Le Grand Parleur

Archive, octobre 2009

Jeudi 29 octobre 2009 | Mise en ligne à 22h45 | Commenter Commentaires (3)

Ville 1 – Commission scolaire 0

Il est parfois judicieux de s’opposer à plus gros que soi. La Ville de Cowansville nous en donne un bon exemple. Pendant trois ans, elle s’est battue pour que la commission scolaire Val-des-cerfs ne ferme pas une des écoles de son centre-ville. La Ville a même injecté 140 000 $ de l’argent de ses citoyens pour convaincre l’organisme de surseoir à sa décision de mettre la clé dans l’école Curé-A.-Petit.

La commission scolaire voulait fermer la petite école primaire parce que la clientèle était en baisse. Une situation temporaire, soutenait de son côté la Ville, consciente des répercussions sociales catastrophiques que causerait une telle décision. La ténacité de la Ville dans ce dossier lui a permis de gagner du temps, assez en tout cas pour que de jeunes familles viennent s’installer dans le secteur et qu’un programme de classe alternative voit le jour.

Ma collègue Cynthia résume très bien l’histoire ici.

À retenir cette citation percutante du maire, Arthur Fauteux:

«Je ne suis pas déçu d’avoir insisté à l’époque, lance-t-il. J’étais convaincu que le jour où l’on fermerait l’école, ce serait impossible de la rouvrir.»

Il a bien raison: qui peut nommer une école qu’on a fermé pour ensuite rouvrir?

Peut-être devrait-on confier la gestion des écoles aux municipalités et celle des nids de poule aux commissions scolaires!

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 27 octobre 2009 | Mise en ligne à 21h18 | Commenter Commentaires (9)

Comment transformer un surplus en déficit

Le ministre des Finances du Québec, Raymond Bachand, a annoncé aujourd’hui que le déficit sera de 4,7 milliards de dollars cette année. À pareille date l’an dernier, alors que le premier ministre Jean Charest s’apprêtait à nous lancer en élection générale, sa ministre des Finances d’alors, Monique Jérôme-Forget, affirmait que sa sacoche était pleine, allusion au coffre de l’État qui se portait bien merci.

Après on se demande pourquoi les gens détestent tant les politiciens…

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Lundi 26 octobre 2009 | Mise en ligne à 21h59 | Commenter Commentaires (16)

Histoire de vol d’essence

Fait le plein hier après-midi à Sainte-Agathe dans les Laurentides. Dans un poste Ultramar le long de la route 117. Prix au litre: 95,4¢.

De retour à Granby deux heures plus tard, une station Ultramar affichait 1,084 $!!!

photo-prix-essence1.jpg

Si votre calculatrice est aussi bonne que la mienne, ça donne une différence de 13 ¢.

Un peu stupéfait d’un tel écart, j’ai vérifié: cette section des Laurentides ne bénéficie pas d’une réduction du prix de l’essence pour compenser les coûts de transport de l’essence. 13 ¢ donc. Vous ai-je mentionné que la station d’essence à Sainte-Agathe était isolée; il n’y en avait pas d’autres à des kilomètres?

Peut-on conclure que les dirigeants des sociétés pétrolières nous disent n’importe quoi quand ils jurent la main sur le coeur que c’est le marché qui décide du prix de l’essence à la pompe? On appelle ça du vol!

photo Alain Dion

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2014
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité