Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 août 2013 | Mise en ligne à 19h10 | Commenter Commentaires (19)

    MMA: incompétent, naïf ou idiot

    Image 2

    L’Office des transports du Canada, l’organisme fédéral responsable de juger du sérieux des entreprises ferroviaires, retirera à Montreal Maine & Atlantic Railway son permis d’exploitation au Canada. Raison invoquée: MMA n’a pas pu démontrer qu’elle avait une couverture d’assurance responsabilité civile suffisante en cas d’une autre catastrophe.

    En résumé, l’OTC tenait à ce que MMA ait au moins la même couverture qu’elle avait avant la catastrophe à Lac-Mégantic où 47 personnes ont trouvé la mort suite au déraillement d’un convoi de wagons-citernes remplis de pétrole.

    Au moment de l’accident, l’assurance de responsabilité civile de MMA était d’environ 25 millions de dollars.

    Or les estimations les plus conservatrices établissent à plus de 200 millions de dollars les dégâts causés à Lac-Mégantic et dans la rivière Chaudière.

    Commentaire du grand sage qui dirige l’OTC (les caractères en gras sont de moi):

    «(…) Il ne serait pas prudent, compte tenu des risques inhérents aux activités ferroviaires, de permettre à MMA et MMAC de continuer à exploiter leurs activités sans bénéficier de l’assurance responsabilité civile suffisante», a affirmé Geoff Hare.

    Évidemment, M. Hare n’est pas responsable du terrible accident à Lac-Mégantic. Pas directement du moins. Il est cependant incompétent, naïf ou carrément idiot de parler «des risques inhérents aux activités ferroviaires» tout en ayant conclu avant le 6 juillet que 25 millions de dollars d’assurance de responsabilité civile étaient suffisants pour couvrir les arrières d’une entreprise qui transporte des centaines de milliers de litres de pétrole à travers des dizaines et des dizaines de municipalités, grandes et petites.

    Les autorités ne devraient pas seulement enquêter sur MMA, mais également sur les gens chargés de s’assurer que le transport ferroviaire est sécuritaire et que les compagnies sont capables de faire face à leurs responsabilités en cas d’accident. Parce que clairement, les gens de l’OTC, M. Hare en tête, ont raté le train (excusez le mauvais jeu de mots) dans cette affaire.

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • ..Comme les Carabinieri italiens qui, selon la légende, arrivent toujours en retard sur les lieux du crime, la valeureuse bureaucratie a attendu une catastrophe pour sortir la calculette et se rendre compte que cette compagnie de «broche à foin» n’aurait jamais dû être autorisée à rouler chez nous. Keep on the good work guys» Et, en passant, «who’s next?»

    • @ML
      Vous attendez-vous à ce que la règlementation devance un changement structurel économique ?
      À la fin, vous faites bien de dénoncer la compétence des fonctionnaires de l’OTC mais cela fait «monday morning quarterback».

      Dans le même ordre d’idée, on pourrait aussi faire une montée de lait sur l’utilité du sénat par exemple !

      Il s’agit de questions très complexes, c’est bien vrai. Mais ne paie-t-on pas des gens de très gros salaires justement pour s’assurer que tout est en place pour tenter de prévenir l’irréparable et que quand une catastrophe survient les compagnies impliquées ont des couvertures d’assurance à la hauteur des risques de leurs activités?

      En tout cas, c’est ce que je pensais. À tort, malheureusement.

      Les dirigeants de l’Office des transports du Canada devraient être imputables de leur travail et de leurs décisions.

      Grand parleur

    • ……..MMA: incompétent, naïf ou idiot……..!!!!!

      Incompétent: OUI

      Naïf ou idiot: non jamais

      Au contraire, ils savent très bien ce qu’ils font.

      Votre réponse @bassin,22h14:
      [Les dirigeants de l’Office des transports du Canada devraient
      être imputables de leur travail et de leurs décisions.]

      Vous rêvez en couleurs double prismacolor…..:-)

      L’imputabilité est un mot qui n’existe pas en administration ou
      en politique.
      Au contraire, ces dirigeants de l’OTC auront une promotion.

      Désolant et décevant, mais c’est la réalité….malheureusement.
      Louise April(Laloue)

    • Le mot c`est opportuniste. Opportunisme capitaliste qui te permet de faire de bonnes affaires et de faire fructifier ton entreprise avec les moyens du bord.

      Le systeme et les reglements en place ont permis que cette tragédie se produise et que le scénario final impliquant MMA se concrétise.

      La réalité que j`espere maintenant plus claire à nos yeux c`est que des dizaines et des dizaines de villages sont configurés comme Lac Megantic et que donc, ils font face aux mêmes risques quotidiennement. C`est à partir de cela que la réflexion doit se faire.

      Un coupable ? Un responsable ? Nous ne voyageaons plus de bois et de passagers mais de l`essence et des matieres dangeureuses. Qui est responsable de ne pas avoir agi puisque jusqu`à maintenant le scénario catastrophe ne s`était pas concrétisé ? Et puis un camion citerne qui explose sur le boulevard metropolitain à Montreal ca ne fait pas autant de dommages ? C`est toute la complexité du transport qui est en cause et nous sommes collectivement responsables d`avoir cherché l`économie de couts,de moyens et de soucis au fil des décennies.

      Au pire ,pour reprendre votre mauvais jeu de mots, on aura regardé passer le train mais faut aussi faire attention de ne pas se flageller plus qu`il n`en faut parce que ce qui s`est produit ici aurait pu se produire n`importe ou ailleurs en amérique et dans le monde.

    • Grand Parleur;

      D’accord avec la responsabilité de MMA. Mais, qu’en est-il de la responsabilité de ceux qui ont juste négligé de mettre les freins proprement? Parce que, finalement, la faute n’est pas à mettre sur l’état des rails, l’état des wagons ou encore sur la couverture d’assurance de la compagnie mais bien sur des individus qui n’ont tout simplement pas fait leur job correctement. En d’autres mots, prenez la meilleure compagnie au monde, mais négligez de mettre les freins (automatiques et/ou manuels) et la même tragédie serait arrivée. Ce que l’on peut reprocher à MMA et au ministère des transports, c’est de ne pas s’être assuré de la surveillance professionnelle de ses employés dont le rôle était de sécuriser le train…Mais comme ces employés sont syndiqués…Alors!

      En plus, avez vous remarqué comment les commentaires négatifs envers la compagnie sont venus rapidement? D’où ceux-ci proviennent-ils? Vous ne trouvez pas aussi que les Québécois reçoivent peu d’informations concernant l’enquête criminelle? Toujours la même réponse: L’enquête est en cours! Comment se fait-il que la presse Anglaise (The Gazette, McLean, …) a donnée pas mal plus d’information (complète)comparé à RDI et LCN par exemple?

      Des fois je me demande si cette enquête va aboutir un jour!

      Vous soupçonnez un complot syndicaliste pour faire oublier la responsabilité des employés?

      Ouf!

      Grand parleur

    • @pager
      Votre petite vendetta contre les syndicats se poursuit ?
      J’ai travaillé dans une grande entreprise industrielle et on a diminué de 80% les accidents au travail et on l’a fait la main dans la main avec les syndicats. Les surveillants de procédure étaient devenus leurs meilleurs amis.
      Ca fait que taper sur les syndicats c’est d’un ridicule. Il faut savoir les prendre du bon bord et si vous leur montrez que tout le monde y gagne, ils vont embarquer.
      Mais comme beaucoup de gens sont aussi remplis de préjugés que vous, souvent ça ne marche pas et c’est toujours l’Autre qui est blamé.

    • Le pouvoir de ce système matriciel corporatif sans âme ni conscience en direct sous nos yeux de moutruches consentantes de ce système pourri … Pas tanné ??

    • Grand parleur;

      “Vous soupçonnez un complot syndicaliste pour faire oublier la responsabilité des employés?

      Ouf!”

      Ce n’est pas du tout ce que je dis.

      Je dis que les dirigeants syndicaux vont tout faire pour défendre les syndiqués (ouvrez vous les yeux, bon Dieu). Pourquoi est-ce que l’on ne nous parle pas des employés de MMA (Conducteur et les autres de MMA présents sur place à Nantes) qui avaient pour tâche d’appliquer les freins (parce que, dans le fond, il est là le problème, les C* de freins n’ont pas été mis correctement). On essaie de noyer le problème en accusant la compagnie MMA. Je n’ai jamais parlé de complot…Seulement pour vous dire que le syndicat a l’habitude de défendre ses membres à tout prix..!
      C’est quand même incroyable, on ne parle même pas des causes réelles de l’accident. Allez dans la presse Anglophone et vous allez voir la différence. Vous tenez le même discours que toute la presse Francophone…Désolant!

    • Le seul mot qui me vient à l’esprit c’est cupidité. Tout pour faire marcher la “shop” au plus cheap possible et sans égard aux conséquences.
      En ce qui concerne ceux qui pointent du doigt les employés “syndiqués”, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est nettement prématuré à cette étape de l’enquête d’agir ainsi. Très souvent dans ce genre de catastrophe c’est un enchainement d’évènements qui provoque le tout. Disons que le jupon idéologique dépasse et que ça sent la mauvaise foi, typique à une certaine droite. Pathétique !

    • http://www.lapresse.ca/la-tribune/actualites/201307/18/01-4672090-autre-deraillement-de-train-impliquant-la-mma.php

      le 3 août 2012 vers 20h, un train de la MMA qui circulait sur les rails du Canadien National (CN) a déraillé à Saint-Hyacinthe.

      @pager

      Ste-Sabine (Farnham), St-Hyacinthe… plus plat que ca tu meurt.
      Assez plat que le Grand Antonio (Antonio Barichievich) aurait eu un certain plaisir à tirer l’engin s’il était encore de ce monde.

      Qu’il y est frein ou non le syndicat doit faire comme tout le monde, soit de faire sa ‘JOB’..

      Les gens de l’OTC l’ont-il vraiment fait. (Selon les normes du travail, sur un lieu de travail il doit y avoir au MOINS deux personnes soit 1+1=2)

      Bon…je vais prendre un autre rail… !!

    • http://www.collectionscanada.gc.ca/cool/002027-2107-f.html

    • @northernbud

      14 août 2013
      21h47

      Au Québec, il ne faut surtout pas s’opposer aux syndicats…Sous peine d’être taxés d’extrémistes de droite!

      Je me demande pourquoi nos journalistes Francophones ne parlent pas aux différents témoins de cet accident, parce qu’il y en a des témoins qui ont des choses à dire (Pompiers, les autres employés de MMA, le conducteur, celui qui a appelé la police, le chauffeur de taxi, le policier de la SQ…). Les Anglophones l’ont fait mais pas les Francophones…Est-ce une collusion? C’est sur que c’est plus facile de taper sur une compagnie Américaine!

    • @pager
      Je ne suis pas syndicaliste pour deux sous. Je considère ces organismes plus comme un mal nécessaire quand des travailleurs en ont assez de se faire voler par leurs boss. Je continue cependant de dire qu’à cette étape ci de l’enquête il est prématuré de jeter du fiel sur le syndicat comme cause de l’accident et je trouve que cette attitude dénote d’un certain biais idéologique. Pour ce qui est de taper sur une compagnie (américaine ou non), disons que si l’on regarde le dossier de sécurité de cette entreprise (et bien avant la catastrophe), la cible est difficile à manquer tellement leur dossier est pauvre. Et ça, ce n’est pas une collusion.

    • @northernbud

      16 août 2013
      15h56

      Vous ne semblez pas avoir tout lu et compris le sens de mon intervention à 15 août 2013
      12h42…Essayez donc de vous reprendre et de relire un peu!

      Je ne sais pas si vous êtes en mesure de lire l’Anglais mais si vous l’êtes allez donc lire:

      http://www.montrealgazette.com/news/montreal/M%C3%A9gantic+clear+rules+train+hand+brakes/8679004/story.html

      Vous pouvez aussi aller dans le McLean. et d’autres!

    • Il faudrait demeurer réaliste,tout de même.

      Ces compagnies de transport n’ont pas les reins assez solides pour éponger 200 millions-probablement même pas 25 millions-,alors aucune compagnie d’assurance va pouvoir faire de miracle non plus.

      Le problème,c’est que les risques liés à ce type de transport ne vont pas de pair avec les profits engendrés.Une entreprise pétrolière,elle,pourrait éponger 200 millions de ses poches ou via ses assureurs;mais une entreprise de transport ferrovière,je ne crois pas!

      Évidemment,c’est le gouvernement qui risque de payer la facture.Mais dans les faits,le problème à la base,c’est le danger que représente le pétrole.

      Le problème,c’est pas le train:c’est le pétrole qu’il y a dedans…

      Et il n’y a que les pétrolières(et les gouvernements)qui sont capables de payer pour les dégâts quand il y en a.Les autres,comme les entreprises de transport,sont utilisés par les gros joueurs justement pour se soustraire légalement des risques.

      Dans un monde normal et logique,il y aurait des logos de Shell sur les wagon-citernes.

      Alors qui est assez idiot dans cette histoire pour croire qu’une entreprise de transport peu importe laquelle,possède les capacités économiques de faire face à des catastrophes écologiques et meutrières dont les coûts se chiffrent en centaine de millions…

    • Comme je l’ai dit hier,dans un message qui n’a pas encore été publié,il faut demeurer réaliste quant à la capacité financière de ces entreprises de transport.

      Pour résumer mon propos,elles ne possèdent pas la capacité de faire face à des catastrophes écologiques,voir meutrières.Les assureurs ne pourront donc pas assurer des entreprises largement au-delà de leur potenciel réel.

      Le problème dans le cas de qui nou occupe,ce ne sont pas tant les wagons que le pétrole qui est transporté.Mma possède les profits des rails,mais non pas ceux du pétrole.

      Les entreprises pétrolières ont les reins assez solides pour éponger 25 ou 200 millions en réparation,mais non pas une simple entreprise de transport.

      Même si MMa a fait preuve de négligence et que la responsabilité du désastreuse repose en premier sur ses épaules,ce type d’entreprise ne peut tout simplement pas faire face aux conséquances financières d’un désastre majeur impliquant du pétrole brut.

      Donc on pourra accuser MMa ou le bureau des transports autant qu’on veut,la solution n’est pas là.

      Les seuls qui possèdent la possibilité d’éponger 200 millions de dollars en dégâts,outre nos gouvernements,ce sont les pétrolières.C’est pas bien compliqué.Ou plutôt ça l’est puisque d’un autre côté ce n’est pas d ela faute de Shell si MMa est négligente…

      Mais peu importe,si on n’implique pas les pétrolières d’une façon ou d’une autre,c’est nous qui allons payer la facture.

      En ce qui me concerne,on devrait obliger les pétrolières à s’impliquer au niveau du transport de la matière,parce qu’en cas de catastrophe,seules ces entreprises possèdent la capacité à payer pour les dégâts que le pétrole brut peut causer.

      Suis-je le seul à penser que les pétrolières font justement affaires avec ce genre de sous-traitant,justement pour se défiler juridiquement en cas de problèmes,ou de catastrophes?

      Et lorsqu’un navire se déverse de son pétrole dans l’océan,qui paie pour la facture,habituellement?Je pose la question parce que je l’ignore,mais je doute que cela soit la compagnie de transport!

    • @pager
      Mon anglais est suffisemment bon pour me permettre de juger de la valeur des informations publiées dans les différents médias canadiens et The Montreal Gazette, with its nasty habit to fall into Quebec bashing can not be considered as a credible source of information for me, sorry !

    • et quant au McLean…

    • Puisque vous lisez l’Anglais, lisez donc ceci: D’un blogueur …Anglophone!

      “This article is essentially correct. All North American air brakes work based on having air in the aux cylinders of each and every car. When you prepare a train for departure, the air is pumped into the trainline and this both fills the aux cylinders and releases the brakes on each car and can take up to 10 minutes. To stop a train, you REDUCE the trainline pressure, this causes the valve to admit air from the aux cylinder to the brake cylinder, applying the brakes. This is the so-called fail-safe system, if the train breaks in two, for instance, the air is dumped and the train brakes are applied. If you apply the brakes too often, the aux cylinder empties and you have no more braking power. If you park a cut of cars for a period of time, the air WILL bleed out of the system, releasing all of the brakes (in no certain order). This is why rule books specify the number of handbrakes (yes, there are manual brakes on each and every car) to apply for any given cut of cars. The air WILL bleed off and you MUST apply handbrakes for a cut of cars that are parked. The engineer did not apply handbrakes because he believed that the running engine would keep the trainline pumped up. He didn’t anticipate that the engine would be disabled and the air would bleed away. The firemen didn’t understand what the danger was. The folks from the railroad that were there were not operations staff, but maintenance, and it’s quite possible that none of them knew the rules involving parked cars. This incident is typical of many catastrophic accidents, a series of unrelated, and at the time, innocuous events, that led to a catastrophe. A really, really basic description of how train brakes work is found here:”

      Provient de:

      http://www.treehugger.com/energy-disasters/what-caused-train-disaster-not-brake-failure.html

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité