Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 juillet 2012 | Mise en ligne à 15h07 | Commenter Commentaires (10)

    Recherchées: convictions politiques

    Photo Gaudord

    La question était d’une grande simplicité : quelles sont vos convictions libérales?

    On se devait de la poser. On se devait parce que le candidat dans la circonscription de Granby pour le Parti libéral, Guy Gaudord, avait utilisé le terme « convictions libérales » une bonne dizaine de fois lors de son point de presse mardi après-midi. Il répondait au député de la Coalition avenir Québec François Bonnardel qui s’interrogeait à savoir s’il avait des convictions politiques où seulement des ambitions politiques.

    M. Bonnardel posait la question parce que M. Gaudord a, en début d’année, fait parvenir son curriculum vitae aux responsables du recrutement de candidats de la CAQ. La formation politique planait alors à 35 % dans les sondages, devant libéraux et péquistes. Sa candidature a été rejetée — les gens de la CAQ n’ont pas voulu nous dire pourquoi.

    Comme réponse, M. Gaudord a d’abord parlé d’économie locale, du Plan Nord et de libertés individuelles. Relancé sur la question, il nous a servi un silence. Un long silence d’une minute, une minute qui a dû lui paraître une éternité.

    La question était toute simple. On ne lui demandait pas de nous expliquer le processus de fusion nucléaire. On voulait savoir où il se situait politiquement. Dit autrement, on lui demandait ce en quoi il croyait politiquement.

    On attend encore sa réponse.

    Croire en quelque chose devrait être un prérequis quand on se lance en politique. Ça exige des personnes intéressées une profonde réflexion sur leurs idéaux, sur la manière dont ils pensent pouvoir contribuer au débat politique et, le plus important, comment ils entendent être le porte-parole de leurs concitoyens et comment ils entendent les représenter. Tout ça s’appelle avoir des convictions.

    En politique, tout repose sur les convictions. En fait, tout devrait reposer là-dessus. Parce que la réalité est, malheureusement, que trop de politiciens sont de parfaits touristes. Certains sont là pour le pouvoir, d’autres pour encaisser une belle paie.

    C’est un constat dur, mais trop d’élus, au municipal, au provincial et au fédéral, n’ont pas l’intérêt, la passion ou les compétences pour faire leur travail. Le pire est que nous en élisons parfois en toute connaissance de cause…

    Petit pari avec vous : l’organisation libérale de Granby va s’assurer que son candidat ne prenne désormais la parole que dans des endroits sécuritaires (comprendre là où les questions ne seront pas risquées). Et ne vous attendez pas à ce que M. Gaudord accepte de prendre part à un débat avec les autres candidats. Son équipe lui trouvera assurément une raison originale de ne pas y être. Un agenda est si vite chargé…

    •••

    Comme bon nombre de députés néo-démocrates du Québec, Réjean Genest ne s’attendait pas, au printemps 2011, à être envoyé à Ottawa pour participer aux travaux de la Chambre des communes. On ne pourra l’accuser toutefois d’opportunisme. Il s’est présenté comme candidat dans Shefford alors que le NPD n’était même pas sur les écrans radars des maisons de sondage au Québec.

    Et à la différence de M. Gaudord, M. Genest est capable d’exprimer ses convictions politiques par des paroles et surtout avec des gestes.

    Ça prend une bonne dose d’audace pour un député recrue d’intervenir auprès d’un ministère comme Service Canada pour refuser l’octroi de subventions à d’importants organismes de tourisme (Zoo de Granby, Association touristique des Cantons-de-l’Est, CINLB) pour la création d’emplois d’été. Son refus d’endosser les choix de Service Canada a permis à plusieurs petits organismes communautaires de profiter — enfin à leur tour — de ce programme.

    Certains dans la région se paient la tête du député dans son dos. Ils sont aveuglés par l’image qu’il projette. M. Genest n’a peut-être pas le plus impressionnant des cv, n’est pas un grand tribun, ne revêt pas de beaux costards, mais il reste fidèle à ses convictions : aider les organismes communautaires à faire leur travail. Ça fait de lui un moineau assez rare dans notre monde politique, si vous voulez mon avis.
    Même s’il se prend des fois un brin trop au sérieux, on gagnerait à avoir d’autres élus comme lui. Voilà un homme authentique.

    photos Stéphanie Mantha et Alain Dion

    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • Moi ce qui me jette à terre c’est que M. Gaudord ait envoyé son CV à la CAQ alors que M. Bonardel en est le député. Quel manque de jugement! Je ne parle même pas de jugement politique simplement de gros bon sens. Il aurait dû savoir que M. Bonardel le révèlerait si d’aventure tôt ou tard, ça lui servait. Le parti libéral n’est pas mieux, le choisir comme candidat après l’envoi de son CV à la CAQ, sont-ils à ce point en manque de candidat? Et la cerise sur le sundae, lui commissaire d’école appuie maintenant les coupures que les libéraux impose à la commission scolaire locale. Après sa défaite je l’imagine faire face aux autres commissaires, j’imagine un léger froid. On le connaît bien comme conseiller municipal et je comprends aujourd’hui son silence assourdissant. Il est mieux de se taire et passer pour un imbécile que de parler et le prouver.

    • La plus grande conviction (et aspiration) politique des gens quiu se lancent est que s’ils durent six ans ou plus, ils auront une pension à vie. Cynique vous dites? Sans réserve!

    • @chip

      Ne sous-estimez pas l’attrait irrésistible d’être reconnu et salué par la plèbe à chaque sortie en public. Convictions ou pas, la politique séduit l’égo comme la flamme d’une chandelle attire les mannes.

    • M.Laliberté bon matin,

      Trop drôle de vous lire ce matin:-)

      Je suis entrain d’écouter la série Bunker, vous vous souvenez?

      Disons qu’à la veille d’une campagne électorale déjà commencée,
      c’est drôle ou tragique de revoir cette série.

      Drôle d’essayer de mettre des noms réels sur les personnages présentés.
      Tragique de constater aujourd’hui la vérité que portait cette émission……

      Une série à revoir dans les circonstances.
      Louise April(Laloue)

    • @pensezy: bien d’accord. L’un est le bonus de l’autre surtout pour les ministrables mais je demeure convaincu que pour le simple député d’arrière banc, c’est dans la pension qu’il faut chercher la motivation.

    • Il serait aussi bon députe que conseiller municipale : un back bencher à qui l’on dit quoi faire et comment penser….une grosse nullité …

    • à laloueapril.
      Comment et sur quel support regardez-vous cette série ? ( Bunker, le cirque ). J’aimerais tant la revoir, surtout ces temps-ci…

    • totoramix, bon matin:

      En vacances au chalet, j’ai retrouvé de vieilles cassettes VHS.
      Très mauvais comme support, mais tout de même intéressant.

      C’est criant de vérité.
      On peut placer un nom sur chaque personnage….

      Et si Radio-Can rediffusait cette émission, succès assuré:-)

      Je vais téléphoner à Radio-Can.
      Louise April(Laloue)

    • Autre suggestion:

      Après avoir téléphoné à Radio-Can…..
      Pour demander un nouvelle diffusion de Bunker le cirque.

      Pourquoi ne pas écrire sur le site de Tout TV……
      Et demander que Bunker le cirque y soit placé.

      Vite au téléphone pour Radio-Can, et à vos ordis pour revoir
      une émission si près de la réalité…….ça fait peur!

      On veut, Bunker le Cirque.
      Louise April(Laloue)

    • C’est curieux parce que je repensais récemment à cette série qui serait effectivement très intéressante à revoir. J’ai fait une recherche internet pour constater qu’elle n’était pas disponible et que les producteurs eux-mêmes ( en 2007 ) n’envisageaient d’aucune façon une exploitation commerciale en DVD:
      http://emilegirard.com/uncategorized/bunker-le-cirque.html
      Et même Radio-Can n’est pas intéressée à rediffuser.

      Il faut se rappeler qu’elle a été diffusée à l’automne 2002 et c’est six mois plus tard que commençait la prise de pouvoir de Charest…
      Quoi qu’il en soit, n’effacez pas vos VHS, vous tenez-là entre vos mains de toute évidence une rareté.
      Merci de m’avoir répondu. Bonne journée !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité