Le Grand Parleur

Archive, janvier 2010

Vendredi 29 janvier 2010 | Mise en ligne à 14h08 | Commenter Commentaires (38)

Boisvenu sénateur! Mauvaise nomination (ajout)

Le nouveau sénateur Pierre-Hughes Boisvenu est un homme exceptionnel. Le monsieur est intelligent, articulé, déterminé et travaillant. Des qualités qu’on aimerait voir chez plus de nos politiciens. Malgré les tragédies qui ont secoué sa vie (il a perdu ses deux filles, l’une aux mains d’un assassin, l’autre dans un accident d’automobile), il consacre son temps pour que nos gouvernements changent les lois pour mieux protéger le public.

Il accomplit du remarquable boulot à titre de président-fondateur de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues. Remarquable parce qu’il est crédible. Il vient toutefois de perdre cette crédibilité en devenant sénateur. Surtout dans un gouvernement qui fait souvent dans la partisannerie.

M. Harper ne croit pas au Sénat. Il prône depuis des années de le transformer radicalement. Et si cela est impossible, il suggère de l’abolir. Sachant cela, comment le prendre au sérieux lorsqu’il procède à la nomination de nouveaux membres de la chambre haute?

Plusieurs ont levé les yeux au ciel lorsque le premier ministre a désigné l’année dernière Jacques Demers pour occuper un poste de sénateur. C’était évidemment une nomination populiste. Quel est le fait d’armes du coach-sénateur depuis? Les conservateurs lui ont fait faire des publicités au téléphone pour encourager les électeurs dans le Bas-du-Fleuve à appuyer leur candidat lors d’une élection partielle.

C’est ce genre de manipulation qui attend M. Boisvenu. Les conservateurs l’utiliseront pour pousser leurs projets de lois plus sévères envers les criminels.

C’est ça la politique, direz-vous. En effet. Mais pour défendre ses idées dans une arène politique comme le Parlement du Canada, on le fait avec un mandat de la population. Or les sénateurs n’ont pas un tel mandat; ils ne sont là que parce que des premiers ministres les ont choisis pour des raisons qui n’ont souvent rien à voir avec leurs compétences. Ils ne représentent personne, sauf le premier ministre à qui ils doivent leur emploi… Ça ne leur confère pas une grosse légitimité pour adopter des lois…

En entrevue ce matin suite à l’annonce de sa nomination, M. Boisvenu a laissé savoir que le Parti conservateur «est le seul parti qui sert l’intérêt des victimes». Si telle est sa perception, pourquoi ne se présente-t-il pas comme candidat pour ce parti lors de la prochaine élection fédérale?

Si M. Boisvenu veut débattre de ses idées à de tels niveaux, qu’il se présente devant l’électorat. S’il est élu, il aura toute la légitimité pour le faire. Sinon, qu’il poursuive son travail auprès des politiciens à titre de président d’un groupe de pression.

Lire les commentaires (38)  |  Commenter cet article






Jeudi 28 janvier 2010 | Mise en ligne à 14h18 | Commenter Commentaires (6)

Combien pour une GM?

Ainsi, la compagnie GM offre 1000 $ aux propriétaires de Toyota pour faire le saut chez un de ses concessionnaires et de repartir avec un de ses modèles (lire reportage ici).

Plusieurs y voient un bon coup marketing de la part de GM de profiter des déboires du premier constructeur au monde. Peut-être.

Mais disons que côté valeur, fiabilité et qualité, la côte s’annonce longue à remonter pour GM en terme de crédibilité auprès des consommateurs. Pensez-vous qu’une autre entreprise présenterait une offre similaire aux propriétaires de véhicules GM?

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Mercredi 27 janvier 2010 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Commentaires (20)

Boisvenu sénateur! Mauvaise idée


Étonnante cette information en provenance de nos collègues de La Tribune de Sherbrooke. Pierre-Hugues Boisvenu, le président-fondateur de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues, aurait été approché par le premier ministre Stephen Harper pour devenir sénateur (reportage ici).

 

Ça semble très sérieux puisque M. Boisvenu lui-même refuse de commenter.

 

M. Boisvenu est un homme exceptionnel. Pas de doute là-dessus. Malgré les tragédies qui ont secoué sa vie (il a perdu ses deux filles, l’une aux mains d’un assassin, l’autre dans un accident d’automobile), il consacre son temps pour que nos gouvernement changent les lois pour mieux protéger le public.

 

Il fait un travail remarquable. Remarquable parce qu’il est crédible. Il risque toutefois de perdre cette crédibilité en devenant sénateur. Surtout dans un gouvernement qui fait souvent dans la partisannerie.

 

M. Harper ne croit pas au sénat. Il prône depuis des années de le transformer radicalement. Et si cela est impossible, il suggère de l’abolir. Sachant cela, comment le prendre au sérieux lorsqu’il procède à la nomination de nouveaux membres de la chambre haute?

 

Plusieurs ont levé les yeux au ciel lorsque le premier ministre a désigné l’année dernière Jacques Demers pour occuper un poste de sénateur. C’était évidemment une nomination populiste. Quel est le fait d’armes du coach-sénateur depuis? Les conservateurs lui ont fait faire des publicités au téléphone pour encourager les électeurs dans le Bas-du-Fleuve à appuyer leur candidat lors d’une élection partielle.

 

C’est ce genre de manipulation qui attend M. Boisvenu. Les conservateurs l’utiliseront pour pousser leurs projets de lois plus sévères envers les criminels.

 

C’est ça la politique, direz-vous. En effet. Mais pour défendre ses idées dans une arène politique comme le Parlement du Canada, on le fait avec un mandat de la population. Or les sénateurs n’ont pas un tel mandat; ils ne sont là que parce que des premiers ministres les ont choisis pour des raisons qui n’ont souvent rien à voir avec leurs compétences. Ils ne représentent personne, sauf le premier ministre à qui ils doivent leur emploi…

 

Si M. Boisvenu veut débattre de ses idées à de tels niveaux, qu’il se présente devant l’électorat. S’il est élu, il aura toute la légitimité pour le faire.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2010
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité