Le Grand Parleur

Archive du 4 février 2009

Mercredi 4 février 2009 | Mise en ligne à 14h05 | Commenter Commentaires (25)

Les raëliens ont (parfois) raison

Mea culpa. Jean-François Bergeron a bel et bien été congédié pour avoir porté sur les lieux de son travail un tee-shirt promouvant la «religion» raëlienne. Il ne s’agit donc pas d’une arnaque des raëliens comme on le craignait.

Ma collègue Karine Blanchard a pu voir l’avis de congédiement de M. Bergeron alors qu’elle couvrait ce matin la manifestation des raëliens en face des installations de Transformateur Delta de Granby, l’ex-employeur de M. Bergeron. La lettre, signée par un contre-maître, par un premier témoin ainsi que par un témoin syndical, est sans équivoque quand à la raison de son renvoi.

avis-raelien-3.jpg

La lettre nous apprend que M. Bergeron, à l’emploi du Transformateur Delta depuis 2005 à titre d’électricien, était à peine de retour d’une suspension pour la même raison. On a manifestement affaire à un être extrêmement têtu.

Têtu, certes. Mais peut-on congédier un employé parce qu’on n’approuve pas les inscriptions sur ses tee-shirts? Voilà qui apparaît extrême comme sanction. Surtout que les messages étaient à toute fin pratique bénins (Dieu n’existe pas). Ils n’étaient ni haineux, ni discriminatoires.

tee-shirt-raelien.jpg

Qu’on approuve ou non les croyances des raëliens, ça n’a pas d’importance; la liberté de religion existe au Québec. La liberté d’expression aussi. M. Bergeron est dans son droit de porter des tee-shirts proraëliens au même titre que des chrétiens portent des croix au cou ou encore un chandail affirmant que Dieu vous aime!

On a bien hâte de voir comment la direction de Tranformateur Delta se sortira de ce merdier. Elle ne semble pas disposer de beaucoup de munitions pour plaider sa cause avec succès devant un tribunal du travail. Et encore moins devant des juges si des poursuites sont intentées au civil.

Les raëliens sont imprévisibles. Toutefois, on peut affirmer sans grand risque de se tromper qu’ils pousseront cette affaire jusqu’au bout. Dans ce cas-ci, ils auraient bien raison de le faire. La discrimination et l’intolérance n’ont pas leur place dans la société. Et ce, peu importe contre qui elles sont dirigées.

photos Alain Dion

Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité