Le Grand Parleur

Archive, août 2010

Mardi 31 août 2010 | Mise en ligne à 14h24 | Commenter Commentaires (7)

Comment ruiner un sentier pédestre

Voici le sentier La Randonnée du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Il part du stationnement du CINLB et amène les marcheurs de l’autre côté du marécage, puis sur la piste cyclable La Granbyenne près du réservoir Lemieux. Une belle marche de 6 kilomètres qui se fond dans la nature en vous faisant traverser des milieux humides et de denses forêts peuplées de conifères et de feuillus.

CINLB2

Si vous n’avez pas encore foulé ce sentier, dépêchez-vous car les dirigeants du CINLB sont en train, comment le dire de façon polie, de l’aseptiser.

Voyez en quoi ils le transforment (le tiers du travail est déjà complété).

CINLB1

L’idée d’élargir le sentier (il passe de six à huit pieds), de l’aplanir et de le recouvrir d’un mélange de sable et de poussière de roche, est d’accroître son accessibilité, explique-t-on au CINLB. L’endroit n’est pas propice aux poussettes, cite en exemple le directeur général de l’organisme, Mario Fortin. «On veut essayer d’amener des gens sur l’ensemble du territoire», a-t-il indiqué en entrevue.

Rares en effet sont les randonneurs qui s’y aventurent. Les autres sentiers du CINLB sont beaucoup plus fréquentés. Il faut dire toutefois qu’ils ne font qu’un ou deux kilomètres, des distances parfaites quand on traîne la marmaille ou quand la marche n’est pas notre fort.

L’élargissement du sentier facilitera aussi le passage de la motoneige qui trace les pistes de ski de fond, signale M. Fortin.

Comment s’y prenait le responsable des pistes avant?

Il devait se reprendre à quelques reprises, répond M. Fortin. Il réussissait néanmoins.

Petite question qui peut choquer: doit-on absolument rendre un sentier parfaitement accessible en sacrifiant une partie de l’aspect naturel du site?

Le sentier est très bien comme ça, m’affirme un randonneur rencontré hier sur place. «C’est très beau quand c’est naturel.»

Quelques sections de La Randonnée sont sur terre battue. C’est vrai que ça donne des trous de boue après quelques averses. Mais, rappelons-le, on n’est pas dans un centre commercial. Quand on marche en forêt, on doit s’attendre à salir un peu ses espadrilles.

Il est assez paradoxal que le sentier serve à faire découvrir un milieu naturel exceptionnel, mais que le CINLB altère une partie de cette nature dans un processus d’encourager plus de gens à s’y rendre.

Les 80 000 $ investis dans ce projet (gracieuseté d’une subvention d’Hydro-Québec) auraient pu servir à réparer le sentier existant dont certains coins, il est vrai, exigent d’être attentifs. Et avec un tel subside, on aurait même pu le rendre encore davantage accessible, sans rien chambouler. Mais bon, on préfère construire un petit boulevard!

On n’a pas appris de nos erreurs. Manifestement, les gens du CINLB n’ont rien retenu des (grossières) erreurs de la Ville de Granby en matière d’aménagement de sentier. On se demande encore comment la Ville a pu gâcher les sentiers des Terres Miner en y déposant du gros gravier (très bruyant sous les pieds), tout ça pour les rendre plus accessibles, notamment aux camions de la Ville… On s’ennuie du temps où ces terres étaient encore du domaine privé.

Ma collègue Chantal Vallée a trouvé une bonne comparaison pour illustrer cette vision des choses: c’est comme dans le temps où des gens faisaient abattre les arbres en face de leur chalet pour voir le lac! Désolant.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Dimanche 29 août 2010 | Mise en ligne à 20h16 | Commenter Commentaires (23)

La stupidité des parents

Un adolescent de 13 ans, Peter Lenz, est mort cet après-midi lors d’une séance de réchauffement en vue d’une course de motocyclette sur la fameuse piste de l’Indianapolis Motor Speedway (le reportage ici). Il est tombé de son engin et a été frappé par la motocyclette qui le suivait, celle-ci pilotée par un garçon de 12 ans.

Petite note ici: les motocyclettes impliquées dans cet accident pouvaient atteindre des vitesses de plus de 160 km/heure.

Réaction du père de la victime: il est mort en faisant ce qu’il aimait, a-t-il écrit sur la page Facebook de son garçon.

Question: 13 ans, n’est-ce pas un peu jeune pour prendre part à de telles courses, surtout quand on n’a même pas l’âge requis pour obtenir un permis de conduire?

Commentaire: on dit souvent que l’âge mental des adolescents chute lorsqu’ils sont derrière un volant, mais on parle peu de l’imbécilité de leurs parents de leur laisser les clés de leur automobile.

Les parents du jeune coureur, en lui permettant — on devrait dire en l’encourageant — à participer à une telle épreuve, ont-ils fait preuve de négligence? Je pense que oui.

C’est bien beau que nos enfants fassent ce qu’ils aiment. Mais quand même, il y a des limites. Comme participer à des courses de motocyclettes. À 13 ans, on fait du skate board!

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Jeudi 26 août 2010 | Mise en ligne à 13h33 | Commenter Commentaires (20)

Arme à feu et marketing douteux

Dans la catégorie marketing douteux, voici une offre des boutiques Pro-nature reçue dans le Publi-sac hier:

Photo pistolet

Remarquez le pitch de vente en lettres majuscules et en rouge juste au dessus du pistolet: «AUCUN PERMIS REQUIS». Tout ça pour 39,99 $! Une fabuleuse aubaine pour un jouet habituellement vendu 80 $, lit-on dans l’annonce. Et pour un petit 9,99 $, on vous donne un étui. Quelle générosité!

Ce n’est qu’un pistolet à plomb. Mais braqué, disons, dans le visage de la caissière du dépanneur du coin, ça tout l’air d’une arme avec de vraies balles. Et brandi devant un policier, pariez qu’il ne prendra pas le temps d’examiner l’objet noir à distance; il va tirer pour se protéger.

Cette offre incroyable survient alors que nos députés fédéraux débattront pour la énième fois du registre des armes à feu. Les conservateurs, toujours à la recherche de gestes populistes pour se gagner la faveur du plus grand nombre d’électeurs, veulent l’abolir. Un refrain déjà entendu.

C’est le cas de le dire, certains manquent de plomb dans la tête.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité