Le Grand Parleur

Archive du 11 janvier 2011

Mardi 11 janvier 2011 | Mise en ligne à 17h59 | Commenter Aucun commentaire

De baseball et de transparence

Baseball2

Mon blogue d’hier peut avoir confondu certains d’entre vous?: la Ville de Granby ne prolongera pas ses réseaux d’aqueduc et d’égout jusqu’au Centre sportif Louis-Choinière pour desservir le futur pavillon de services. Les deux réseaux seront prolongés de la rue Irwin jusqu’au chemin René (une distance de près de 2,5 kilomètres) seulement si le projet résidentiel sur des terrains du club de golf Granby-Saint-Paul va de l’avant.

Cette précision faite, ça ne change rien à mon propos?: le projet de la Ville de dépenser 5 millions de dollars pour construire trois terrains de baseball au Centre sportif Louis-Choinière, un stationnement et un pavillon de services (toilettes, vestiaires, petite cuisine) défie l’entendement. Investir autant d’argent dans un sport qui périclite est mal avisé. Les deniers publics seraient mieux dépensés dans d’autres projets sportifs.

Et ça ne change rien au fait que ce sont les propriétaires riverains de la rue Principale qui devront payer les 7 ou 8 millions de dollars pour prolonger les deux services jusqu’à la route 137, là où le projet résidentiel est projeté. Le conseil municipal pourrait décider de réduire leur facture en n’exigeant pas qu’ils défraient tous les coûts. Dans un tel cas, il serait intéressant de sonder les propriétaires de la rue Dufferin dans l’ancien Canton de Granby. Il y a deux ans, la Ville voulait qu’ils paient 100 % du prolongement de l’aqueduc devant leur maison. Ça sera à surveiller.

On semble assez sûr de son coup à la Ville de Granby. Dans les plans et devis de la phase un du projet au Centre sportif Louis-Choinière, outre la construction des terrains de baseball, les travaux incluront aussi l’installation de conduites souterraines du site jusqu’au coin du chemin René. C’est dans l’éventualité de les raccorder aux réseaux d’aqueduc et d’égout, réseaux qui seront branchés au pavillon des services. La construction du pavillon est prévue au programme triennal d’immobilisations de la Ville en 2013. Un million de dollars y ont été consacrés.

C’est la phase un du projet, estimée à 4 millions de dollars, qui fait l’objet du règlement d’emprunt de 8,55 millions de dollars. Le registre pour exiger la tenue d’un référendum sur ce règlement d’emprunt sera ouvert jeudi et vendredi à l’hôtel de ville.

***

Au sujet de ce règlement d’emprunt, pourquoi la Ville de Granby y inclut-elle d’autres projets d’immobilisation qui n’ont rien à voir avec celui des terrains de baseball?? Dans ce cas-ci, on parle de réfection de rues et remplacement de tuyaux souterrains.

Malheureusement, le conseil municipal adopte parfois des règlements d’emprunt comportant plusieurs projets qui n’ont pas de rapport les uns avec les autres. C’est agaçant pour les contribuables. Comment peuvent-ils s’opposer à un projet précis s’ils approuvent un ou les autres projets du règlement?? Cette façon de faire crée la division parmi la population. Ça manque aussi, d’une certaine façon, de transparence.

L’administration du maire Goulet a déjà eu recours à cette stratégie du fourre-tout. Rappelez-vous ce règlement de changement de zonage touchant plusieurs secteurs. La Ville en avait profité pour céder le parc Richelieu (et le terrain de baseball qui s’y trouvait!) à la compagnie Agropur. Les citoyens — les journalistes aussi — n’y avaient vu que du feu.

Le courage politique exige que nos représentants travaillent à visière levée. On s’attend à plus de nos élus.

photo Véronique Tremblay

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité