Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 novembre 2008 | Mise en ligne à 22h00 | Commenter Commentaires (18)

    L’idéologie malsaine de Stephen Harper

    Peut-être Gilles Duceppe avait-il raison. Connaissons-nous vraiment Stephen Harper? Savons-nous ce dont est capable le premier ministre pour arriver à ses fins?

    Le pays se dirige en pleine récession — peut-être sommes-nous déjà dedans — et M. Harper trouve le moyen de lancer de vicieuses attaques politiques pour écraser ses adversaires en se cachant derrière un énoncé politique.

    Existe-t-il un autre chef de gouvernement dans une démocratie stable qui aurait profité d’une période où des centaines de milliers de Canadiens craignent pour leur avenir et pour celui de leurs proches pour s’attaquer ainsi à ses adversaires? Il y a tant à faire pour rassurer les gens. C’est à se demander si M. Harper est sain d’esprit.

    Comment le ministre des Finances, Jim Flaherty, peut-il sérieusement justifier l’abandon du financement des partis politiques par le gouvernement en plaidant la nécessité de se serrer la ceinture? Cette mesure entraînera des économies de 28 millions de dollars. Une bagatelle lorsqu’on sait que le budget fédéral est de 145 milliards.

    Si le gouvernement tient tant à économiser des sous mal investis, pourquoi ne pas demander au Parti conservateur de rembourser les quelque 300 millions dépensés cet automne pour organiser d’inutiles élections fédérales?

    Il est vrai que les subventions de 1,95 $ versées aux partis politiques pour chaque vote reçu lors du dernier scrutin déplaisent à une partie de la population. L’argent pourrait mieux servir ailleurs, plaident-ils. Mais considérez ceci: les 28 millions de dollars permettent aux partis mal financés de poursuivre leur travail d’opposition au gouvernement. Et ça, ça n’a pas de prix. Surtout quand une idéologie malsaine guide le gouvernement en place.


    • M. Laliberté,

      Merci pour votre article. C’est rafraîchissant de lire un journaliste qui conscientise. Vous posez courageusement les bonnes questions. Sain d’esprit? En effet, il faut la poser celle-là aussi.
      Je vous suggère de lire “Les manipulateurs sont parmi nous” d’Isabelle Nazare-Aga. (Il s’agit de manipulation maladive, malsaine) Vous trouverez aux pages 37-38 les caractéristiques de ce genre de personnage incapable d’empathie, incongruent, déguisé derrière les grands principes moraux, égocentrique, déstabilisateur etc. Nous sommes quand même chanceux que Harper ait révélé la perversité de son jeu rapidement: il devient possible de le renverser maintenant sans qu’il ait le temps de causer trop de dommage. il ne faut surtout pas lui donner une autre chance: c’est une homme capable de piéger mais incapable de gouverner.
      Une Mpntréalaise

    • Une bagatelle lorsqu’on sait que le budget fédéral est de 45 milliards.

      C’est pas 145 milliards$ plutot ??

    • Monsieur Laliberté,

      Votre article est excellent et très juste. Comme vous le mentionnez, Monsieur Duceppe l’a dit ce que nous ne connaissions pas Stephen Harper et on voit aujourd’hui le résultat. N’importe qui aussi qui connait ses origines réformiste et suit son évolution depuis qu’il est à la t^te du parti conservateur, aurait pu venir à cette conclusion aussi.
      Le messsage qu’il faut maintenant passer est de nous lever contre tous ces gens qui se disent conservateurs mais qui sont associés avec lui et tout ceux que par leur vote crée qu’il devient premier ministre.
      Je pense ici aux vote pour le Bloc. Il veut peut-être défendre les intérêts du Québec, mais en réalité il isole les votes des Québecois et empêche de faire opposition à Stephen Harper. Si les Québecois votait en fonction de qui est le meilleur pour gouverner, nous n’en serions pas vraiment là, imaginant bien entendu qu’ils n’auraient pas choisi Harper. Par nos votes nous laissons à L’Ontario le pouvoir de décider.
      Sans penser que Dion ferait un super Premier ministre, nous n’en serions pas là avec lui.
      Dans un prochain article, passez donc ce message. Merci.

    • Bonjour teddybear,

      Vous avez absolument raison. Mon erreur. Je m’empresse de la corriger.

      Bonne journée!

      Grand parleur

    • Plusieurs personnes ont écrit que Stephen Harper doit savoir quelque chose que nous ignorons pour agir de la sorte ; toujours selon elles, il s’organiserait pour fuir sa position de chef parce que la réalité serait si terrible qu’il préfère donner sa place. Elles l’imaginent si intelligent que la possibilité d’un dérangement de son esprit ne les ont pas effleurées.

      J’ai hâte cette semaine de voir les moyens qu’il prendra dans les médias pour discréditer les partis de l’opposition. Je l’attends. Maintenant que le processus de renversement est amorcé, j’espère que rien ne viendra le stopper ; Puisque Harper a montré son vrai visage , il ne faut pas reculer. Ce sera un cadeau de Noël inestimable pour tout le Canada.

    • Harper n’est pas qu’intelligent. C’est un génie, et tous connaissent le dicton ou proverbe “Le génie frise la folie”. Il est fou du pouvoir Il veut se débarrasser de l’opposition à tout prix, surtout de monsieur Dion. Il ne cesse de le nommer et l’affûbler de tous les crimes.
      Harper est pervers, même ses yeux ne brillent pas. Ils sont fades tout comme la tête qui les porte. Un homme qui se donne des airs d’innocence, avec une voix mielleuse en tentant de nous toucher, nous émouvoir. Il n’a aucune expression charismatique, il est terne, on ne sait pas s’il aime ou s’il hait. Aux périodes de questions, il donne toujours la même réponse, par une question demandant à l’opposition qu’est-ce qu’elle a à proposer. Il aime mettre le feu aux poudres. Je suis très heureuse de ne pas être une politicienne face à lui, car je ne pourrais pas répondre de mes actes. Je devrais m’absenter souvent pour ne pas commettre d’impair…

    • Quel cynisme de vouloir profiter de la situation pour ecraser toute opposition. Je crois qu’un gouvernement de coalition pourrait se reveler tres creatif. Imaginer simplement les liberaux mettre en application quelques mesures sociales du NPD. Quelle jouissance cela nous procurer.
      Mais le pire, c’est le pauvre Charest qui utilise la situation pour defendre un gouvernement majoritaire. A-t-il pense le pauvre con, si Harper avait ete majoritaire? En politique on peut dire n’importe quoi et son contraire et personne ne nous en tient rigueur. Charest s’est tellement bien occupe de la sante, que je tremble a la pensee qu’il va s’occuper d ‘economie.

    • Oui, c’est vraiment curieux de voir Harper et son gouvernement se fourvoyer royalement dans cette affaire sur les moyens à prendre pour faire face à la récession. Il est légitime de se demander s’il est sain d’esprit car les déclarations faites par son ministre des finances étaient telles qu’une personne le moindrement informée pouvait savoir d’avance que l’opposition ruerait dans les brancards. Il devait aussi savoir qu’ils pouvaient renverser le gouvernement sans nécessairement aller en élection car il avait lui-même signé une lettre à la GG lorsque Martin était minoritaire pour lui dire de considérer une coalition. Donc, il ne pouvait faire le calcul qu’il pouvait impunément imposer son idéologie à l’opposition car ces derniers n’oseraient pas aller en élection.

      Ce qui est le plus incompréhensible c’est qu’ils ont fait une litanie des questions les plus sensibles pour la gauche, comme la question de l’équité salariale, du droit de négocier une convention collective pour les fonctionnaires et de leur droit de grève y afférent, le droit à tout parti politique d’avoir des ressources décentes pour présenter son programme à l’électorat… Quant au but de l’exercice, c’est-à-dire de faire face à la récession, ils n’ont proposé que des insignifiances qui ne feront absolument rien pour atténuer les effets de la récession sur les citoyens. Par exemple ils proposent d’empêcher les fonctionnaires et les politiciens de voyager… pour sauver des pinottes. Dans un pays comme le Canada, les empêcher de voyager c’est priver les citoyens des régions autres que les grandes villes de l’est du pays d’avoir un contact avec l’administration fédérale… qu’ils supportent néanmoins avec leurs taxes. Ce sont des futilités qui n’aident en rien le commun des mortels et montrent le vrai visage d’une administration complètement déconnectée des besoins de la population.

      La gauche de son côté a fait preuve de politicaillerie lors de la dernière élection, refusant de se parler pour barrer la route à la droite conservatrice. Lorsque le feu est pris à la maison, là ils commencent à parler de coalition… on pourrait leur dire: «Mieux vaut tard que jamais!». Le plus pathétique dans tout ça c’est que la décision de savoir si les partis d’opposition peuvent effectivement former le gouvernement (puisqu’ils auraient alors la majorité des sièges) revient à une personne qui n’est pas élue mais qui est nommée par le Premier Ministre et est la représentante de la reine de l’empire colonial auquel il semble que le Canada fasse encore partie… Le malaise est donc plus profond et pour que le Canada devienne une vraie démocratie et éviter les petits dictateurs, il faudrait songer à un système électoral à la proportionnelle et à un régime politique avec un Président élu et non pas une GG nommée par le PM et qui représente une reine étrangère. Pour finir, il est quand même curieux que dans notre pays un chef d’état (le PM est de fait le chef de l’État) puisse se représenter sans limite et devenir ainsi une espèce de dictateur alors que dans la plupart des autres démocraties dans le monde, le chef de l’État ne peut se représenter après un premier mandat ou encore ne peut cumuler plus de deux mandats (comme aux USA)… Le Canada ressemble de plus en plus à une colonie de bananes…

    • M. Laliberté,

      Vous avez raison de dire que M. Harper nous a fait gaspiller 300m$ avec les dernières élections.

      Voici d’ailleurs le courriel que je lui ai fait parvenir suite à son discours au sujet du travail de l’opposition pour former un gouvernement de coalition. Le vidéo est sur son site internet: http://pm.gc.ca/fra/contact.asp?featureId=10

      ———————-
      M. le Premier ministre Harper,

      Je viens d’écouter très attentivement votre court discours, “Un gouvernement choisi par les Canadiens” et je vous fait parvenir ce qui suit ainsi qu’à mon député, Roger Gaudet, comme vous le demandez.

      Vous dites que vous avez eu un mandat renforcé, mais vous ne parlez pas du fait qu’il était loin d’être majoritaire donc vous devez travailler avec les autres parties afin d’arriver à une entente qui vous aidera à vous maintenir au pouvoir.

      Vous parlez que vous travaillez sur les thèmes de votre mandat, mais vous n’avez pas eu un mandat majoritaire, alors vous ne pouvez pas prétendre que vous pouvez travailler sur tous vos thèmes sans les modifier en travaillant avec les autres parties.

      Car de l’autre côté, la coalition qui cherche à se former a le consentement d’un plus grand nombre d’électeurs que votre gouvernement.

      Vous parlez beaucoup de droit dans votre énoncé mais vous ne parlez pas de celui de la gouverneur général qui a tous les droits et selon moi le devoir d’essayer de former un gouvernement de coalition. En fait, elle aurait dû former ce gouvernement de coalition plutôt que de déclencher les dernières élections et vous en tenir à la loi que vous aviez votée en Chambre pour des élections fixes en novembre 2009.

      Vous terminez en disant que l’on doit défendre le droit de choix de la population Canadienne et vous avez raison, mais vous êtes dans l’erreur quand vous dites que ça doit se faire par une autre élection.
      La population vient de voter un gouvernement minoritaire et il peut être minoritaire d’un côté ou de l’autre, i.e.: le parti avec le plus de siège ou la coalition qui rassemble le plus de siège.

      Faites des compromis, SVP!

      Merci,

      ———————-

      En passant le sondage la Presse demande:
      Accepteriez-vous un gouvernement de coalition dirigé par Stéphane Dion?
      et on devrait plutôt lire:
      Accepteriez-vous un gouvernement de coalition?

      Je suis certain que les réponses serait très différentes.

    • L`économie du Canada est encore solide,les banques passent encore de l`argent,il se crée encore de l`emploi,il y a des pénuries de travailleurs dans plusieurs domaines(construction,cammionnage,infirmière etc),le taux de chômage n`est pas en hausse dramatique.De plus,le ministre a été responsable en augmentant de 3 milliards les dépenses en infrastructures,en réduisant le budget de fonctionnement du gt,en limitant les hausses de salaires des élus et fonctionnaires,interdire le droit de grève des fonctionnaires jusqu`en 2011 et stopper les recours aux tribunaux pour l`équité salarial.

      L`opposition est frustré parce qu`ils ont perdu leur bonbon de 1.95$ par vote et qu`ils sont trop lâches pour trouver du financement eux-mêmes.Pourtant avant 2004,les partis se débrouillaient pour aller en chercher et le Canada était un pays démocratique.

      Dire que le bon Bloc Québecois se permet de faire des souper bénéfices gratis(sur notre bras),parce que depuis cette loi,il reçoit 86% de son financement de la part du gt.

      Le ministre a aussi répété qu`il y aurait d`autres mesures pour injecter de l`argent dans l`économie au budget en février,il faut attendre la décision des USA par rapport à l`industrie automobile et d`autres réunions du G20 pour coordonner les efforts.

      Une coalition PLC-NPD serait parfaite pour les têteux de subventions et dépenser notre argent à l`aveuglette.

      Un économistes a dit ceci sur cyberpresse:”L`incertitude politique et,franchement,la perspective de voir le NPD avec une emprise sur le pouvoir ajoutent aux maux du huard.”

      Douglas Porter économiste en chef adjoint à BMO marché des capitaux

    • La démocratie ça coûte cher.
      Pis c’est long.
      Mais ça marche.

    • Stephen Harper vient de faire tomber le masque. Merci M.Harper. Vous venez de nous donner la confirmation de ce que l’on se doutait déjà: un assoiffé de pouvoir prêt à baillonner l’opposition pour mieux asseoir sa dictature. Vous pensiez pouvoir étouffer les hurlements de protestation de nos chiens de garde. Dans votre hâte d’y arriver vous nous avez fourni la corde pour vous pendre.
      Nous seront pas mal mieux servis avec un gouvernement de coalition qui mettra ses priorités à la bonne place i.e. la crise économique mondiale actuelle.
      Selon moi Stéphane Dion possède amplement l’expérience nécessaire pour gérer notre pays, peu importe ses détracteurs qui se basent sur la sacro-sainte image !
      Nous avons besoin d’un premier ministre intègre,honnête,humain,compétent,qui connaît bien les rouages politiques fédéraux. Toutes ces qualités Monsieur Dion les possède. Je me sentirais beaucoup plus en sécurité en ces temps troubles avec ce dernier qu’avec d’autres assoiffés de pouvoir tels les Michael Ignatief,Bob Rae et compagnie.
      À Madame Michaelle Jean je dirais de prendre la meilleure décision pour les Canadiens et Canadiennes,i.e. de permettre qu’un gouvernement de coalition dirige notre pays au plus vite. Ça s’impose; nous venons de perdre suffisamment de crédibilité aux yeux du reste du monde et ce n’est vraiment pas le moment.
      Que les faiseurs ou plutot les démolisseurs d’images aillent se rhabiller; c’est encore moins à eux de décider à notre place qui serait le meilleur pour diriger ce pays.

    • On va gagner nos épaulettes….

    • @jackwood

      Vous avez bien raison, sauf que le citoyen lamda ne comprend rien en économie.
      Les gens devraient se rappeller les ravages qu’a fait le NPD de Bob Rae en Ontario en 4 ans de pouvoir. Il a réussi à doubler la dette de l’Ontario de 40 à 80 milliards.

      Une coalition serait une catastrophe pour le Canada et le Québec en mettant des irresponsables au pouvoir. Les taxes et impôts augmenteraient pour financer une série de programme sociaux. Le résultat serait des fermetures d’usines et donc une hausse du chômage et la dette exploserait.

      Le premier gagnant serait donc les USA content de recevoir les usines canadienne et québécoise et les emplois qui vont avec.

      En fait, peut être Harper ne devrait pas reculer et laisser le NPD-PLC enfoncer le Canada dans la marde. Il ferait alors tomber ce gouvernement d’extrême gauche lorsqu’il y aurait des émeutes dans les rues de gens criant famine fautes d’emplois.

    • En tous cas, on ne peut pas dire que la politique n’est pas excitante ces temps-ci!

    • Bonjour,
      Merci pour votre article, ce que nous percevons de Steven Harper est un homme froid et loin de nous. Ce qui je me réjouis aujourd`hui ,c`est que l`opposition n`ont pas les mains si liées qu`on le pensait. Suite au discours du ministre des finances qui suit les directives de Steve, vous en conviendrez que rien dans les coupures aux financements des partis nous aidera à affronter la crise qui va frapper bientôt chez nous les canadiens. Se permettre de reculer sur l`équité salarial n`est pas du tout un autre bon moyen ca à rien à voir avec la crise…c’est un du et une reconnaissance légitime. Parcontre pour le canadien qui tantôt se retrouvera au chômage pour une période, il s`attend à son gouvernement lui vienne en aide( assouplissement du régime pour une période )…il a toujours payer ses cotisations depuis les 15 dernières années mais en a jamais profiter. Il s`attend à ce que des mesures soient prisent sur les régimes sociaux de chacunes des provinces .. En fait on s`attend à ce qu`on aide tout le monde pour un certain temps. Bravo à l`opposition, vous savez nous les simple canadien on ne savait pas qu`une coalition pouvait-être mise en place pour une période de 2 ans. Bien bravo encore avec toutes ces idées nous allons pouvoir tous nous aider et de plus c’est notre argent. Ce que j`ai entendu est que Harper se soucierait de la baisee du prix de pétrole parce qu`on approcherait du niveau de rentabilité des sable bitumineux. On voit bien que ses inquiétudes sont les gens.
      Merci et go l`opposition, qu`on le renverse.

    • Ce gouvernement de coalition (et de collaboration) fera des merveilles pour le pays. J’en suis convaincu.

      Une fois pour toutes : dehors les réactionnaires, dehors les mesquins, dehors l’incompétence, dehors les anti-démocratiques!

      Dehors Harper!

    • Tout à fait mon opinion Monsieur Laliberté.
      Et je pense aussi que c’est l’opinion d’une bonne partie de l’électorat.
      Merci pour votre article qui reflète bien les valeurs démocratiques de ce pays.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité