Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 août 2012 | Mise en ligne à 19h16 | Commenter Commentaires (4)

    Tactique et peur libérales

    Photo débat BM

    Pierre Paradis est vraiment dans le trouble. Disparu, le grand sourire qu’il arbore habituellement. Ce matin, avant le débat entre les candidats dans Brome-Missisquoi, le député libéral sortant affichait une mine soucieuse.

    Preuve que la course dans la circonscription est corsée, M. Paradis passe à l’attaque. Il a brandi la menace d’un référendum advenant l’élection d’un gouvernement du Parti québécois et a dit craindre que la Coalition avenir Québec ne prenne pas le parti du Canada dans l’éventualité d’un plébiscite sur la souveraineté du Québec. Bref, il a repris à son compte une vieille tactique de peur libérale.

    Ces mises en garde de M. Paradis sont du déjà-vu dans la famille. Son frère Denis, alors député libéral fédéral, en a lancé de semblables lors des élections de 2006. Un sondage CROP-La Voix de l’Est-Info 690 venait de le placer derrière le bloquiste Christian Ouellet dans les intentions de vote (37 % contre 29 %). « Je fais un appel solennel à tous ceux qui croient au Canada : il ne faut pas diviser le vote fédéraliste, ça favorise le Bloc. Votez avec votre raison », avait-il alors affirmé pour s’accaparer le vote des conservateurs (établi à 21 %).

    Son appel n’a pas été entendu. Celui de son frangin le sera-t-il ?

    Mauvaise formule

    Pas facile de tenir un débat avec neuf candidats. La formule retenue par les dirigeants de la chambre de commerce de Lac-Brome n’a pas permis d’en apprendre beaucoup sur leurs intentions. Les questions étaient formulées à deux participants à la fois, les empêchant de démarrer un débat ou un échange soutenu. Pire, on a entendu trop de réponses impertinentes à des questions pourtant très précises. On pense d’emblée à la lutte contre le décrochage scolaire, à la diversification des sources de revenus des municipalités.

    Heureusement, les gens dans l’assistance ont pu s’adresser directement à certains candidats.

    Le maire de Dunham, Jean-Guy Demers, a demandé aux trois principaux candidats (CAQ, PLQ et PQ) si la Société des alcools du Québec devait réserver 10 % des présentoirs dans ses succursales à des produits québécois. Quelque 2000 emplois au Québec sont liés à l’industrie, a-t-il rappelé, soulignant que les produits viticoles ontariens étaient très visibles et en abondance dans les magasins du pendant ontarien de la SAQ.

    M. Paradis et le caquiste Benoit Legault ont dit être d’accord pour faire plus de place aux produits viticoles québécois. Mais seul le représentant du parti québécois, Richard Leclerc, s’est engagé à trouver une façon d’amener la SAQ à faire la promotion des vins du Québec. « Ça me choque quand j’entre dans une succursale de ne pas voir nos produits », a-t-il dit. « On va s’attaquer à ça. »

    Le vieillissement de la population a fait l’objet d’une intervention d’une citoyenne. Comment encourager de jeunes familles à venir s’installer dans la circonscription ? M. Paradis a le mieux résumé l’enjeu et surtout ce qu’il faut faire pour renverser la vapeur : créer des emplois, des places en garderies, maintenir les écoles de villages ouvertes, offrir des congés de taxes municipales pour les jeunes familles qui achètent une première maison. Gros contrat, toutefois.

    Militants pee-wee

    Message aux militants péquistes et dans une moindre mesure aux caquistes : s.v.p., ne prenez pas les gens pour des imbéciles avec vos questions plantées. Au lieu de poser des questions à votre candidat pour essayer de le faire bien paraître, confrontez plutôt vos idées et opinions avec celles des candidats des autres partis. C’est l’essence même d’un débat.

    Vous vous êtes ridiculisés en demandant à M. Leclerc s’il allait être un député présent. On comprend que c’était une porte ouverte pour que votre poulain critique l’assiduité du député Paradis aux travaux de la commission sur l’agriculture où il siège en tant que président. Aussi, l’invitation faite à M. Legault de répondre en anglais pour s’assurer qu’il serait capable de bien communiquer avec la communauté anglophone était tout aussi ridicule. (On tient à rassurer les électeurs anglophones : l’anglais du candidat de la CAQ est parfait — ses années passées à travailler à Boston ont laissé de belles traces.)

    De telles tactiques sont l’oeuvre de pee-wee. Et elles peuvent éclater au visage de son candidat. Quand Peter White a demandé à M. Legault si le fait de ne pas vivre dans la circonscription (le caquiste demeure à Granby) allait nuire à son travail, il a involontairement poussé son candidat dans un piège. M. Legault a répondu en substance que c’est un avantage de vivre aux limites de la circonscription puisqu’il pourra exercer une équité entre les municipalités de sa circonscription, évitant d’en favoriser une au détriment d’une autre. Il a donné l’exemple du député sortant Paradis qui manigancerait en coulisse pour empêcher l’ouverture d’un établissement public de santé pour personnes âgées à Cowansville pour permettre l’ouverture d’un tel établissement à Bedford, son fief.

    M. Legault est un homme charmant et intelligent. On lui pardonne ce ridicule spin politique. Cette fois-ci.

    photo Alain Dion

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • La seule peur légitime est l’éviction d’une fraction canadienne-française de la province du québec par le ROC qui voudrait rester dans le Canada même après une partition. C’est ça qui me fait peur moi.

    • «M. Legault est un homme charmant et intelligent», nous dites-vous béatement.
      Wow! Cette façon claire et nette, sans aucune nuance négative, de définir une personne me fait douter de votre crédibilité. Sur le plan électoral, s’entend.
      M. Benoit Legault serait-il un homme parfait, par hasard? J’en doute.
      C’est tellement facile d’être vertueux politiquement tant qu’on n’a pas fait partie de l’équipe au pouvoir…
      ——–
      P.S.: Ou dois-je prendre cette affirmation comme une blague?

      J’ai pu discuter longuement avec M. Legault au terme du débat. Il est très intelligent et défend bien les positions de son parti. Est-ce que je manque de crédibilité en affirmant de telles choses? Je ne crois pas.

      Vous remarquerez que je l’écorche pour avoir pris les gens pour des imbéciles avec sa réponse sur son lieu de résidence. Ce n’est pas une nuance négative, comme vous dites, mais un avertissement.

      Grand parleur

    • Plus que quelques jours avant que le vrai décideur ne se prononce. Il est temps en ta…
      D ici là les libéraux vont intensifier la tournée des maisons de p`tits vieux pour leur faire peur et tenir un diner spaghetti à la sauce enveloppe brune.

      À peine sarcastique et malheureusement trop réaliste. C est ce genre de discours et de facon de faire que les québécois dénoncent. Les politiciens n ont pas tout à fait compris et préferent continuer à faire ce qu ils connaissent le mieux.

      Pour les grands enjeux locaux on repassera parce qu on se dirige vers un autre rendez vous électoral dans 2 ans avec l élection d un gouvernement minorataire impuissant qui sera renversé tout de suite apres la commission Charbonneau. Alors les belles promesses et les intentions valent ca qu elles valent. Les politiciens le savent mais n en parlent pas. À eux de l assumer !

    • Il me semble que les débats pourraient aborder également les questions
      de décentralisation, de dette nationale et d’économie ou développement régionale
      tout autant que de religion et libertés civiles, comme cela est permis
      et indissociable de tout débat et enjeux électoral aux E.U. (in god we trust)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité