec un bateau, une idée qu’aucun expert n’avait jusque-là avancée. Sa suggestion coïncidait cependant avec la disparition du iHoHo6+…

Le maire a refusé hier notre demande d’entrevue, prétextant un manque de temps. Des rendez-vous chez son tailleur l’occupent depuis quelque temps, dit-on dans son entourage.
L’affaire de la disparition du iHoHo6+ a trouvé des échos jusqu’au bureau du premier ministre du Canada. Désireux d’encourager les équipes de recherches, Justun Troudeau s’est dit disponible pour prendre un egoportrait avec le iHoHo6+ une fois celui-ci retrouvé.

Le prédécesseur de M. Troudeau, Steven Harpon, proposait de profiter des recherches pour exécuter aussi des travaux exploratoires de forage dans le lac pour trouver des gisements de pétrole ou du gaz naturel.

Le maire Pascal Gaminet a surpris bien des observateurs en octobre en proposant de faucarder les plantes aquatiques du lac Boivin avec un bateau spécialement conçu (photo). Il appert que l’opération vise plutôt à camoufler les recherches du traîneau dernier cri du père Noël qui s’est écrasé dans le lac Boivin. — photo aquamarine.ca

Le maire Pascal Gaminet a surpris bien des observateurs en octobre en proposant de faucarder les plantes aquatiques du lac Boivin avec un bateau spécialement conçu (photo). Il appert que l’opération vise plutôt à camoufler les recherches du traîneau dernier cri du père Noël qui s’est écrasé dans le lac Boivin. — photo aquamarine.ca

Propriétés énergétiques

D’ici au déclenchement de l’opération de recherche du iHoHo6+, baptisée Yéou, des analyses d’eau du lac Boivin seront menées dans quelques secteurs par des experts du CADEAU. Leur travail est facilité par le temps doux qui sévit. Le tout n’aurait rien à voir avec les changements climatiques, soutient une source à Environnement Canada. C’est plutôt qu’à titre de faveur à son vieil ami le père Noël, Dame nature aurait accepté de retarder l’arrivée de l’hiver pour encore quelques jours.

Le CADEAU a choisi Granby comme lieu pour les tests de vol du iHoHo6+ en raison de la présence du lac Boivin. Une autre équipe de chercheurs de l’institut scientifique polaire est à l’œuvre pour évaluer les propriétés énergétiques des plantes envahissantes dans le plan d’eau. Les analyses effectuées jusqu’ici suscitent beaucoup d’espoir que ces plantes serviront un jour de combustibles pour des véhicules volants. Le moteur du iHoHo6+ carburerait d’ailleurs à ces végétaux, dit-on.

— En collaboration avec l’Agence Nord Presse

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur et sur facebook

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mercredi 24 décembre 2014 | Mise en ligne à 12h43 | Commenter Un commentaire

Les lutins ninjas sauvent le père Noël

Des membres de l’Escouade des lutins ninjas nordiques ont déjoué les plans du gang Nerprun bourdaine pour kidnapper le père Noël au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Des pointures politiques du Parti pris seraient derrière la machination.

Des membres de l’Escouade des lutins ninjas nordiques ont déjoué les plans du gang Nerprun bourdaine pour kidnapper le père Noël au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Des pointures politiques du Parti pris seraient derrière la machination.

Le gang Nerprun bourdaine coffré
Un complot pour enlever le père Noël déjoué

PÔLE NORD — La nuit de Noël, ce soir, aurait pu ne jamais être. Un complot pour kidnapper le père Noël a été déjoué in extremis par des lutins ninjas. Plusieurs membres du gang Nerprun bourdaine ont été appréhendés dans cette affaire. Et de grosses gommes politiques y seraient mêlées.

Le rapt était planifié pour le 6 décembre à Granby, sympathique bourg situé dans le sud du Québec, où saint Nicolas et mère Noël visitaient le Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin pour se reposer avant le dernier droit pour la grande nuit, a-t-on appris de sources habituellement bien informées. Selon ce qui découle des renseignements obtenus, une dizaine de sympathisants du Nerprun bourdaine, un groupe criminel aux racines profondes dans le secteur, devait profiter de l’isolement du site pour s’emparer du célèbre personnage. Les ravisseurs devaient ensuite l’amener dans un lieu secret, puis exiger une rançon.

Des communications cellulaires de membres du gang, effectuées quelques heures avant la perpétration du crime et interceptées par les satellites de la Fée des étoiles, ont cependant permis de faire échec au sombre dessein du Nerprun bourdaine. Prévenue de ces intentions malveillantes, l’Escouade des lutins ninjas nordiques a pu décoller de sa base Minecraft au pôle Nord et voler à temps au secours du père Noël à bord du Faucon Millenium — acheté pas cher sur Kijiji d’un certain G. Lucas.

Les lutins ninjas ont frappé à la vitesse de l’éclair alors que les malfrats étaient sur le point de fondre sur la tour d’observation du CINLB au haut de laquelle le père Noël montrait l’étendue de ses connaissances en astronomie à sa partenaire d’affaires et de vie. L’intervention a été de courte durée, raconte un témoin des combats. « Ils les ont plantés pas à peu près », dit-il.

Les membres de l’Escouade avaient demandé l’assistance du Commissariat des Lutins pour la Démocratie pour mener leur opération. La troupe d’élite du CLD n’a toutefois pu se joindre à eux en raison de compressions budgétaires imposées récemment par le gouvernement du Parti pris dans le cadre du nouveau Pacte frugal.

Les lutins ninjas ont remis les voyous à la Sûreté municipale de Granby. Pour les remercier, le maire de la localité, Pascal Gaminet, a annoncé qu’il allait organiser en leur honneur un autre festival de musique, celtique celui-là.

Piste politique

Les autorités policières sont actives depuis quelques semaines pour retrouver le ou les commanditaires du rapt raté. Des indices pointent vers l’appareil gouvernemental, a indiqué une source proche de l’enquête. L’analyse du cellulaire confisqué au leader du Nerprun bourdaine, Oasis Laplante, a révélé des appels entrants provenant d’un téléphone public près de la porte Saint-Jean dans le Vieux-Québec. Les caméras de surveillance du secteur ont permis de capter des images d’un individu effectuant des appels aux mêmes heures que ceux enregistrés sur le cellulaire du malfrat. L’individu, un homme mâle de race blanche d’origine caucasienne, selon les informations du Négociateur Claude Poirier, est ensuite aperçu entrant dans un édifice de la rue D’Youville.

L’édifice en question abrite les bureaux du président du Conseil de l’Austérité, Marc Coûteux. Des courriels de hauts fonctionnaires coulés aux journaux ces dernières semaines laissent entendre que leur patron fantasme à l’idée d’aller puiser dans le bas de laine personnel du père Noël pour équilibrer le budget de la province. Il en ferait une obsession, si on en croit la correspondance électronique de ses sous-ministres. À un point tel que la première version du projet de loi 3 présenté par M. Coûteux autorisait le gouvernement à saisir les surplus de la caisse de retraite des lutins du père Noël. Le dernier ministre et le ministre des Affaires minables l’avaient appuyé.

L’une des hypothèses étudiées par les enquêteurs voudrait que le cabinet politique de M. Coûteux soit derrière la terrible machination pour kidnapper saint Nicolas, une approche moins compliquée que de procéder par la voie législative pour faire main basse sur les avoirs du père Noël. D’autres pointures politiques seraient également dans le coup.
M. Coûteux a refusé notre demande d’entrevue. Son porte-parole, Jean Sairien, a assuré que son patron collaborait avec les autorités pour élucider « cette épouvantable affaire. » Les policiers, a-t-il promis, auront les ressources financières, soit un budget équivalent à l’achat d’un café par semaine, pour les aider à aller au fond des choses…

En collaboration avec l’Agence Nord Presse

Illustration tirée de Blog Spoon Graphics

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 11 mars 2014 | Mise en ligne à 13h01 | Commenter Commentaires (4)

L’égo de PKP

Image 25

Une autre délicieuse caricature du collègue Aislin de The Gazette.

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2016
    L Ma Me J V S D
    « août    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives