Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 16 mars 2017 | Mise en ligne à 14h56 | Commenter Commentaires (5)

    Le mirage du MTQ

    Quel aurait été le bilan si la nuit avait été glaciale? C’est un miracle qu’on ne rapporte aucun mort ou blessé. photo La Presse

    Quel aurait été le bilan si la nuit avait été glaciale? C’est un miracle qu’on ne rapporte aucun mort ou blessé. photo La Presse

    Le fait que le Québec ait reçu autant de neige à la mi-mars n’a rien d’étonnant. Ça peut se produire quand on vit dans un pays nordique. Ce qui surprend, c’est la désorganisation d’organismes responsables de se préparer en conséquence en déployant les ressources humaines et matérielles pour y faire face.

    Montréal est passé bien près d’une véritable catastrophe dans la nuit de mardi à mercredi quand les conducteurs et passagers de quelque 300 véhicules sont restés bloqués toute la nuit sur l’autoroute 13. Certains y sont demeurés pendant 13 heures. On imagine leur état d’esprit (et de panique) alors qu’aucune information ne leur était communiquée sur la situation par les autorités.

    Quel aurait été le bilan si la nuit avait été glaciale? Les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et d’engelures auraient explosé. C’est un miracle qu’on ne rapporte aucun mort ou blessé.

    L’avalanche de témoignages et de reportages qui déferlent depuis mardi dans les médias sur les nombreux ratés du ministère des Transports à gérer cette tempête a forcé le premier ministre lui-même, Philippe Couillard, à présenter des excuses aux Québécois. Il a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer ce qui s’est passé. Dans la foulée de cette décision, une sous-ministre responsable des mesures d’urgences a été suspendue.

    Les patrons du ministère des Transports, officiellement connu comme celui des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des Transports, analyseront aussi cette nuit de chaos dans leurs rangs. Comme c’est le cas quand quelqu’un échappe le ballon dans l’appareil étatique, ils produiront un beau rapport à leur patron, Laurent Lessard, tenteront de justifier le dérapage opérationnel en montrant du doigt d’autres organisations et proposeront des recommandations pour éviter qu’on revive une telle situation.

    Bref, ils chercheront à tourner la page en espérant que l’actualité génèrera une crise ailleurs pour détourner l’attention de la population et des médias de ce dysfonctionnement organisationnel. Le rapport sera discrètement déposé et passé sous silence.

    Retenons trois choses de ce cafouillage. D’abord, la responsabilité de gérer et d’entretenir les autoroutes relève du MTQ. Ils prennent toutes les décisions relatives à ce qui se passe sur celles-ci. Les informations vérifiées sont à l’effet que le MTQ a tardé à demander l’aide de la Ville de Montréal et de ses pompiers pour prêter assistance aux automobilistes et camionneurs pris sur la 13. Est-ce par jalousie de protéger sa juridiction ou par gêne d’avoir perdu le contrôle de la situation ? Incompétence?

    La deuxième chose, encore ici les faits sont validés, personne au MTQ n’a pensé alimenter les stations de radio montréalaise avec des informations destinées aux gens qui passaient la nuit sur la 13. Toutes ces stations ont des animateurs en ondes la nuit, dont le AM 730 spécialisé en circulation. On peut présumer que beaucoup de gens étaient à l’écoute. Le fil Twitter du MTQ n’annonçait rien de pertinent non plus pour ces gens.

    En cette ère de communication, où l’éventail d’outils disponibles pour diffuser des informations est vaste, où presque tout le monde a accès à des réseaux sociaux même pognés dans son automobile sur la 13, comment expliquer ce silence du MTQ?

    Troisièmement, difficile de ne pas se rappeler en analysant cette situation que small is beautiful. Beaucoup de ressources, beaucoup de moyens et la dilution de plusieurs responsabilités entre beaucoup de patrons ne se traduisent pas nécessairement par de l’efficacité sur le terrain.

    Le MTQ devrait prendre en exemple les municipalités. Ces petites organisations opèrent avec une chaîne de commandement simplifiée, ont des ententes d’entraide avec leurs voisines, font une utilisation optimale de leurs équipements et connaissent bien leur territoire. Elles font même appel à des groupes de citoyens pour les assister lors d’événements exceptionnels.

    La comparaison n’est pas sans ironie. Des ministères québécois, au premier rang le MTQ, ne cessent de dicter des règles et des façons de faire aux municipalités. On leur demande de produire toutes sortes de rapports, de compléter de nombreux formulaires, de constamment se justifier dès qu’elles veulent intervenir sur leur réseau routier. Les fonctionnaires municipaux passent une grande partie de leur temps à répondre à ces demandes. En bout de ligne pour rien alors que leurs projets sont souvent jetés aux poubelles par le Ministère ou enterrés sous une pile de projets.

    Devant un tel paternalisme, on devrait conclure qu’on sait de quoi on parle au MTQ, qu’on a de l’expertise, qu’on sait comment opérer une organisation publique. Le mirage est parfait!

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur et sur facebook


    • Grand Parleur que dites-vous de ça…..:

      Une enquête menée par Florent Gagné….pourquoi ce choix????

      http://www.lapresse.ca/actualites/201306/06/01-4658264-florent-gagne-un-passage-houleux-a-la-surete-du-quebec.php

      Heille faut le faire, c’est vraiment rire du monde.
      Moi, je me souviens.

    • Il n’y a jamais eu d’imputabilité au MTQ .Jamais. Les québécois auront beau mourir que ca ne fera qu’irriter monsieur le ministre qui a autre chose a faire que de se responsabiliser des doléances de la plebe.

    • Le cirque durable… de l’obésité..!

      Le MTQ c’est la ”gratelle durable” du bon Popa puisque à chaque année celui-ci invite des privilégiés à y faire leurs dépôts de soumissions. (fin de contrat 15 mars..!?)

      Les Chers Robin-Woods s’assoient autour de la table et déterminent le + bas soumissionnaire ayant de l’équipement et invite les soumissionnaires n’ayant pas d’équipements à faire ”Muscle Prix”. Mais au finir tout le Monde sont ….”Comptant$”

      J’m'imagine s’y c’était arrivé un vendredi 13.. !

      La La La ….

      Tout le monde , faite$ un bon dodo…!

    • @codepresss …..Le cirque durable……oui un Cirque…

      Tellement bien pensé…comme dans Bunker “le Cirque” de Dionne….
      C’était tellement vrai, réel, fidèle….à la vérité du milieu politique.

      Et dire que nos politiciens d’alors avaient eu l’audace de dire que Dionne
      exagérait….Souvenez-vous de notre Charest…!!!

      J’aimerais bien que ces “clowns du cirque” nous expliquent les conséquences
      du plus ou moins 269 millions de coupures au MTQ et à qui ces transferts
      ont-ils profiter?

      Que pensez-vous du clown Gagné choisi par Couillard…..?

    • @laloueapril

      Après ce délire d’excuses de LA TRIBU DES ATTARDÉS, ont viens de sortir un vieux pneumatique (Charest) pour détourner la médiatique ’round’ vers nos voisins du Sud (Confrérie des Trumpettistes).

      Somme tout, la vacuité serait-elle devenu une norme (ISO) chez nos plâtrés gouvernails. !?

      Et Couillard…!! Si il aurait fait l’affaire, probable qu’il serait encore là en renouvellement de contrat chez Démocratique Saudite Arabie …!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives