Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 9 juillet 2012 | Mise en ligne à 13h25 | Commenter Commentaires (6)

    Départ d’un coloré maire

    Photo Clément 2

    La région vient de perdre tout un bonhomme. Clément Choinière, maire de St-Alphonse-de-Granby, était sans conteste notre élu le plus coloré. Le plus brave aussi.

    Il n’éludait jamais une question. Jamais. Même quand ça portait sur son intégrité.

    L’interviewer était chaque fois un plaisir. Il était poli et accessible. Il nous réservait toujours des citations croustillantes, drôles et imagées. Un délice pour les journalistes.

    La dernière fois où je lui ai parlé, c’était le 14 juin. Je l’ai joint alors qu’il était à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. Aux soins intensifs. J’ignorais qu’il était hospitalisé. Je voulais lui parler de la demande de la municipalité à la Commission de protection du territoire agricole pour utiliser une terre agricole pour un développement résidentiel. Il a insisté pour faire l’entrevue.

    «Vous avez le droit d’utiliser un cellulaire aux soins intensifs?», lui ai-je demandé.

    «Non. Mais je le fais pareil», a-t-il répondu.

    Il aimait son rôle de maire. Il aimait sa municipalité. Il aimait travailler à la développer. C’était le genre à sauter dans son automobile pour aller voir de visu un nid-de-poule ou un lampadaire défectueux repéré par un citoyen. Le lendemain, tout était réparé. Il connaissait tous ses citoyens. Il était disponible et à leur écoute. Un exemple à suivre pour tous les élus.

    Depuis 1971, M. Choinière était maire de la petite municipalité. Plus de 40 ans quand même, faut le faire! On en déduit que ses commettants l’appréciaient bien.

    Clément 2

    M. Choinière combattait un cancer du côlon. Il avait enlevé la première manche, il y a quelques années. Le mal est revenu. Foudroyant. On pensait qu’il allait s’en sortir. C’était un battant. Malheureusement, la maladie a eu le dernier mot.

    Il nous manquera. Surtout son sens de l’humour et sa détermination.

    photo Alain Dion et Société d’histoire de la Haute-Yamaska


    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • Très juste analyse. La municipalité de St-Alphonse-de-Granby qu l’on connaît aujourd’hui c’est son testament politique.

    • Grâce à votre si belle description, je l’aime comme si je l’avais connu. Voilà un homme qui aura laissé sa marque.

      À tous ses proches, mes plus sincères condoléances.

    • Et moi qui me demandais où Régis Labeaume avait puisé son inspiration. Merci d’avoir éclairé ma lanterne. Probablement que des maires comme eux, ça va devenir une denrée de plus en plus rare. À moins que Gabriel Nadeau-Dubois….Non, oubliez ça. C’est une blague.

    • Pendant ce temps là, d’autres maires mafieux comme celui de Mascouche restent en poste malgré les accusations criminelles…..à raison de $100000.00/an plus dépenses.
      Comme disait mon défunt père, ce sont toujours les meilleurs qui partent.

      Sylvain Pelletier

    • J’ai eu a me frotter contre Choiniere sur un désaccord majeur. Arrogant, effronté et combatif. C’était Clément Choinière. Homme de conviction, quand il croyait à ses idées, personne pouvait le contredire. Même avec des divergence, on ne pouvait pas ne pas respecter cet homme. St-Alphonse c’était sa ville, son bébé. Ses citoyens sa famille. Malgré le désaccord qui nous séparait, j’ai eu appel à lui et malgré le premier dossier j’ai été recu avec politesse et courtoisie. Il savait faire la part de choses. Tu as tout mon respect la dessus Clément et surveille ton parc industriel d’en haut, il n’est pas fini!

    • Je connaissais le Maire Choiniere depuis 40 ans .c’etait un homme joyeux ,prompt ,bonenfant , travaillant généreux de ses sous et de son temps .J’ai été son vétérinaire pendant 40 ans et à presque chaque visite effectuée chez lui il répondait 2 à 3 fois à des appels de ses citoyens . Souvent il allait lui même voir le citoyen pour constater le problème et souvent le résoudre sur place . Clément avait une belle vision régionale en plus de sa vision paroissiale . Il démontrait beaucoup de fierté quand Granby ou Bromont obtenait l’implantation d’une nouvelle usine et que des emplois se créaient . Je voudrais souligner un aspect important de sa vie et qui a été éludé depuis sa mort . Clément a été un commerçant d’animaux très prospère . Il a débute de façon très modeste dans le rang parent . Au début , il commerçait les vaches et les taures ,puis son commerce a évolué vers le commerce des taures .Il a exporté des. Milliers de vaches et de taures aux USA ,au Mexique , au Venezuela , en Chine ( qqes fois ) .Au début il achetait ses animaux en Ontatio surtout , puis rapidement son réseau s’est étendu à travers tout le Québec sur la rive sud comme la rive nord : au lac St. Jean , Rimousqui ,Québec ,princeville , Victoriaville ,drumonville etc etc Tout en commerçant il s’informait du Maire de la paroisse de ses réalisations , de même que pour le député provincial ou fédéral .Comme commerçant il n’avait pas son pareil ,il s’avait comment abordé les cultivateurs ,il évaluait en un coup d’oeil la qualité du bétail , et ses décisions venaient rapidement . Je noterais également chez lui une mémoire photographique tout a fait extraordinaire : gare à celui qui voulait lui passer un animal pour un autre …
      Je voulais faire connaitre au public cet aspect de la vie de Clément : il fut un des plus grands commerçant d’animaux au Québec sinon le plus grand . Pour terminer ,sa soeur m’a révélé que Clément voulait s’acheter plusieurs taures pour mettre au pâturage à sa sortie de l’hôpital de Cowansville ……je lui souhaite dans son coin de paradis qu’il y a un grand pâturage et qu’il peut voir paitre ses taures tous les jours …..
      Salut mon ami Clement….

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité