Le Grand Parleur

Archive, novembre 2010

Mardi 30 novembre 2010 | Mise en ligne à 19h34 | Commenter Commentaires (3)

Les monts Sutton (déjà) tout en blanc

Petite journée de congé aujourd’hui. Parfait pour aller faire un tour tout en haut des monts Sutton (953 mètres). On est émerveillé chaque fois qu’on s’y rend.

Les monts Sutton

Temps parfait pour une randonnée. Au loin, on aperçoit le lac Brome.
Lac Brome

À la descente, une belle rencontre avec un des habitants des lieux.

Chevreuil

Ces petites excursions nous rappellent la chance qu’on a de vivre dans une région aussi formidable.

photos Marie-France-Lou Lemay et Michel Laliberté

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 26 novembre 2010 | Mise en ligne à 16h42 | Commenter Commentaires (4)

Les hommes de paille municipaux

Devrait-on interdire les partis politiques sur la scène municipale? On pose la question parce que les quatre maires sur qui pèsent des soupçons de malversation sont tous à la tête d’une formation politique. Coïncidence?

Cette culture politique pousserait-elle des élus à s’accoquiner avec des gens d’affaires? Les campagnes électorales coûtent cher aux partis politiques. Cette réalité n’échappe pas aux entreprises à la recherche de contrats municipaux. D’où leur grande générosité — par l’entremise d’un système de prête-noms impliquant des cadres et des employés — à contribuer financièrement à leur campagne.

Non seulement les quatre maires visés par des allégations de corruption et de conflits d’intérêts (ceux de Laval, Terrebonne, Mascouche et St-Jérôme) dirigent-ils un parti politique, on peut dire qu’ils règnent en tant qu’oligarque. L’opposition, très peu pour eux.

La Ville de Laval compte 21 postes de conseiller. Tous ses élus sont membres du Parti PRO lavallois, la formation du maire Gilles Vaillancourt. Tous!

À Terrebonne, 14 conseillers siègent à l’hôtel de ville. Tous ont été élus en novembre l’année dernière sous la bannière de l’Équipe Robitaille, le regroupement du maire Jean-Marc Robitaille. Tous!

La représentation politique est un brin moins homogène à Mascouche et à St-Jérôme. On est bien loin cependant d’une opposition forte et structurée.

Dans la capitale des Laurentides, St-Jérôme, le maire Marc Gascon peut compter sur l’appui de 12 conseillers sur 13. Un siège est occupé par un indépendant alors qu’un autre est vacant depuis le décès il y a quelques temps d’un autre conseiller, membre de l’Équipe Gascon.

Des huit postes de conseillers à Mascouche, six sont détenus par des membres de l’Équipe Richard Marcotte Ralliement Mascouche, la formation du maire du même nom. En fait, ils ne font plus équipe avec le controversé maire. Ils lui ont récemment indiqué la porte, biffant bien entendu le patronyme de M. Marcotte du nom du parti (faut être conséquent, quand même!).

L’unanimité en politique est plus souvent qu’autrement nuisible à la démocratie. La quasi-absence d’opposition l’est également. C’est vrai à l’échelon national, c’est tout autant vrai dans le monde municipal.

Sans opposition, tout se passe à huis clos. La critique la plus souvent entendue de la part des citoyens est l’absence de débats entre les élus lors des assemblées du conseil. Peut-être débat-on derrière des portes closes, mais ça les conseillers municipaux ne peuvent le prouver. Et débattent-ils des vraies affaires? Impossible de le savoir. Conséquence: chaque décision prise et chaque contrat accordé peut laisser planer un doute sur sa légalité ou sur son aspect éthique.

Habituellement, on se regroupe en politique par idéologie, pour mettre de l’avant sa vision de la société et les projets pour la développer. Au niveau municipal, c’est moins évident. Les municipalités ont beau avoir toutes sortes de responsabilités, on doit admettre qu’elles s’occupent essentiellement de services assez terre à terre (déchets, recyclage, parcs, loisirs, etc.). Les chocs profonds d’idéologies sont assez rares à la table du conseil.

Donc pourquoi des partis politiques municipaux?

Et si le seul but de certains n’était que de s’emparer du pouvoir et l’exercer le plus longtemps possible? Tout ça avec la complicité de contributeurs plus intéressés par les contrats de voirie et de services professionnels (droit, génie, comptabilité) que par l’amélioration de l’offre de services aux citoyens. Suffit de regarder les budgets des villes pour comprendre l’attrait des gens d’affaires pour le monde municipal; plusieurs dépensent des dizaines de millions de dollars pour construire et pour réparer des rues, des réseaux d’aqueduc, des arénas et pour représenter des villes devant des cours de justice.

Dans le dictionnaire Larousse, un terme résume bien le rôle des membres de partis municipaux, c’est l’homme de paille: «personne que l’on met en avant dans une affaire douteuse, une escroquerie qui se fait pour le compte d’autrui».

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mercredi 24 novembre 2010 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Commentaires (2)

Casseuse de party!

Avez-vous déjà écouté Battle of the Blades? C’est une émission de patinage artistique de la CBC qui met en scène d’anciens hockeyeurs de la Ligue nationale de hockey aux bras de patineuses de renommée internationale. Tout ça pour vous dire que c’est le couple russe formé de Ekaterina Gordeeva et de Valeri Bure qui a remporté la compétition cette année.

Ekaterina Gordeeva était tellement contente qu’elle a échappé le (très fragile) trophée de cristal sur la glace. Oup!

Suggestion: qu’on confie la conception et surtout la fabrication du prochain trophée aux descendants qui ont conçu la coupe Stanley. Plusieurs histoires circulent dans la LNH à l’effet que le convoité trophée a subi plus que sa part de «chocs» au fil des ans. Hormis quelques «pucks», comme on dit, il est demeuré en un seul morceau.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité