Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 4 mars 2014 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (5)

    Choisir son lièvre

    Pascal Proulx, candidat libéral dans Granby

    Pascal Proulx, candidat libéral dans Granby

    On apprend que le candidat du Parti libéral du Québec dans Granby, Pascal Proulx, a flirté avec la Coalition avenir Québec en 2012. Et encore il y a deux semaines, 24 heures avant sa confirmation comme représentant libéral…

    C’est la deuxième fois en autant d’élections que le PLQ présente un transfuge caquiste dans Granby. En septembre 2012, Guy Gaudord avait été choisi. Le plus ironique est qu’il était (et est toujours) commissaire à la Commission scolaire Val-des-Cerfs. Il avait peiné à expliquer son intérêt pour un parti qui prônait l’abolition des commissions scolaires alors qu’il en était un représentant. Sa campagne, teintée d’une telle invraisemblance, était terminée avant qu’elle ne commence.

    Pour le PLQ, c’est une situation pour le moins bizarre. Comment un parti politique aussi structuré peut-il, coup sur coup et dans la même circonscription, faire de sympathisants caquistes ses porte-étendarts?

    Voici deux hypothèses :

    1. Comme le font bien des entreprises pour dénicher de nouveaux clients, les éditeurs de magazines et les banques, par exemple, le PLQ a acheté la liste des candidats potentiels de la CAQ et leur a fait un pitch de vente.
    2. Le PLQ ne s’accorde aucune chance de ravir la circonscription de Granby. Mais puisqu’il doit aligner une équipe complète de 125 candidats pour ne pas avoir l’air désorganisé, on «recrute» le premier venu (et probablement le seul intéressé), on le confirme candidat et on lui promet de belles affiches, un bureau électoral avec des sachets de café filtre et un budget de 25 000 $ pour faire campagne. Tout ça sans vérifier ses «origines» politiques. Ça donne des situations embarrassantes.

    J’aime bien la première hypothèse. La deuxième est cependant plus plausible.

    Je ne connais pas M. Proulx. Mais en entrevue à ma collègue Marie-Ève Martel le 26 février, il affirmait avoir «toujours été un gars du peuple et un libéral». Fort bien.

    Seuls les imbéciles ne changent pas d’idées, dit-on. Nos expériences de vies font que nos idées peuvent évoluer. Raymond Bachand, l’ancien ministre des Finances du PLQ, pour citer son exemple, était souverainiste plus jeune. Il a expliqué son passage dans le camp fédéraliste avec des arguments économiques, notamment que le développement du Québec s’opérait plus facilement au sein de la fédération canadienne. Son opinion se défend.

    Comment M. Proulx, en vrai libéral comme il le soutient, peut-il expliquer sa «relation» avec la CAQ? Courrait-il deux lièvres à la fois? Si oui, est-on en présence d’un opportuniste? Plus important encore, a-t-il le jugement requis pour être député?

    Désolé pour cette dernière question, mais quelles sont ses convictions libérales?

    Peut-être, avant de répondre, devrait-il en discuter avec le Dr Gaétan Barrette…

    •••

    Message aux organisateurs libéraux. Au lieu d’abaisser vos standards dans le choix de vos candidats dans des circonscriptions difficiles ou imprenables, inspirez vous du Parti québécois. Le PQ parachute régulièrement de jeunes attachés politiques à l’intérieur de vos châteaux forts dans l’ouest de l’île de Montréal. Ils n’ont aucune chance d’être élus. Mais ils connaissent le programme électoral de leur parti et sont capables de véhiculer ses messages. Aussi le font-ils avec… conviction.

    C’est une approche plus respectueuse des électeurs. Et elle rehausse le débat.

    Sur ce, bonne campagne!

    photo Janick Marois

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • À M.Proulx vous suggérez:
      [Peut-être, avant de répondre, devrait-il en discuter avec le Dr Gaétan Barrette…]

      Barrette a t-il le jugement requis pour lui répondre…….?
      Certaine que non!

      Bonne campagne à vous aussi.
      Louise April(Laloue)

    • Le pouvoir ma seule motivation mais il sont là pour notre bien qu’ils disent

      on regarde les sondages et on se dit avec celui là j’ai plus de chance, on sait jamais comme au fédéral la dernière fois

      comme le chantait Félix L., la veille des élections il t’appelle par ton prénom, le lendemain il ne se souvient pas de ton nom

    • Faites-nous part de votre opinion.
      @Gabriel50,4 mars 2014,18h30: «…..comme le chantait Félix L., la veille des élections il t’appelle par ton prénom, le lendemain il ne se souvient pas de ton nom.»

      Le vrai texte de Félix:

      «la veille des élections,
      il t’appelait son fiston.
      Le lendemain, comme de raison,
      il a oublié ton nom.»

      Bonne campagne électorale. Et n’oubliez pas d’aller voter. :-)

    • Un autre qui prend les gens de la région pour des valises!

    • Quand on constate la situation dans laquelle le parti Libéral se place dans Granby comment peut-on acheter un slogan comme celui de M. Couillard qui nous déclare vouloir parler des vraies affaires.

      Ben sûr! Ben sûr ! mon Philippe va donc t’occupé de la santé de ton grand ami Arthur Porter.
      “”
      Tant qu’à M.Proulx, j’ai le regret de lui dire que sa campagne vient de faire “proute à l’eaux”!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité