Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 11 septembre 2012 | Mise en ligne à 21h09 | Commenter Commentaires (13)

    La «petite erreur» du Demi-marathon de Granby

    Photo DMD

    Voici une fin de demi-marathon que vous ne risquez pas de revoir de sitôt: les huit premiers coureurs, main dans la main, qui se dirigent vers le fil d’arrivée.

    Ça s’est passé dimanche lors du Demi-marathon de Granby.

    Le hic: aucun n’a officiellement complété la course. Une erreur de signalisation vers la fin du parcours a fait en sorte qu’ils ont pris la mauvaise direction, écourtant d’environ 500 mètres la distance à parcourir. Leur temps n’a donc pas été inscrit. Dit autrement, ces champions coureurs (quelques-uns étaient parmi les favoris pour l’emporter) ont couru pour rien!

    Réaction de l’organisation à cette erreur de signalisation (il appert qu’aucun bénévole ne se trouvait en place à une intersection pour diriger les coureurs dans la bonne direction):

    «Il y a eu un peu de confusion et c’est de notre faute. On a offert une inscription gratuite pour l’année prochaine pour ceux qui ont été touchés par ce petit problème», a expliqué la directrice générale adjointe de l’événement, Tina Michaud.

    «Petit problème» est un énorme euphémisme, ne diriez-vous pas? On devrait plutôt parler de bourde monumentale!

    En entrevue dimanche après la course, alors qu’on ignorait ce qui s’était vraiment passé, Mme Michaud a souligné que l’événement avait attiré près de 3000 coureurs (toutes les courses incluses) dont 600 pour le demi-marathon. Elle a vanté son organisme.

    «(…) On était bien préparé, on aurait même pu en accueillir encore plus.»

    «Bien préparé»? Quelle désinvolture face à une telle gaffe!

    Comment une telle erreur peut-elle se produire?

    Les gens ont payé entre 45 $ et 65 $ (selon le moment de leur inscription) pour prendre part à cette course. Ils s’attendaient à deux choses: un, que le parcours soit sécuritaire; deux, qu’ils soient bien guidés sur le parcours.

    Les coureurs touchés sont des athlètes de haut niveau, qui s’entraînent à l’année longue et qui sont capables de boucler 21,1 km en 1 heure 15 minutes. Ils prennent part à plusieurs courses sur le circuit québécois et toutes comptent pour leur classement. On ne parle pas ici du coureur du dimanche heureux (avec raison) de compléter cinq ou un dix kilomètres.

    La direction du DMG affirme n’avoir reçu aucune plainte. On leur recommande de faire le tour des médias sociaux; on parle de ce cafouillage (sur le parcours du 10 kilomètres aussi, semble-t-il).

    Soulignons l’esprit sportif du groupe des 8 qui, sachant peut-être qu’ils étaient probablement éliminés, a donné un beau spectacle aux nombreux spectateurs réunis près de la ligne d’arrivée. De la grande classe.

    En passant, dommage que l’événement ait produit encore autant de déchets. On comptait plusieurs bacs de recyclage (sincère bravo pour cette amélioration), mais quand utiliseront-ils des assiettes et des ustensiles compostables pour les repas servis aux coureurs?

    photo Maxime Sauvage La Voix de l’Est

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • J’ai une amie qui l’a couru mais dans des temps plus grand public.

      Je trouve effectivement que c’est un fâcheux manque d’organisation surtout avec les premiers arrivés et coureurs compétitifs. Le Circuit Endurance ici dans le grand Montréal m’apparaît mieux organisé avec des parcours bien balisés et suffisamment de bénévoles et pour les 5km et 10km aussi. Pour la Classique du Parc Lafontaine, par exemple où des coureurs du dimanche croisent des élites, une personne à moto surveillait la fin de parcours des élites. À Sainte-Anne-de Bellevue, il y avait plein de bénévoles également.

    • Granby… Un vrai zoo! Quand je portais la barbe, toutes les fois où j’y suis allé, un camion du zoo m’a pris en chasse.

    • Bonjour, je vois sur leur site qu’ils ont fait deux classements un s’appelant ”élite” comportant ces huit premiers et un autre avec les autres. Est-ce un compromis acceptable ?

      http://www.dmg.ca/Résultat.html

      Tous les 8 à 1:17:33 et des poussières sur Sportstats mais c’est un classement à part.

      Alors que le premier du classement ”course” régulier , Jean_François Bemeur finit avec un temps de 1:17:36.1, ce n’est pas si loin.

      Mais on reconnaît qu’ils ont au final un meilleur temps.

      http://www.sportstats.ca/displayResults.xhtml?racecode=103104

      http://www.sportstats.ca/displayResults.xhtml?racecode=101424

      Cette nouvelle catégorie est apparue aujourd’hui. C’est une façon honorable de souligner leur performance. Mais ces résultats peuvent-ils être considérés officiels? Et ça n’explique pas qu’une telle erreur se soit produite.

      Les organisateurs auraient dû reconnaître dès dimanche l’ampleur de cette «petite erreur» au journaliste. Ont-ils voulu passer ça sous le tapis? Ça manque de sérieux.

      Grand parleur

    • Une grosse journée pour le DMG dimanche ; beaucoup de choses à s’occuper , bien des choses bien orchestrer malheusement des erreurs que l’on a minimisé mais une chose est sûre l’an prochain le DMG fera tout en son pouvoir pour que baigne dans l’huile . À l’an prochain …

    • Disappointing journalism by La Voix de l’Est. Maxime Massé’s article about the race (printed last Monday) failed to mention any of what happened here. And now, without mentioning that LVDE failed to properly communicate what happened, you are throwing mud at the organizers of the event. You and Maxime should be hanging your heads in shame. Despite the unfortunate turn of events, the real story is the admirable level of sportsmanship and solidarity that was demonstrated. Also, thank you to all the volunteers who made the event possible!

      Why didn’t the organizers tell my colleague covering the event what happened? He based his story on the official results where the names of the first 8 runners were no where to be seen. The organizers talked about a «small mistake» concerning runners who took a wrong turn. They failed to mention that the runners were the first ones arriving towards the finish line in the 21,1 km event. Talk about spinning a fact!

      La Voix de l’Est learned Monday what had really happen. We ran a story the following day explaining the whole thing.

      What is really disappointing here is that people, including yourself, prefer to shoot the messenger rather than ask tough questions to the organizers.

      Grand parleur

    • Le DMG figure comme course numéro 10 du circuit provincial, je suivrais cela plus si j’étais un coureur ou un proche de ceux dans leur classement.

      Un ”incident” comme celui-là peut entacher la crédibilité d’une course et d’un circuit. Il faut que ce soit bien organisé pour tous autant du populaire que de l’élite. Il faut quand même accorder une importance plus grande aux coureurs d’élite.

      http://www.circuitprovincial.com/index.php?rubrique=19&section=195

      Une histoire qui serait à suivre pour les gens du milieu de la course à pied. Ce n’est pas une excuse mais ils pourraient aussi manquer de bénévoles tout en ayant de plus en plus de paricipants.

    • ahh le sport amateur , l amateurisme s applique plus souvent bien plus aux organisations et aux fédérations qu’ aux participants

    • Il y a effectivement eu erreur. Pas toujours facile de travailler avec des bénévoles.

      Cependant, je dois faire remarquer qu’en 2011 l’organisation de cette course a été excellente. Toutefois, LE GRAND PARLEUR avait critiqué l’organisation. L’unique critique négative que j’ai entendu. Vous semblez avoir une dent acharnée contre l’organisation du DMG.

      Devenez bénévole pour l’édition de 2013. Il faut PARLER moins et AGIR plus !!!

      Je n’ai pas de dent contre l’organisation, comme vous l’écrivez. Je signalais son manque d’efforts à réduire son empreinte écologique. D’ailleurs, si vous avez bien lu le blogue auquel vous faites référence (il est ici), je soulignais également les points positifs de l’organisation. Le DMG est sans conteste bien organisée.

      Quant à votre suggestion que je participe à l’événement en 2013 à titre de bénévole, j’aimerais bien, mais je ne pourrai car je suis appelé à écrire sur cette course. En tant que journaliste, je ne peux me placer en situation de conflit d’intérêts.

      Merci quand même pour la suggestion. Et continuez de courir!

      Grand parleur

    • Bonjour Grand parleur,

      Je ne comprends pas comment un journaliste comme vous doit écrire à chaque année sur le Demi-marathon de Granby. Pratiquement tous vos articles sont négatifs. Le DMG à possiblement le pire journaliste (négatif) qui couvre son événement de tout le Québec.

      L’an prochain prenez un congé. SVP faites-le pour le bien des courses en Estrie.

      Il doit y avoir un tournoi de Ping Pong dans votre région. Les balles de Ping-Pong ne sont pas compostables. Ça va vous faire quelques chose à critiquer.

      Ça ne vous dérange pas comme coureur qu’une organisation comme le DMG commette une erreur de la sorte? Et, en plus, qu’elle tente de la minimiser? Tenteriez-vous vous aussi de détourner l’attention de la gravité de ce qui s’est passé en attaquant le média (et ses journalistes) qui l’a rapportée?

      J’abord les sujets qui m’intéressent. Comme les événements de course et l’écologie. Vous avez le droit de me critiquer, tout comme j’ai le droit de critiquer le DMG. La différence entre nous est que j’amène des arguments…

      En passant, Granby se trouve en Montérégie.

      Grand parleur

    • Encore bonjour Monsieur Laliberté,

      Des arguments?

      Ca arrive que des coureurs passent tout droit dans plusieurs courses au Québec. Mais la nouvelle ne fait pas la manchette avec 3 articles dans les journaux locaux. Le club de cette ville envoie même un communiqué de presse. Il y a une erreur et c’est vrai. Mais pour seulement 0,3% des personnes inscrites. Comme campagne de salissage, bravo!

      Belle entraide à Granby, ville de Montérégie.

      Combien de fois les HUIT premiers coureurs d’une course de 21,1 km prennent le mauvais chemin? Ça n’a rien de banal. Au contraire. Ça dénote un manque de sérieux, surtout quand les organisateurs tentent de minimiser leur erreur.

      D’ailleurs, on attend encore qu’ils expliquent ce qui s’est passé et fasse amende honorable.

      En passant, cette bourde n’a pas fait les manchettes. Donc pour la campagne de salissage, faudra revoir votre analyse.

      Grand parleur

    • Pour ma part, j’ai l’impression que cette affaire est réglée ou en voie de l’être et que les coureurs d’élite du circuit provincial, du circuit Endurance et autres ne seront pas indûment pénalisés ou encore d’autres favorisés par cette erreur et que des correctifs seront présents l’an prochain.

      Écoutez, ce n’est que mon impression et je connais l’attitude des gens organisateurs ou impliqués qui sont portés à défendre leur organisation et parfois à ne pas porter assez attention aux critiques ou bien avoir peur pour leur image plutôt que désamorcer mais sans éviter.

      L’inscription gratuite pour l’an prochain ne correspond pas au problème mais ils auraient dû vous répondre autrement et vous demander de patienter en attendant que monsieur Aubin le DG, monsieur Jean-Claude Arsenault, le DG du circuit provincial et peut-être d’autres trouvent la solution pour ne pas pénaliser ou favoriser indûment aucun coureur d’élite des différents circuits de course du Québec. Madame Michaud a fait les relations publiques mais en donnant une réponse trop rapide et peu appropriée. Ce n’est que mon opinion.

    • Madame Michaud vous parlait de l’organisation générale et de la grande participation populaire alors que votre question touchait les coureurs d’élite.

      Autrement dit, un dialogue de sourds ou une certaine ”cassette” ou bien encore masques de chaun qui demeurent. Il faut comprendre le rôle des journalistes qui ne sont pas là pour faire la promotion de votre événement mais le couvrir. Les journalistes peuvent avoir un peu trop tendance à parler du négatif ou chercher la bête noire mais cela fait partie de leur fonction.

      Il faut pas avoir peur de la critique et reconnaître ses erreurs. Mais on peut aussi dire laissez-nos le temps de décanter et de faire notre post-mortem.

      La question revient quand même plus à Jean-Claude Arsenault et Stéphane Aubin que madame Michaud. Ou bien madame Michaud mais plus tard, un coup que c’est réglé avec les principaux intéressés, coureurs d’élite et directeurs de circuits et DG de l’événement.

    • Je continue à fouiller le web et Aubin le DG disait la même chose que son adjointe…

      http://www.granbyexpress.com/Sports/2012-09-12/article-3073306/Le-Demi-marathon-de-Granby-sur-un-fond-de-controverse/1

      Bon alors , concentrons-nous sur Arsenault… Mais ils peuvent peut-être pas corriger l’erreur plus que cela… Et ils peuvent peut-être juste se concentrer sur les causes et s’assurer que cela ne se reproduise plus l’an prochain.

      Est-ce que cela affecte le classement du circuit provincial ? Aucun des huit n’étaient dans le TOP 50 de ce circuit mais Croteau était numéro un dans la sienne sur le circuit Endurance. Bemeur à qui la première place revient lui est dans le TOP 50, mais cela lui donne-t-il plus de points que si les coureurs n’avaient pas été mal dirigés ?

      La même chose pour un Coureur Milpat, il accumule des points mais il en aurait pas eu moins autrement ?

      Essayer de corriger serait peut-être une erreur aussi…

      Les élites doivent bien quand même se foutre du prix d’une inscription gratuite. C’est pas cela qui va faire une différence, ils sont là pour performer ert certains ont aussi des commanditaires pour leur fournir des chaussures…

      L’erreur est humaine mais il faut la reconnaître et parler le même langage. L’inscription gratuite cela c,est pour un simple consommateur lésé pas pour les élites de la course à pied au Québec.

      Notre idole Louis-Philippe Garnier n’était pas à Granby ? Non. Une chance. Nathalie Goyer ? Non plus. Terry Gehl ? Oui, il a gagné le 10 km.

      En tous les cas, espèrons que les classements ne soient pas trop affectés par cette erreur. L’élite c’est important. Et mêmes nous les coureurs ou anciens coureurs du dimanche nous les admirons.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité