Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 5 avril 2014 | Mise en ligne à 11h14 | Commenter Commentaires (48)

    La fin du PQ?

    Pauline Marois mettra sa carrière politique en jeu lundi. Et le Parti québécois jouera son avenir. Parce que si elle perd devant les libéraux de Philippe Couillard, même au terme d’une course serrée et de l’élection d’un gouvernement minoritaire de couleur rouge, la formation indépendantiste pourrait ne jamais s’en remettre.

    C’est une bien drôle de campagne qui s’achève pour les péquistes. Jamais n’auraient-ils pu se douter, en appelant les électeurs aux urnes, que l’électorat considérerait sérieusement remettre les clés du pouvoir aux libéraux. Pour le PQ, et pour tous ceux qui s’intéressent à l’actualité, il était clair que les libéraux étaient en disgrâce aux yeux du public depuis le début des travaux de la commission Charbonneau.

    Comment cela pouvait-il en être autrement ? On a entendu parler d’activités de financement louches de la part du PLQ, de prête-noms liés à des dons déposés dans ses coffres, de la participation d’ex-ministres libéraux à ces activités. C’est sans compter tout ce que les médias, tels La Presse et Radio-Canada, ont découvert sur les façons de faire du PLQ en matière de financement politique.

    Électoralement, le moment était propice pour que Mme Marois lance son équipe en élection — pour l’aspect moral de la chose (comprendre la loi sur les élections à date fixe), on repassera. Le timing a été adroitement planifié pour coïncider avec le débat sur la charte de la laïcité. Les sondages ont révélé que la proposition péquiste de charte séduisait bien des francophones inquiets des pratiques religieuses d’immigrants installés chez nous.

    Ce n’est pas la première fois que l’existence du Parti québécois est remise en question. Chaque fois qu’il a encaissé une défaite ou subi un revers, il s’en trouve pour s’interroger sur sa pertinence dans le contexte politique québécois. Ça risque d’être différent cette fois-ci.

    Tout semblait en place pour que le PQ conserve le pouvoir. Et pourtant, Mme Marois et son parti sont incapables de convaincre une majorité de Québécois de leur redonner les clés de l’Assemblée nationale. Un hypothétique référendum les effraie à ce point qu’ils s’apprêteraient à opter plutôt pour le PLQ, aussi entaché par des allégations de corruption et de malversation qu’il soit.

    En cas de défaite du PQ lundi, il sera alors assez clair que les gens ne veulent pas entendre parler de projet d’indépendance pour le Québec.

    •••

    Philippe Couillard est en faveur de l’élargissement de la route 139 à partir de l’autoroute 10 jusqu’au Zoo de Granby. Le projet pourrait s’inscrire dans son plan de relance du programme des infrastructures de 15 milliards de dollars en 10 ans, a-t-il dit jeudi en entrevue à La Voix de l’Est.

    Promettre de construire ou d’élargir une route a toujours permis de marquer des points en campagne électorale. Même si le projet ne se justifie pas…

    On a déjà abordé cette question sur ce blogue : les problèmes de circulation sur ce tronçon de la route 139 (boulevard 
David-Bouchard) sont concentrés sur les deux dernières semaines du mois de juillet, soit lors de la haute saison du Zoo de Granby. En dehors de cette période, la circulation coule assez bien.

    Pour le chef libéral, comme d’ailleurs pour tous ceux qui militent pour que l’artère passe à quatre voies, il n’existe aucune autre solution que l’asphalte. Suffit pourtant d’un peu d’imagination et beaucoup de bon vouloir.

    Au lieu de dépenser des millions de dollars pour élargir la 139 pour résoudre un problème de circulation inexistant, pourquoi ne pas aménager des stationnements incitatifs près de l’autoroute 10, dans le parc industriel et le long de la route 112 ? Les utilisateurs pourraient ensuite faire leur arrivée au Zoo grâce à un service efficace et régulier de navettes. C’est plus écolo, plus rapide et surtout moins dispendieux.

    Parlant des libéraux, ils s’engagent à geler le rythme de croissance des budgets des différents ministères, sauf pour ceux de la Santé et de l’Éducation. Ça inclut évidemment les budgets d’entretien du ministère des Transports liés aux infrastructures. Vous voyez le paradoxe ? On peine à maintenir nos routes en bon état et voilà qu’on nous propose d’en construire de nouvelles !

    Y’en a-t-il encore qui se demande pourquoi la dette du Québec augmente à un rythme affolant ? Elle était de 198,5 milliards de dollars le 31 mars (donnée du ministère des Finances et Économie). En 2001-2002, elle atteignait 104,6 milliards. On parle d’un bond de 90 % en 12 ans !

    Pourquoi en a-t-on si peu parlé durant les 35 derniers jours ?


    • Je vous fait MA promesse électorale: Lundi soir, et je le souhaite de tout coeur, le PQ arrivera troisième et La Castafiore quittera la politique et disparaîtra dans les craques du plancher pour le plus grand bien des Québécoises et Québécois (sic). En continuant de salir les Libéraux d’ici au scrutin, et avec un peu de chance, la CAQ sera au pouvoir.

      J’ai très hâte de voir la tête de Marois et entendre son <> de la défaite après l’élection. Chapleau va absolument se régaler, pour notre grand bonheur.

      F. Grenier

    • Je n’arrive pas à croire que le PLQ va reprendre le pouvoir. Je ne comprends pas les Québécois qui vont voter pour eux. Il n’y a aucune comparaison possible entre le PQ et le PLQ, un parti qui s’est avéré mafieux et qui vend nos richesses naturelles pour une bouchée de pain. L’équipe de Couillard n’a pas changé, lui-même a une moralité douteuse… Que se passe-t-il? Personnellement, je pense que les media n’ont pas assez parlé des enjeux électoraux et du programme de chaque parti.

      Ce sont les libéraux qui ont stoppé le parachèvement de la 19 et la 335, un endroit où la circulation est intenable. Il y a des dizaines de milliers de personnes de plus qu’il y a cinq ou dix qui empruntent cette route à cause du développement incroyable de Terrebonne. C’est vous qui m’apprenez la volonté du PLQ au sujet de la 139.

      Je n’en reviens tout simplement pas. Une autre preuve d’incompétence crasse.

      Je me souviens il y a dix ans, quand Charest avait dit qu’il allait investir des milliards sur nos routes pour relancer l’économie. Je m’étais dit: ça va être laid.

      Et effectivement, ce l’est…

    • je voulais écrire: cinq ou dix ans.

    • La fin du PQ…?

      Naahhh!!

      Seulement la fin de Pauline Marois
      et l’accession prochaine au trône de PKP

      « Le nationalisme est une maladie infantile.
      C’est la rougeole de l’humanité. »
      (Albert Einstein)

    • Imaginez le PQ Nouveau… dirigé par PKP
      avec Lisée, Drainville et Louise Mailloux
      dans sa garde rapprochée…

      Là, effectivement, on pourrait voir un baroud d’honneur…
      la Charge de la Brigade légère du nationalisme québécois!!

    • Dovahkiin

      Vous vous réjouissez de l’arrivée du parti le plus sale que le Québec ait jamais eu.

      Vous ne vous demandez pas pourquoi c’est le seul parti qui ait demandé que l’UPAQ ne fasse plus de révélations avant la fin des élections?

      Vous détestez tellement Marois, ça ne vous dérange même pas de nuire au Québec en entier…

      Le PLQ majoritaire est la pire chose qui pourrait nous arriver. Mais les libéraux purs et durs préfèrent se fermer les yeux et se boucher le nez.

      Ça en dit long sur eux.

    • Si Chapleau est intellectuellement honnête, il va montrer le PLQ et les mafieux dans un grand banquet, et les électeurs libéraux ayant plusieurs mains pour se cacher les yeux, se boucher les oreilles et se pincer le nez.

      J’ai HONTE à l’idée que le Québec, plutôt que de montrer la porte au parti le plus sale que le Québec ait jamais eu, va le réélire. Je ne sais pas où ailleurs dans le monde une telle aberration pourrait se passer.

      J’ai honte pour tous ceux qui vont choisir le PLQ. Pourquoi pas voter CAQ si vous êtes fédéralistes? C’est pas comme si vous aviez pas un autre choix.

      Heille, on va avoir comme premier ministre un gars qui se vote des lois juste avant d’aller dans le privé. Pis les libéraux applaudissent.

      Cout’donc, on dirait bien qu’ils n’ont pas plus de moralité que leur chef.

    • Pourquoi en a-t-on si peu parlé durant les 35 derniers jours ?
      Pcq parler de coupures de services, hausser les taxes et impôts, et promettre gouverner sans déficit et rembourser la dette n’est pas politiquement payant en terme de votes.
      On a les politiciens que l’on mérite sinon nous n’accepterions pas des campagnes aussi vide de sens.

    • Si c`est le cas alors le PQ n`aura que lui à blamer. On pourra longtemps débattre de la justesse de l `annonce P.K.P. et de son effet sur l`élection et le parti mais à mon avis ca date de plus loin que ca.

      Puisque l`article numéro un du programme du PQ est de se donner un pays alors il se sera tres mal pris pour le concrétiser. René Levesque aura su rassembler tous les québécois derriere un rêve alors que ses successeurs en ont fait un objectif élitiste avec les interventions répétées des fantomes du passé en plus du grenouillage incessant de ses ailes de militants radicaux ou modérés.
      Le dernier clou aura toutefois été planté à la suite des dernieres élections en 2012 alors que le PQ a tassé du revers de la main les jeunes de toute position influente autre que celle d`une tapisserie. Rappellons nous l`âge des principaux alliés de Levesque dans les années 70 et constatons que cette formation n`est plus qu`un regroupement d`universitaires et de syndicalistes qui voient le tapis leur fuir sous les pieds . Et ils ne sauront comment l`expliquer !!!

      Loin de moi l`idée de me réjouir et/ou de comprendre que le PLQ récolte tant d`appuis. Les québécois sont des cons si ca se matérialise en votes. Ca annonce toutefois à mon avis un retour des forces citoyennes qui reprendront la rue tres bientôt. Les révélations de la commission Charbonneau ne permettront pas à qui que ce soit de se cacher derriere une étiquette de parti.

      Les deux vieux partis devront alors forcement faire UN VRAI MÉNAGE.

    • Si la tendance se maintient…

      http://www.assnat.qc.ca/fr/patrimoine/votes.html

    • J’ai la tête qui bourdonne juste à l’idée que les libéraux puisse reprendre le pouvoir. Honte à la campagne de boy-scouts du parti Québecois qui n’a pu réaliser à quel point la candidature de PKP pour leur parti pouvait leur être toxique pour la campagne électorale. Je ne suis pas conseiller politique mais c’était tellement une évidence….

      Je prédis beaucoup d’instabilité sociale dans les prochains mois sous un gouvernement libéral. Le printemps érable et les carrés rouges n’étaient qu’une petite répétition comparé à ce qui s’en vient. Couillard a déclaré vouloir haussé les frais de scolarité. Arrogance libéral coutumière.

      Le peuple Québécois n’est pas capable de voter avec sa tête. Il ne réagit qu’à ses intestins qui se contractent sous la peur de vieux épouvantails agités par Phillipe Couillard et ses libéraux. Aller Québec, vote majoritaire pour les libéraux, tu auras la province que tu mérites.

    • La fin du PQ. Vous êtes bien drôle.

      La principale nouvelle sera ce que l’UPAC va sortir la semaine prochaine. Deux grosses nouvelles qu’ils ont dit !! C’est peut-être les PLouQ qui vont disparaitre.

    • Le PLC a été bien puni par le ROC lors du scandale des commandites. Au Québec, on a la mémoire courte, il semblerait.

    • hahaha, les p’tits fefans du PQ qui déversent leur fiel sur tout ce qui bouge *sauf* sur les causes réelles de l’échec de leur petit parti chéri….

      Hilarant. Et pathétique.

      DÉBARRASSONS-NOUS DE CETTE PLAIE QU’EST LE PARTI QUÉBÉCOIS, UNE FOIS POUR TOUTE!!!

    • Ouffff j’ai eu peur qu’on arreterait de produire du Papier-Q… Sa aurait été la gallère!

    • Pour ceux qui sont incapables de comprendre pourquoi
      le Québec s’apprête à reporter les Libéraux au pouvoir
      (ce qui n’est pas fait encore)…

      Je vous invite à méditer cette citation de Jean-Paul Sartre
      en vous rappelant l’image de Pauline Marois tapant de la casserole
      dans les rues de Montréal lors d’une – autre! – manifestation étudiante
      cautionnée de façon très *ostentatoire* par le PQ et les syndicats
      alors que plus de 60% des étudiants d’université et de CEGEP étaient en classe:

      “Le désordre est le meilleur serviteur de l’ordre établi. [...]
      Toute destruction brouillonne, affaiblit les faibles,
      enrichit les riches, accroît la puissance des puissants.”
      (Jean-Paul Sartre)

      Non… le Québec n’a peut-être pas la mémoire si courte après tout!!

    • Bon! Si les enragés qui pensent que crier fait avancer leur cause,
      c’est le temps de tirer ma révérence!!

      “Je crois en une seule chose: la liberté;
      mais je n’y crois pas assez pour vouloir
      l’imposer à qui que ce soit.”
      (H.L. Mencken)

      “La plupart des gens veulent la sécurité dans ce monde,
      pas la liberté.”
      (H.L. Mencken)

    • Avant je votais PQ, maintenant j’y renonce. La chartre ne correspond pas à mes valeurs, et je ne veux pas y être identifé.

      - Un pur laine

    • M. Laliberté
      vous faites la nomenclature des malversations des Libéraux. Et vous vous demandez pourquoi le »PQ n’en aura pas profité. Vous oubliez que le PQ a été impliqué dans de nombreuses malversations d’abord avec son allié la FTQ et la FtQ -Construction auxquels il faut ajouter le “deal” de l’affaire Blanchet. Quant aux financement de leur parti, les piquistes ont allègrement contourné la loi. Ajoutez encore les nombreuses promesses non réalisées dont celle du gel des tarifs d’électricité alors que le 1 er avril on a eu droit à une augmentation de 4,5%, l’augmentation des coûts de la scolarité alors que dame Marois battait la marche du printemps érable en tapant sur les casseroles. Et enfin la taxe santé des Libéraux reprises sous une autre forme.

      M. Laliberté, il y a une limite à prendre les Québécois pour des imbéciles en pensant qu’il suffit de bien alimenter les médias pour qu’ils oublient l’imposture.

      G. Michaud

    • @manonb
      vous avez honte des Québécois qui vont probablement élire les Libéraux. Vous ne pensez pas que les Québécois ont davantage honte des Piquistes.

      G. Michaud

    • @ Grand Parleur,

      En même temps, Monsieur “Catastrophe annoncée”, (c’est pas la première fois qu’on prédit la mort du PQ) ; en même temps, donc, si Option Nationale et Québec Solitaire n’existaient pas, on peut raisonnablement présumer que leurs votes iraient au PQ. Avec une telle répartition des votes, les Libellules n’auraient pas pris le pouvoir, ne serait-ce qu’une seule fois, depuis Monsieur Parizeau !!!

      Benoît Duhamel.

    • lobwedge…

      Vous dites que le PQ a été impliqué dans de nombreuses malversations.

      Le PQ a reçu de l’argent de compagnies qui voulaient quelque chose en échange. Ont-elles eu quelque chose? Non. Comme l’a dit un témoin à la commission Charbonneau, Marois est un MUR. On est loin de la collusion et du “je te remplis les poches, tu remplis les miennes” du PLQ. C’est très malhonnête intellectuellement de vouloir mettre les deux partis sur le même pied à ce sujet. Et si le fameux “deal” avait vraiment existé, croyez-moi, les journalistes auraient surfé là-dessus pas mal plus longtemps que ce qu’ils ont fait.

      Et non, je ne pense pas que les Québécois ont honte des péquistes. Je crois que plusieurs sont peureux et peu ambitieux et c’est sur eux que le PLQ compte quand il brandit son référendum sept heures.

      Le programme du PQ est beaucoup plus intéressant que celui du PLQ. L’équipe du PQ est beaucoup plus intéressante que celle du PLQ. Ce qui a fait pencher la balance, c’est ça. La peur, la petitesse.

      Je crois que si le PLQ est élu… dès le lendemain, quand l’UPAQ va pouvoir parler et que la commission Charbonneau va reprendre, les libéraux vont se cacher d’avoir voté pour le parti dont on sait déjà qu’il est le plus corrompu qu’on ait jamais eu.

    • @manonb

      et moi je pense , à la lumière de ce qui a déjà été révélé, et après que la Commission Charbonneau aura réalisé son mandat, que la honte sera partagé également. Et j,ajoute que le PQ s’étant depuis toujours drapé dans le manteau de la vertu nous fera réaliser qu’il était plutôt de petite vertu.

      G. Michaud

    • Vous voyez, vous n’arrivez pas à trouver d’autres raisons que la peur d’un référendum pour justifier le fait que les sondages prédisent une reprise du pouvoir par le PLQ, ce n’était pourtant pas l’enjeu de cette élection, tout le monde s’entend là-dessus c’est plutôt la stratégie électorale du PLQ de faire glisser la campagne sur ce thème là et les médias ont joué le jeu et fait en sorte que le “spot” ne soit braqué principalement là-dessus et sur quelques autres points qui faisaient bien la nouvelle parce que tout aussi spectaculaires.

      La réalité c’est que le PLQ ose se représenter avec sensiblement la même équipe, la même vision et le même plan de match qu’avait le gouvernement de J.Charest, soit celui qui a fait le plus de dommages au Québec durant ses 9 années au pouvoir. Je ne peux m’expliquer moi aussi qu’une majorité de québécois sont prêts à remettre leur sort entre les mains de ces imposteurs, leur bilan est misérable et les québécois semblent l’avoir oublié le fait que ça date d’avant hier.

      - Ils ont défusionné Montréal qui est maintenant presque ingérable tandis que la ville de Québec fusionnée est devenue une des plus prospère.. au Canada.

      - Ils ont permis et encouragé la collusion et la corruption comme les Commissions Bastrache et Charbonneau nous l’ont démontré et le pire est à venir.

      - Ils ont ouvert la porte toute grande au secteur privé en Santé et ils reviennent en nous promettant effrontément de continuer dans ce sens là.

      - Après s’être transformés en promoteur (J.J Charest) du plan marketing des minières en faisant passer au second rang les intérêts des québécois, ils disent qu’ils recommenceront s’ils reprennent le pouvoir.

      - Ils n’ont jamais voulu reconnaître que notre langue était à risque à Montréal et jamais voulu prendre des mesures pour redresser la situation.

      - Ils ont complètement bousillé / neutralisé le Ministère des Transports au profit des bureaux de génie conseil avec les résultats qu’on connaît.

      - Ils ont laissé les industriels du gaz de schiste exécuter des travaux d’exploration sur des terres privées de la plaine du St-Laurent en pleines zones agricoles avec le risque potentiel de contamination des sources d’eau potable que ça comportait, en laissant les citoyens essayer de défendre seuls leurs intérêts ce qui a donné la quasi révolte des citoyens. Cette façon de faire est la marque de commerce du PLQ.

      - Ils se disent de fiers fédéralistes mais n’ont aucune espèce d’idée comment l’affront fait au Québec en 1982 (constitution de PET) pourra être corrigé, laisser le Québec dans les limbes face au fédéral avec les impacts négatifs que ça a sur le Québec leur convient, P.Couillard est même prêt à signer la constitution de 1982 jusqu’à maintenant rejetée par TOUS les premiers ministres du Québec.

      - P.Couillard dit que l’écologie n’est pas une priorité pour lui, ce serait l’économie d’abord, mais l’économie comment.. nous pouvons imaginer.

      - Le PLQ a toujours une base captive d’électeurs (autour de 20% des électeurs composée d’anglophones et d’allophone, apparemment immuable), mais s’il fait bonne figure dans les derniers sondages c’est parce qu’il a réussi à endormir / à flouer un nombre important de francophones avec sa stratégie (messages de peur, diversion avec le référendum, slogans sans véritable contenu).

      Je ne peux imaginer être à nouveau sous le contrôle des Fournier, Moreau, Hamad, Boulet, St-Pierre, Bolduc, Paradis, Tanguay, Couillard et la clique de grands collecteurs de fonds qu’il y a derrière.

      La seule façon d’éviter tout ça est de voter majoritairement pour le PQ lundi. Vous faites erreur Grand Parleur en pensant que ce parti là est mort.

    • @Pantaleon_Madore

      « Le nationalisme est une maladie infantile.
      C’est la rougeole de l’humanité. »
      (Albert Einstein)
      ————————————————————————————————————–
      Utiliser une citation hors de son contexte d’un personnage connu pour justifier ses opinions on appelle ça de la propagande. Einstein voulait décrier le nationalisme nazi d’Hitler. Mettons qu’on ne parle pas du même nationalisme au Québec M. Madore. Ce bon Hitler s’était aussi servi d’un ouvrage du plus grand philosophe de son époque pour justifier la race Aryenne. L’oeuvre de Nietzsche s’intitule <>.

      Voici un court extrait sur le surhomme de Nietzsche et le nazisme:

      ((En fait, nous pouvons dire, et c’est un fait très regrettable, nous pouvons dire qu’après sa mort toute la pensée, toute la façon de penser de Nietzsche a été désespérément corrompue et dégradée ; premièrement comme il est très connu, aux mains de sa sœur, et après cela aux mains de diverses personnes qui voulaient tenter de faire un cas de la philosophie de Nietzsche ou de la pensée de Nietzsche comme étant en accord avec la pensée du IIIe Reich allemand, le régime nazi.))

      L’élaboration de la race Aryenne par les nazis est aussi à l’origine du génocide juif, considérée à cette époque comme une race inférieure par les Allemands.

      Considérez-vous chanceux M. Madore de ne pas avoir publier votre citation dans un de nos quotidiens sous la plume d’un journaliste, car quelques soient vos allégeances politiques vous auriez le B’nai B’rith et tout le congrès Juif Canadien à vos trousses ce matin.

    • L’oeuvre de Nietzsche s’intitule Ainsi parlait Zarathoustra

    • Même quand la proportionnelle n’est pas encore loi, il est possible de se comporter comme si elle avait force de loi. C’est le peuple qui par ses choix individuels cohérents et efficaces finit par créer la réalité qui devient un jour la loi.

      Ainsi, il est facile demain de sortir de l’impasse qui fait mal pour les gens de Québec solidaire qui se sentent déchirés en concevant qu’à l’élection de 2012 les gens de Québec Solidaire ont exercé LEUR CHOIX DE PREMIER TOUR, c’est à dire en encourageant par leur vote le parti qui incarne le mieux leurs valeurs, en votant avec leur coeur. QS a ainsi marqué des points, a obtenu le respect et signifié la légitimité de milliers et milliers de voix. Sauf que demain…

      Sauf que demain, pour les gens de Québec Solidaire, c’est le temps d’exercer LEUR CHOIX DE SECOND TOUR, c’est à dire de trouver le moyen raisonnable d’être à la table de décision dans et avec un gouvernement tout aussi souverainiste et progressiste qu’eux pour faire valoir effectivement leur choix du coeur de 2012. Et ces choix et orientations de QS en 2012 et 2014 sont maintenant connus et même appréciés. Comment un PQ majoritaire grâce à la base de Québec Solidaire pourrait ignorer ses leaders, leurs plus urgentes positions et les plus fondamentales aspirations de la base qui trancherait aussi sagement le noeud gordien qui la fait se sentir coupable d’élire à coup sûr le parti libéral si elle devait ne pas comprendre l’urgence de s’affirmer personnellement et individuellement au scrutin pour se donner une chance certaine d’introduire ses choix du coeur de 2012 aux priorités d’un gouvernement majoritaire du PQ.

      Les électeurs individuels de QS et du PQ qui ont eu spontanément le courage de faire fi des idées reçues ou des commandes stratégiques divergentes et de s’unir spontanément à la base élargie des progressistes québécois pour porter plus de 50 néo-démocrates à la Chambre des communes sont très bien capables aux urnes de 2014 de porter au pouvoir un gouvernement québécois à eux et majoritaire dans la ligne des idées de René Lévesque qui portait déjà cette volonté en 1968.

      Je suis convaincu alors de la présence de madame David et monsieur Péladeau au même Conseil des ministres. Un pays sain ne se prive pas de ses meilleurs éléments. Ça prend des défenseurs, des gardiens de buts, des ailiers, des entraineurs, des soigneurs, et un solide directeur gérant pour la gagner la Coupe Stanley. On peut le faire.

      Je ne suis membre d’aucun parti politique que ce soit, ni municipal, ni québécois, ni canadien. Mais j’aime le PQ et j’aime Québec Solidaire. Et c’est ma fierté et c’est mon droit citoyen.

    • J’aurais souhaité un gouvernement minoritaire pour que toute la lumière soit faite sur le financement des partis politiques par Commission Charbonneau. Celle-ci a abrogé la continuation de ses travaux sous le valeureux prétexte de l’impartialité au détriment de la transparence. Dommage.
      J’irai voté en ayant l’impression d’aller aveuglément à l’abattoir.

      Je ne sais pas qui sont les conseillers du PQ, mais ils devraient être congédiés sur le champ ainsi que Mme. Marois qui les a écouté. D’ailleurs, ce sera une bonne chose pour ce parti qu’elle disparaisse de l’échiquier politique Québécois. Elle ne représente pas la base de ses partisans au niveau de la richesse économique et n’a pas le charisme de ses prédécesseurs.

      Souhaitez la disparition de ce parti c’est aussi mettre un trait sur la démocratie.

    • Ce que je souhaite est surtout la fin des partis politiques tels que nous les connaissons. Point.

      Je n’irai pas voter. Ce que je fais depuis 2006.

    • Faut le faire, le PLQ qui a des chances de prendre le pouvoir avec leur passé nébuleux des dernières années. Comme message, il est clair que l’équipe de Mme Marois fait peur “au monde”. Ce n’est certainement pas avec les Lisée, Drainville, Duchesne, Bureau-Blouin et Desjardins que les Québecois vont se bâtir un pays. Un gros changement s’impose pour le PQ et le PLQ et, tant qu’à moi, il est plus que temps de regarder ailleurs et faire preuve de courage.

      Étiez-vous au courant M. Grand Parleur que le blogue de M. Lavoie est bloqué depuis plus de 48 heures? Malheureusement, vous avez vu apparaître ces participants “quérulents” qui dorment littéralement sur plusieurs blogues. Ces détenteurs de vérité comme manonb polluent des blogues pertinents comme le vôtre; il ne manque plus que les carbone-14, souverain et candela pour nuire aux échanges possibles sur les sujets que vous présentez d’aussi belle façon…

    • Le PQ est un parti comme les autres.
      La souveraineté par ci la souveraineté par là mais, ellea toujours été remise parce que depuis Lévesque le PQ nous ment sur son vrai but, l’enrichissement des élus. Il devrait disparaître mais ce serait trop peu trop tard….Viva Mexico.

    • Chère manonb,

      Je suis un ancien péquiste qui a voté OUI au dernier référendum de 1995, j’ai décroché du PQ en 2012, voici pourquoi:

      1. L’histoire des carrés rouges et de Madame Marois qui cogne sur une casserole: Honnêtement, j’étais pour la hausse des frais de scolarité, un moment donné, il faut arrêter de vivre au-dessus de ses moyens ! Le PQ et la CSN se sont servis des étudiants pour troubler la paix public, quelques millions en dommage….

      2. Ensuite, le PQ minoritaire à utiliser la fibre xénophobe à plein avec le plan Drainville de la charte des valeurs. En fait, on l’a vu pendant le débat, tous les partis auraient pu s’entendre à 90% sur une charte de la laicité mais le PQ ne lâchait pas le morceau avec les signes ostentatoires et a volontairement peinturé les musulmans dans un coin pour sortir les xénophobes et faire peur au bon peuple la menace des radicaux !!!!!

      3. Le PQ a eu une très, très mauvaise campagne, en fait, ils se sont battus eux-mêmes ! Le thème du référendum n’a pas été mis sur la table par Couillard mais par le PQ lui-même, PKP le poing en l’air, les histoires de passeport et monnaie, et le train à déraillé… En fait, au jour 1 ou Mme Marois refusait de répondre aux questions des journalistes, ça parti le bal !

      4. Corruption : La fameuse corruption, La commission Charbonneau a mis un miroir dans la face des Québecois pour montrer les dessous d’un système cancéreux qui existe depuis toujours ! Ben oui, la corruption n’a pas été inventé par les libéraux ! Tout le monde à vu qu’il y a de la corruption à tous les niveaux dans le monde de la construction: Municipale, provinciale et Fédérale !!!!! C’est certain qu’au niveau provinciale, le PLQ sera le plus éclaboussé CAR IL A ÉTÉ AU POUVOIR PENDANT 9 ans avant la commission !

      Je suis ingénieur en mécanique dans le monde de la construction et des firmes comme AXOR a donner de l’argent prête-nom au PLQ, au PQ et à l’ADQ…. Bien sûr, AXOR n’a pas eu de retour d’ascenceur du PQ tout simplement que le PQ n’était pas au pouvoir…. Sinon, les compagnies donneraient de l’argent prête-nom pour les beaux yeux de Pauline je suppose :-)

      Dans votre merveilleux monde aux pays des merveilles, si on fermait toutes les compagnies mouillées dans ce système de corruption: La branche syndicale du PQ; La FTQ fermerait, et tous les gros entrepreneurs généraux, les firmes d’ingénierie comme SNC Lavalin, Dessau, BPR, etc….. Le Québec …tomberait….

      Un chausson avec ça !

    • gildow

      6 avril 2014
      00h06
      Alors ne divisons pas le vote, Votons tous Libéral nous devons retrouver l’harmonie perdu
      depuis trop longtemps, c’est quand même un beau pays que nous avons.

    • L’affront de PKP :

      Un conquis qui ose lever le point en voulant s’affirmer !

    • N’importe qui pouvant, en son âme et conscience, voter libéral, a un problème d’âme et de conscience.

    • lobwedge

      6 avril 2014
      10h42
      @manonb

      et moi je pense , à la lumière de ce qui a déjà été révélé, et après que la Commission Charbonneau aura réalisé son mandat, que la honte sera partagé également. Et j,ajoute que le PQ s’étant depuis toujours drapé dans le manteau de la vertu nous fera réaliser qu’il était plutôt de petite vertu.

      G. Michaud

      Vous tentez de vous justifier de voter pour un parti pourri jusqu’à la moelle…

    • element merci d’avoir partagé votre opinion avec moi.

      Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais c’est l’intransigeance du gouvernement libéral qui a amené les étudiants dans la rue…

      Et au sujet de la charte, je suis totalement contre les signes ostentatoires, contre les foulards, contre tout signe d’asservissement. Alors j’étais et je suis toujours d’accord avec la position du PQ là-dessus.

      Ce n’est pas un parti parfait. Aucun parti n’est parfait. Mais j’aime leur équipe actuelle, entre autre Gyslaine Desrosiers, Pierre Duchesne, Martine Desjardins, Djemila Benhabib, Diane de Courcy… Je sais que beaucoup de libéraux trouvent Lisée arrogant, mais c’est certainement un homme d’une grande intelligence et qui fait d’excellentes analyses. En fait, le seul que je n’aime pas, c’est Drainville. Il me semble un brin cabotin. Quant à PKP, il faudra voir, je l’ai vu en personne et il est chaleureux, simple, d’abord facile, tout comme Marois. Je n’en reviens pas comme sa chaleur et sa sincérité ne ressortent pas à la télévision. De toute façon, je ne vote pas pour le charisme, mais pour le programme.

      Dans cette optique, et comme aucun autre parti ne correspond à mes valeurs et au grand désir que j’ai de l’indépendance du Québec, je vais voter PQ demain.

    • gildow sur quelle planète vivez-vous?

    • @manonb
      Le PLQ est sûrement moins sale que votre langue…

    • Arrêtez de “flooder” le blog avec trop de messages trop long, ce n’est pas une convention publique ou vous êtes le héro ici.

      manonb calmez-vous un peu, Madame.

    • @manonb

      Vous savez pourquoi les gens du Québec botteront le derrière du PQ?

      Le mépris madame, le mépris que vous et vos alliés du PQ avez à l’endroit des personnes qui ne pensent pas comme vous.

      Drainville, Lisée et autres ténors? La propagande avant tout. Et cette propagande? Haïssez tout ce qui n’est pas la pureté de la «race» péquiste.

      Merci manonb pour avoir ouvert les yeux d’un grand nombre d’électeurs. Un parti comme le vôtre, non merci.

    • Le PQ a toujours son utilité, peut importe le résultat des élections!
      Sans PQ, on ressortirait des toilettes les mains brunes!

    • Le PQ s’est engagé lors de la dernière campagne électorale à tenir des élections à date fixe. Le PQ s’est aussi engagé, comme le PLQ d’ailleurs lors de ses mandats précédents, à réduire la dette. Pourtant, rien ne change.

      À la dernière campagne, j’ai fait mon bout de chemin: j’ai voté pour ce qu’on voulait essayer de me faire croire. Aujourd’hui ma patience et mon incrédulité a atteint ses limites.

      Aujourd’hui, je retire ma confiance en tous les élus qui me mentent en pleine face. Je dénonce tous ceux qui travaillent davantage pour être réélus que la collectivité. Je refuse de voter pour des politiciens pris dans leurs conventions et leurs règles, et qui préfèrent écouter leurs stratèges plutôt que la population qui réclame un projet de société visionnaire et co-créé avec elle. Aujourd’hui, j’écoute mon coeur et mon intuition, au lieu de succomber à la peur avec laquelle on a encore voulu me nourrir pendant cette campagne. Aujourd’hui, je vote pour une société plus juste et équitable : un Québec vert, novateur et libre. Aujourd’hui, je dis bye bye aux vieux partis et aux vieilles idées désuètes – et je garde confiance que l’amour est plus fort que la peur…

    • Monsieur Laliberte, vous avez parfaitement raison, votre billet est excellent, Pauline Marois perdera son election, il ne faut pas etre Nostradamus pour le predire, un fait demeure, le parti Quebecois est au prise avec un mal existenciel, celui-ci existe depuis que feu Pierre Bourgault president de l’ex R.I.N s’annexa en 1968 au PQ, on se rappelera que ce dernier invita ses membres a se joindre au PQ dirige par Rene Levesque, et depuis, les Parizeau, Landry, Bouchard, et j’en passe ont tous ete evinces a un certain moment ….l’erreur de Marois aura ete de ne pas pouvoir se degagee du Referendum, le peuple n’en voulait pas, et le poste de presidente du Part Quebecois lui glissera sous les pieds des demain matin.

    • A tout ce qui a été dit, j’ajoute simplement ceci:
      Avec les démagogues du style de Drainville ansi qu’avec une personne d’extrême droite du style de Péladeau, ce PQ n’est plus celui de René Lévesque et devrait cesser d’exister.
      Qu’ils et elles créent de nouveaux partis.

    • J’ai donc tenu ma promesse électorale. Je devrai sérieusement considérer me lancer en politique car, même si j’en ai fait qu’une, je l’ai tenu!

      ” J’ai jamais été aussi fier d’être Québécois!”
      René Lévesque, 15 Novembre 1976

      F. Grenier

    • @manonb, Claf13

      Vous disiez que? Merci.

      F. Grenier

    • @element2003

      “Dans votre merveilleux monde aux pays des merveilles, si on fermait toutes les compagnies mouillées dans ce système de corruption (…) la FTQ fermerait, et tous les gros entrepreneurs généraux, les firmes d’ingénierie comme SNC Lavalin, Dessau, BPR, etc. Le Québec tomberait”

      Conclusion : pour le bénéfice du Québec…maintenons la corruption.

      Bravo. Magnifique raisonnement…d’ingénieur en mécanique. On vous apprends peut-être à mesurer la largeur des tuyaux à l’école, mais certainement pas à devenir des citoyens responsables…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2008
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité