Le Grand Parleur

Archive de la catégorie ‘Général’

Jeudi 31 juillet 2014 | Mise en ligne à 14h22 | Commenter Un commentaire

Déménager l’exposition VAG?

photo Maxime Sauvage

photo Maxime Sauvage

L’exposition des Voitures anciennes de Granby devrait-elle demeurer au parc Daniel-Johnson? De l’avis même de son organisateur, Denis Fausse, le parc est trop petit pour accueillir l’événement qui grossit d’année en année. Ce week-end, 27 000 personnes l’ont visité.

M. Fausse aime cependant l’endroit. Beaucoup. On le comprend: il s’étend sur la rive nord du lac Boivin et est à quelques minutes de marche du centre-ville. C’est ce qui fait de ce magnifique site l’endroit le plus populaire à Granby. Il y aurait lieu, cela dit, que l’exposition VAG soit relocalisée ailleurs en ville. Parce que les inconvénients subit par la population sont plus nombreux que les bénéfices qui émergent de l’événement.

Du jeudi au dimanche, l’exposition occupe tout le parc Daniel-Johnson. Des clôtures sont érigées le long de la rue Drummond bloquant tout accès. On ne critique pas ici les clôtures en tant que tel. Elles sont là pour protéger de précieuses et coûteuses pièces de collection. Mais elles empêchent les marcheurs d’aller s’y délier les jambes et aux cyclistes de poursuivre leur route sur la piste cyclable. Les modules de jeux pour enfants sont aussi inaccessibles tout comme les populaires jeux d’eau, les terrains de volley-ball de plage et les services de location de canot et de kayak. Tout ça en plein été, en pleines vacances de la construction.

Puis il y a les difficultés à circuler dans le secteur pendant ces quatre jours. Pénible pour les visiteurs, l’enfer pour les résidants. Toutes les rues sont bondées de véhicules stationnés et d’automobilistes qui cherchent une rare case libre. Quand autant de véhicules convergent vers le parc pendant quatre jours, ça provoque inévitablement des bouchons de circulation.

Autre irritant à signaler: l’utilisation d’une petite partie du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin comme terrain de camping pour des exposants. Ça étonne de voir de grosses caravanes et motorisés dans un endroit dédié à la nature…

En examinant une carte de la Ville de Granby, difficile de trouver un autre site capable d’accueillir une exposition de cette envergure. Le parc Dubuc pourrait toutefois faire l’affaire. Il comporte de nombreux avantages: très grande superficie pour exposer les automobiles, site entièrement clôturé, très grand stationnement (celui de l’aréna Léonard-Grondin), artères plus fluides que la rue Drummond, proximité du centre-ville et de ses nombreux restaurants, pavillon avec des toilettes.

Le parc Dubuc n’est pas autant fréquenté que le parc Daniel-Johnson. Le «prêter» pendant quatre jours aux VAG causerait moins d’inconvénients aux citoyens de Granby que de continuer d’utiliser le site actuel. Les organisateurs de l’exposition des VAG perdraient peu au change.

Outre le parc Dubuc, l’exposition pourrait être organisée sur les terrains de l’Autodrome de Granby. Ou encore au Club de golf Granby-St-Paul. Leurs propriétaires seraient peut-être ouverts à louer leur site pour accueillir l’événement.

Que l’exposition des voitures anciennes de Granby génère des retombées économiques importantes ne fait aucun doute. Le conseil municipal ne peut en revanche perdre de vue que la première mission de la Ville est de donner des services à sa population. La priver du plus important parc de la Ville en plein été lui cause préjudice. Surtout que l’événement peut être tenu ailleurs sur son territoire.

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 5 juin 2014 | Mise en ligne à 13h18 | Commenter Commentaires (6)

Brome-Missisquoi dans toute sa splendeur

fleurs rose cowansville_001
fleurs rose cowansville_002
Petit moment de chauvinisme: y’a-t-il une plus belle région au Québec que celle de Brome-Missisquoi?

Magnifiques photos de mon collègue Maxime Sauvage. Il a certes le bon patronyme!

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Mercredi 4 juin 2014 | Mise en ligne à 11h11 | Commenter Commentaires (5)

S’inspirer de Seattle

Seattle

De retour récemment d’un séjour à Seattle. Une ville magnifique. Autant pour ses parcs, son accès aux berges de sa baie, son marché public, mais surtout pour son avant-gardisme.

Voyager, c’est s’ouvrir aux autres et à de nouvelles façons de voir et de faire les choses. En ce sens, Seattle a beaucoup à apprendre au Québec.

Quelques exemples qui n’ont rien de révolutionnaires:

Ici, les autorités se soucient vraiment de la sécurité des cyclistes. On rappelle aux automobilistes que des vélos circulent et qu’ils doivent partager la route. Où voit-on de tels pictogrammes au Québec?

Seattle vélo

Au stade des Mariners de la Ligue américaine de baseball, on récupère les restes de table pour en faire de compost. Imaginez toutes les matières organiques qu’on envoie dans nos dépotoirs après chaque match de nos équipes sportives, peu importe le niveau. Un gaspillage éhonté sans compter la quantité de gaz méthane produit par leur décomposition en l’absence d’oxygène.

Seattle restes de table

À Seattle, les autorités municipales ne se gênent pas pour informer les citoyens des projets à l’étude. Elles affichent toujours des avis publics sur les sites visés par ces projets. Ils sont même décrits par des phrases et des mots compréhensibles de tous (pas le cas des avis publics de nos municipalités). Difficile pour les citoyens d’ignorer ce qui se passe près de chez eux.

Seattle avis public

Finalement, la Ville de Seattle s’est dotée, il y a quelques années, d’un train léger alimenté par de l’électricité. Il part de l’aéroport situé tout au sud et se rend jusqu’au centre-ville après une douzaine d’arrêts chemin faisant. À Montréal, ville-centre d’une province riche en ressource hydroélectrique, on doit prendre un autobus qui carbure au diésel pour se rendre à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Et le très humble ministre des Transports Robert Poëti envisage d’augmenter le nombre d’autobus sur le futur pont Champlain au lieu d’y prévoir un train…

Seattle train léger

Est-ce réaliste de penser que de telles initiatives sont possibles au Québec?

Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité