Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 11 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h25 | Commenter Commentaires (10)

    Écolière et peep-show

    Voici l’idée de génie d’une boutique érotique de Granby pour marquer la rentrée scolaire:

    Image 5

    On sait que le look écolière en excite certain. Mais est-ce nécessaire «d’agrémenter» la vitrine d’items qu’on retrouve dans une garderie?

    Image 6

    Des plaintes de citoyens et du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (voir ici leur lettre d’opinion) ont poussé les responsables de la boutique à revoir leur marketing.

    photo Janick Marois La Voix de l'Est

    photo Janick Marois La Voix de l'Est

    Au lieu de reconnaître leur grave manque de jugement, ils en remettent en tombant dans le peep-show!

    Bravo!

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • Manque de jugement évident ici mais comme ils ont caché “la chose” en précisant que c’était pour 18 ans et plus… je présume qu’ils sont dans les règles.
      En tout cas ils ont une belle pub gratuite pour leur boutique.

    • Je suis d`accord avec vous que c`est pas fort comme idée mais ca devient difficile un moment donné de savoir ou se situe la limite.
      Au Québec le bon gout et le bon sens ne font pas loi et avec la génération Red Bull tout est permis dans la mesure ou c`est plus vite ,plus fort,plus débile,plus dangeureux ,plus toutte.
      Aussitôt que tu exprime ton opinion à ce sujet là tu es traité de vieux jeu tellement 1950 ! Heureusement qu`il y a des organisme dont c`est la vocation de voir à faire respecter un brin de logique .

    • Ce genre d’établissement vend du matériel à la moralité plus que douteuse, on ne doit pas s’étonner qu’ils aient un jugement tout aussi douteux…

      J’aimerais bien voir les autorités enquêter sur ce commerce. La loi sur la pornographie juvénile punie les images de mineurs, images réelles comme les représentations (dessins, sculptures, mannequins, etc.) et aussi les images de personnes majeures présenté comme mineures. Même s’ils indiquent que c’est des mannequins de personnes adultes, si la mise en scène les présentes comme des étudiantes mineures, ils pourraient faire face à de très sérieuses accusations selon l’interprétation des procureurs.

      Et même s’il n’y a pas d’infraction aux lois et règlements, les municipalités ont un certain pouvoir sur l’affichage commercial et les vitrines. Puisque malheureusement ce genre de commerce est légal, les villes peuvent à tout le moins s’assurer qu’ils restent discrets.

    • Probablement qu’un vrai tableau noir, un vrai pupitre et des vrais chaises n’auraient pas entré dans la vitrine. Mais c’est un manque de jugement, ça aurait du être dans le fond du magasin.

    • jeffypop -ça aurait du être dans le fond du magasin.-

      Je crois que même dans le fond du magasin ça resterait répréhensible. A mon humble avis le problème est dans le fait que ce commerce ( comme beaucoup d’autre ) banalise la pédophilie. C’est bien une écolière que je vois dans cette vitrine, meuble de maternelle ou pas.

      André Després

    • Une dernière pensée. Il y a des adolescentes de 13, 14 ans dans la vrai vie qui ressemble a ce mannequin et on vend leur image en les érotisant. Que ce que ça dit aux pédophile? Qu’es ce que ça dit aux écolières?

      Suis je seul a avoir un problème avec le fait que le costumes des écolières soit devenu un synonyme de sexe?

      Ce qui est désirable chez la femme est malheureusement fabriqué. Dans une autre époque les femmes plus rondes étaient plus désirables. Maintenant le model convoité se voit dans des émission débile comme Occupation double. Es ce que commerce (et bien d’autre…) est en train de façonné ce qui doit être désirable? Ce sera quoi après, une mini miss dans la vitrine?

      André Després

    • Le problème, ce n’est pas la vitrine, c’est la présence d’une telle boutique dont personne n’a rien à foutre dans une société évoluée. Oups, j’ai dit “société évoluée”? Mon erreur…

    • @mlafond
      ” La loi sur la pornographie juvénile punie les images de mineurs, images réelles comme les représentations (dessins, sculptures, mannequins, etc.) et aussi les images de personnes majeures présenté comme mineures. ”
      Je suis tombé une fois sur des “mangas” qu’ils disent érotiques. Et non, des dessins d’actes sexuels avec des mineurs n’est pas illégal. En fait, ça varie en fonction du pays.

    • ”Suis je seul a avoir un problème avec le fait que le costumes des écolières soit devenu un synonyme de sexe?”

      Il y a longtemps que je dénonce ce genre de figuration. Il y a quelque chose de malade dans ça. Et dire qu’on dit que les gais sont malades. Déguiser une femme en écolière pour exciter monsieur me semble pas mal plus déviant que 2 hommes ou 2 femmes qui s’embrassent. Misère!
      P’is l’autre cabochon de propriétaire qui vient jouer à la victime de censure. Aucun jugement, une cervelle creuse…

    • ”Le problème, ce n’est pas la vitrine, c’est la présence d’une telle boutique dont personne n’a rien à foutre dans une société évoluée. Oups, j’ai dit “société évoluée”? ”

      Bon, bon, y’en a qui ont le jugement facile. Ce n’est pas parce que vous n’y trouvez pas votre compte que ça ne vaut rien. Vous ne détenez pas le monopole de la vérité absolue. Alors, de grâce parlez pour vous et non pour l’ensemble de la société. Si personne n’avait rien à foutre, ces boutiques n’existeraient pas. Hola les bigottes…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2010
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité