Le Grand Parleur

Archive, décembre 2009

Mercredi 30 décembre 2009 | Mise en ligne à 16h23 | Commenter Commentaires (8)

Tri-compostage: la MRC fait-elle fausse route?


La MRC de la Haute-Yamaska est probablement la plus dynamique et active au Québec pour protéger son environnement. Alors que nos élus fédéraux et provinciaux nous ont habitués à des palabres sans fin lorsqu’il s’agit d’environnement, ceux de la MRC ont opté pour l’action.

 

Depuis quelques années, surtout sous le leadership de son ex-préfet, Paul Sarrazin (on se demande vraiment ce qui s’est passé dans la tête des électeurs de Ste-Cécile-de-Milton pour qu’ils lui aient montré la porte de leur hôtel de ville), les maires ont posé des gestes concrets.

 

1. Inspection des fosses septiques, réparations exigées si défectueuses ou non conformes, vidange obligatoire aux deux ans

 

2. Inspection des bandes riveraines en milieux agricole, forestier et urbain, invitations aux propriétaires fautifs de remédier à la situation

 

3. Collecte sélective étendue aux commerces, institutions et industries (les ICI ne faisaient pas grand chose jusque-là en cette matière)

 

4. Utilisation par les citoyens de bacs de recyclage de 240 litres et de 360 litres (exit les petits bacs rectangulaires de 64 litres)

 

5. Collecte des résidus verts (feuilles mortes, branches, restes de plates-bandes, etc.) pour être transformés en compost

 

6. Collecte des sapins de Noël (pour en faire de la biomasse)

 

À cela, rappelons que la MRC prête main-forte financièrement depuis quelques années aux organismes qui pilotent des projets de renaturalisation des bandes riveraines de nos lacs et rivières.

 

C’est un bilan impressionnant. On félicite nos maires pour leur courage — plusieurs de leurs concitoyens s’opposaient à certaines de ces mesures. Beaucoup reste à faire, toutefois, pour que le nouveau slogan de la MRC, Prospère de nature, reflète bien la réalité dans la région.

 

Deux dossiers doivent connaître un dénouement dans la nouvelle année: l’implantation de deux éco-centres (un à Waterloo, l’autre à Granby) et le traitement de nos matières résiduelles (nos poubelles, en d’autres mots).

 

Les citoyens sont prêts à fournir des efforts pour améliorer leur rendement de recyclage et de revalorisation de objets qu’ils tiennent à se débarrasser. Pour ça, il faut que la MRC leur en donne les moyens. Les éco-centres ont prouvé leur utilité dans plusieurs villes du Québec. On doit seulement s’enlever de la tête que de telles installations peuvent s’autofinancer. Exige-t-on que les arénas fassent leurs frais? Non. Il faut considérer les éco-centres au même titre que les autres services municipaux.

 

Le projet de l’usine de tri-compostage est plus complexe. Et controversé. La MRC mise-t-elle sur le bon cheval pour atteindre son objectif de détourner de l’enfouissement 60 % des déchets produits sur son territoire? Réussira-t-elle à transformer nos matières résiduelles en compost de qualité? En dépit de toutes les assurances offertes par le promoteur, toute la preuve reste à faire.

 

Y’a pas de mal à se distinguer des autres. Mais quand on est la seule des 90 MRC au Québec à choisir la voie du tri-compostage pour atteindre les objectifs exigés par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, on devrait se poser des questions. Pourquoi opte-t-on presque partout ailleurs pour le bac brun (les restes de table) pour réduire le tonnage de déchets destinés aux sites d’enfouissement?

 

Les dirigeants de la MRC travaillent à mettre au point leur appel d’offres pour la construction de l’usine de tri-compostage. Peut-être devraient-ils refaire leurs devoirs avant de se commettre.

 

On leur souhaite une bonne année de réflexion.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Mardi 29 décembre 2009 | Mise en ligne à 11h38 | Commenter Commentaires (6)

C’est ça le Yéti?

On ignore combien d’argent le Zoo de Granby a injecté dans sa campagne de publicité pour encourager les gens à le visiter cet hiver pour peut-être apercevoir le fameux Yéti. Beaucoup si on considère les grosses annonces dans les journaux et les immenses affiches le long des autoroutes dans la région de Montréal.

Il aurait été préférable de garder un peu d’argent pour confectionner un vrai costume à la nouvelle vedette du jardin zoologique cet hiver. Parce qu’il fait vraiment dur.

yeti.jpg

Je veux bien croire qu’aucune photo claire n’existe de la mystérieuse créature, permettant de s’en inspirer pour fabriquer un costume. Mais celui-ci ne ressemble en rien au Yéti de nos imaginations. On dirait plutôt une bourgeoise qu’on voyait naguère dans les sièges rouges du vieux Forum de Montréal un samedi soir.

J’imagine le visage déçu des enfants (et celui des parents!) qui après une heure en auto pour rencontrer le Yéti voient cet espèce de boule de poil. Est-ce ça de la fausse représentation?

photo Janick Marois

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Jeudi 24 décembre 2009 | Mise en ligne à 15h03 | Commenter Commentaires (5)

Petit cadeau pour Noël

Pour Noël, je vous offre ce petit cadeau: une caricature de mon perspicace collègue Serge Paquette.

image-2.png

Le Grand parleur prend quelques jours de congé avec les siens.

Merci de fréquenter mon blogue et merci de votre participation. Nous ne sommes pas toujours d’accord, mais nos échanges sont (presque) toujours fort intéressants. Vos commentaires et critiques sont toujours accueillis avec intérêt.

De retour lundi.

Passez un Joyeux Noël!

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité