Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 18 juin 2012 | Mise en ligne à 20h05 | Commenter Commentaires (13)

    Éco-irresponsable, le Tour du Lac Brome

    Voici le pire ennemi du recyclage: l’image de bacs bleus vidés dans un conteneur à déchets. Ça découragerait n’importe qui de faire un effort de recyclage.

    Tour de Lac-Brome 2

    On a vu ça hier après-midi au Tour du Lac Brome, l’un des plus prestigieux événements de courses au Québec.

    C’était la 34e année que l’événement avait lieu. Les différentes épreuves du week-end ont attiré 4000 coureurs. Un record. On peut certainement ajouter un autre millier de personnes venues les encourager. Ça fait pas mal de monde.

    Trente-quatre ans donc et les organisateurs ne sont pas encore foutus d’avoir un système de collecte pour récupérer les milliers de bouteilles d’eau qu’ILS distribuent, les milliers de cartons, de cannettes de bières et des dépliants promotionnels que LEURS commanditaires donnent. C’est honteux!

    C’est en contradiction directe avec le message que ce genre d’événement est supposé véhiculer: l’importance de saines habitudes de vie.

    La course, c’est formidable pour garder la forme. Mais à quoi bon avoir la forme si notre environnement en paie le prix? Recycler une bouteille d’eau, des cannettes et du carton, y a-t-il quelque chose de plus simple à faire? Courir est certes plus difficile…

    Ça ne peut être une question d’argent. Si on se fie aux frais d’inscription minimums exigés (quelques semaines avant les épreuves), on calcule que les coureurs ont versé près de 110 000 $ aux organisateurs.

    Combien coûte un conteneur de recyclage? Environ 350 $ pour la location et la livraison, m’a expliqué cet après-midi un entrepreneur spécialisé dans ce domaine. À ça, il faut ajouter 35 $/la tonne pour traiter les matières. Bref, on ne parle pas d’une facture exorbitante pour les organisateurs de l’événement pour agir de manière responsable.

    Deux suggestions pour les organisateurs du Tour l’année prochaine:

    1. Mettez des bacs bleus (pour le recyclage si vous vous posez la question) et des bacs noirs (pour les vrais déchets) côte-à-côte. Et demandez à la Ville de Lac-Brome d’étendre sa collecte sélective, le temps d’un week-end, à votre événement;

    2. Au lieu de l’eau embouteillée, une véritable plaie environnementale, offrez aux participants une bouteille d’eau réutilisable et prévoir des réservoirs sur le site pour les remplir (sur le parcours, on peut continuer de donner des gobelets d’eau aux coureurs, quitte à les récupérer par la suite par terre).

    Et rêvons un peu: pourquoi ne pas utiliser des assiettes et des ustensiles biodégradables? Qu’ils cherchent, ça existe.

    Ça ne les intéresse pas! Eh bien qu’ils cessent d’utiliser des bacs bleus. Parce que les gens associent cette couleur au recyclage. D’ailleurs, on les voyait samedi et dimanche allant d’un bac noir à un bac bleu en faisant le tri de leurs déchets. En ce sens, les organisateurs se donnent une image verte, alors que c’est davantage de la fausse représentation.

    L’opinion publique force nos entreprise à agir de manière plus responsable quand il est question d’environnement. Elle devrait être tout aussi exigeante à l’endroit des organisateurs d’événements sportifs et culturels d’envergure. Quand on exige jusqu’à 60 $ pour participer à une telle activité, on s’attend à ce que l’organisation fasse preuve de responsabilité.


    Suivez-moi sur twitter: @Grand_parleur


    • “l’image de bacs bleus vidés dans un conteneur à déchets”

      Je souhaite que vous ayez mal vu ou que la photo est truquée, sinon, c’est vraiment décourageant!

      Et ce, c’est sans compter ces 4 000 coureurs et spectateurs qui se sont déplacés en véhicules moteurs pour se rendre à l’évènement.

      Bonsoir,

      Malheureusement, elle est bien vraie; je l’ai prise moi-même.

      Grand parleur

    • On ne voit pas vraiment sur votre photo mais dans ce bac, il y avait des vidanges ET de la récupération ? S’il y avait seulement de la récupération, peut-être qu’il s’en allait au recyclage justement ?

      Bonjour,

      Le contenu des bacs noirs était également jeté dans ce conteneur. J’avais aperçu l’immense conteneur en suivant du regard un bénévole qui tirait un bac roulant noir en sa direction. Puis j’ai été surpris quelque minutes plus tard en voyant un autre bénévole mais cette fois avec un bac bleu. Je suis alors allé regarder dans le conteneur. Tout les déchets sans exception (assiettes, ustensiles de plastique, restes de table, verres de bière) y étaient jetés.

      Grand parleur

    • c’est aussi la question à se poser, comme gl000001, se pourrait-il que ce soit un container de recyclage uniquement ?…

      Non. Je m’en suis bien assuré. Sinon, pourquoi les contenus des bacs noirs étaient-ils également jetés dans ce conteneur?

      Dans les parcs où une vraie collective sélective est organisée, il y a conteneur de recyclage clairement identifié.

      Grand parleur

    • Après vérification, et mes sources sont bonnes je le promets, c’est plutôt une question d’utilisation : beaucoup de participants ont mis des déchets dans ces bacs ce qui, automatiquement, envoit l’ensemble du conteneur au dépotoir. C’est malheureux, mais le triage s’avérerait une tâche immense… que peu de gens voudrait faire sans doute…

      C’est trop facile comme explication de la part des organisateurs. Pourquoi ne pas avoir mis des bacs des deux couleurs côte-à-côte? Les gens auraient sûrement compris que les déchets allaient dans les bacs noirs et ce qui était recyclable dans les bacs bleus.

      Pourquoi disperser des bacs des deux couleurs ici et là sur le site? C’est assez évident que ce ne sont pas tous les gens qui allaient prendre la peine de faire deux détours pour aller à un bac noir puis un bac bleu.

      Les organisateurs n’ont-ils rien appris de l’indiscipline des gens en matière de recyclage lors des 33e éditions précédentes? Il appert que non.

      Finalement, si ce qu’on vous a dit est vrai, où était le conteneur pour le recyclage? Le conteneur sur la photo était le seul qu’on pouvait voir sur le site.

      Est-ce possible qu’on vous raconte un gros mensonge parce que quelqu’un a manifestement foiré?

      Un gros zéro leur affaire.

      Grand parleur

    • Possible, mais j’en doutes.

      Notons également que je n’ai pas dit que tout était parfait, juste qu’un bac contenant recyclage et déchet se retrouve dans les déchets…

      Par ailleurs, j’ai vu bon nombre d’événements publics se retrouver avec des bacs bleus pleins de déchets parce que quelques individus ne font pas la part des choses. Mais bon c’est comme dans tout, il y forcément place à l’amélioration. Disposez les 2 bacs un à côté de l’autre serait une amélioration facile à mettre en place, il va sans dire.

      Au plaisir.

    • Ça ne me surprend plus ce genre de situation. Les Québecois sont écologistes si ce n’est pas trop demandant.Le bac à recyclage est situé plus loin que le bac gris allez hop dans le gris. Se rendre à l’Écocentre demande du temps et ce dernier n’est pas ouvert le jour que nous voulons nous débarasser de nos choses et rehop le bac gris.
      Les gens sont paresseux et se foutent pas mal du recyclage, à moins qu’aucun effort supplémentaire n’est exigée.

    • @grand parleur
      Merci pour les précisions.
      Et maintenant, qu’est-ce que l’organisation en dit ?
      Ou ont-ils jeté au poubelles votre demande ? ;-)

      Bonjour,

      J’ai parlé à l’organisateur aujourd’hui. On a eu une bonne discussion. Je vous raconte tout ça vendredi; demain, je vais au Zoo avec mon fils et ses camarades de classe.

      Grand parleur

    • A quand l’interdiction de bateaux sur les lacs du Quebec?

    • @mh188888
      Bonne suggestion pour les bateaux à moteur. On donnera votre nom à cette initiative : la loi MH188888. Ca sonne bien et ca va enlever beaucoup de pollution chimique et auditive. “Take a kayak” comme disait notre Céline nationale. ;-)

    • Bonne journée au zoo, Grand parleur!
      Comme vous, je suis outrée de cet état de choses. Visitant particulièrement un parc-nature depuis longtemps, on voit les gens utiliser très bien le bac à recyc et le bac à déchets: est-ce réservé aux gens qui aiment les parcs-nature? Pourquoi pas lors de cette fête-là?

      À la maison, depuis qu’il y a des bacs de recyclage (en appart à Montréal), je me rends bien compte qu’il y a de moins en moins de véritables déchets, sauf pour les gens qui achètent beaucoup d’aliments préparés et donc dans des contenants dont trop ne sont pas recyclables (et les gens qui jettent leur boîte à pizza sale et graisseuse dans le recyclage… réveillez-vous!). S’il y avait collecte de déchets organiques, ça serait encore réduit. Je dois avouer que c’est un peu d’ouvrage, mais ça vaut tellement la peine!

    • c est à la source qu il y’a le plus de travail à
      faire

    • Inadmissible, surtout quand on sait que de nombreux événements font l’effort. Et il est possible de le faire avec le consortium Échologique qui trie les déchets et récupère le recyclable. La F1 et les festivals le font depuis des années à Montréal, pourquoi pas le tour du lac Brôme. Voir ce que j’en disais dans l’un de mes textes http://cecilegladel.wordpress.com/2010/06/12/ecolo-la-f1/

    • Bonjour,

      Comme vous, je suis désolée devant cette photo, j’ai souvent vu la situation et malheureusement elle est beaucoup plus complexe que l’on pense. Mon travail est en lien avec le recyclage et les événements. Je suis tout aussi découragée que vous de voir le bilan de recyclage des événements mais, souvent, ce n’est pas seulement la faute de ceux-ci.

      Même si nous fournissons des bacs de recyclage bleus, des bacs de déchets et même des bacs pour les cannettes en aluminium avec un trou rond de la forme d’une canette, tous bien identifiés et tous rassemblés en «trios» sur le site, les participants des événements ne prennent pas le temps de vérifier et laissent leurs déchets dans n’importe lequel des bacs.

      Se tromper entre le bac de récup et le bac de déchets, ça arrive très souvent, mais quand je vois une poutine et des verres de bière à moitié pleins dans le bac de cannettes qui n’a qu’un petit trou rond, je me dis que les participants ne prennent pas leurs responsabilités et ne se préoccupent tout simplement pas d’où iront leurs matières.

      On a pas le choix, le centre de tri n’accepte pas de matières souillées, alors tout se retrouve à la poubelle. Il est rare de trouver un bac de récupération ou de cannettes intact après un événement. Pourtant, les événements continuent d’offrir la possibilité aux participants de trier et tentent de gérer le mieux possible le tri, parce que ne pas le faire serait pire.

      Pour ne plus revoir de photos comme la vôtre, il faudrait carrément une «police des poubelles», stationnée à chaque ilôt de bacs, pour indiquer aux gens quel bac utiliser, car même les panneaux indicateurs ne sont pas lus… Ce n’est pas le poste bénévole le plus convoité dans les événements!

      À la défense des participants, lors d’événements, nous sommes dans un esprit de divertissement, souvent l’alcool est présent, et les bonnes habitudes écolos se perdent vite. C’est désolant, mais c’est le cas!

      J’encourage les événements à continuer d’offrir la possibilité aux participants de trier et de miser sur la sensibilisation. Votre idée de fontaines mises à la disposition des participants qui ont des bouteilles réutilisables est aussi un geste qui ferait une grande différence. Mais j’encourage surtout les participants à prendre le temps de vérifier où ils mettent leurs rebuts, et aussi tout le monde à penser s’impliquer bénévolement au niveau de la gestion des matières résiduelles dans les événements, une «job» ingrate mais si essentielle et gratifiante côté écolo!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2009
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité