Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 26 septembre 2008 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (14)

    Faire campagne sur le dos des jeunes

    Stephen Harper a-t-il des problèmes d’ouïe? On voudrait bien le savoir. Parce qu’il semble éprouver beaucoup de difficulté à entendre les arguments sensés de ceux qui s’opposent à son projet de serrer davantage la vis aux 14-16 ans qui commettent des crimes graves, notamment en les condamnant à de longues peines d’emprisonnement.

    Si c’était n’importe quel quidam, on accepterait que le premier ministre ne soit pas intéressé à leur point de vue. Mais les opposants à l’emprisonnement des jeunes contrevenants ne sont pas des ignares en la matière; ce sont des spécialistes.

    Ces travailleurs sociaux, sociologues, criminologue, avocats côtoient quotidiennement des jeunes aux prises avec des problèmes de comportement. On peut affirmer sans vraiment se tromper qu’ils en savent un peu plus sur le sujet que les auteurs du programme électorale des conservateurs — qui n’a jamais fait l’objet d’un congrès des membres, ceci dit.

    Si ces spécialistes critiquaient sans suggérer d’alternative, on comprendrait M. Harper de faire la sourde d’oreille. Ce n’est pas le cas. Il existe une approche plus humaine, plus efficace: la réhabilitation. C’est cette méthode qui est privilégiée au Québec. Sans être parfaite, disent ses promoteurs, elle donne de bons résultats. Une kyrielle de d’études et de rapports le prouvent.En plus, elle coûte moins cher que l’emprisonnement. Les autres provinces gagneraient à importer cette approche chez elles.

    Comment M. Harper peut-il aller à contre-courant de cette approche qui fait consensus au Québec?

    Même les policiers et les syndicats les représentants reconnaissent le succès de la réhabilitation. Eux ils sont sur le vrai terrain; ils savent de quoi ils parlent. Ils ne sont pas en train de cogner aux portes des électeurs dans des quartiers de banlieue.

    C’est bien beau de rassurer les personnes âgées qui voient dans chaque jeune un criminel en devenir.

    C’est bien beau faire plaisir à sa base électorale dans l’Ouest partisane de la ligne dure.

    C’est bien beau de vouloir former un gouvernement majoritaire.

    Mais de là à le faire au détriment de jeunes qui n’ont pas eu toutes les chances dans la vie… C’en est presque criminel!


    • Le jeune qui entre dans un centre de détention avec UN problème, en ressort avec TOUS les problèmes. Pourtant, étant jeune, il serait encore récupérable par la société.

    • Clarification – la disposition concernant les jeunes en question n’est pas aussi drastique que ce qu’on entend dans les médias. Ça vend des journaux parler de garçons de 14 ans prison, cependant on parle de crime sérieux – on parle de meurtre. La disposition ne pourra pas permettre un jeune garçon qui tue son ami involontairement, on parle de crimes tels ceux dont un juge peut voir un vrai danger potentiel. Le juge demeure celui avec la discrétion – cette loi sera très rarement appliqué. Une chose de certain, quand je vois un garçon de 15 ans commetre un meurtre gratuit (envers un total innocent) question de faire ses preuves pour un gang de rue, 15 mois de prison c’est pas assez. et c’est ce qui se passe en ce moment. On doit arrêter d’avoir de la pitié est de l’empathie pour ceux qui commetent des crimes, et à l’inverse en avoir plus aux familles et amis de victimes qui ne méritaient pas de mourir.

    • Je suis pas pour la vengeance, je veux dire donner une punition dans le but “t’as fait du mal, on va te faire du mal”. Je suis pour la réhabilitation. Mais…

      En 91-92-93 (?) il y a eu un chauffeur de taxi de Loretteville qui a été assassiné. Je me rappelle plus des faits exacts. Lorsque les jeunes ont été arrêtés (15 ans appro), on a appris qu’il avait été assassiné “pour voir quel effet ça faisait de tuer ququn…”

      “Pour voir quel effet ça faisait de tuer ququn…”

      Il avait eu une garde à vue dans une maison de délinquants. C’était horrible comme histoire.

      Mettez l’histoire sur la face de ces jeunes de 14-16 ans. À cet âge on peut distinguer le bien du mal.

    • Une excellente chronique, bravo M. Laliberté et en ce qui concerne les partisans de M. Harper, aveuglés par les lieux communs qui leur tiennent lieu de jugement, il faut continuer à … bien faire et laisser braire.

    • @lindahart

      Mais pourtant je ne souhaite pas la victoire des conservateurs… C’est le problème avec la politique aujourd’hui; c’est un “package deal”, en tant que voteur il faut adhérer à une ligne de parti…tout prendre ou tout laisser…

      Le fait est qu’il existe des incohérences dans le système judiciaire. La réhabilitation ? 100% pour. Mais lorsque les crimes sont trop,mais vraiment trop graves, je n’y crois pas. Selon moi l’esprit est trop malade pour permettre une réhabilitation.

      Prenez pour exemple Pierre DeFoy, qui a kidnappé un enfant, l’a violé et l’a enfermé dans un réservoir d’huile. C’est un monstre. Il ressortira dans quoi ? 3-4 ans ? On fait quoi avec ces cas là ? Maintenant remplacez DeFoy par un jeune de 15 ans. On ferait quoi dans ce cas là ?

    • Attention, ce n’est pas parce qu’on est avocat, criminaliste et travailleurs sociaux que nous connaissons vraiment ce qui se passe en Centre de réhadaptation… Croyez-en mon expertise, les jeunes avec des psychopathologies importantes ne s’en sortent pas, même en Centre et même aux coûts de plus de 100,000$ par jeunes par année… et en Cedntre, ils apprennent là aussi encore plus de moyens pour être plus raffinés dans leurs crimes… Au lieu de se fien à ceux que ne vivent pas avec ces jeunes, parles-en aux éducateurs et psychoéducateurs qui vient avec ces jeunes en Centre de réhadaptation, eux ils savent… et plus que vous Monsieur Laliberté… À qui peut-on se fier, sûrement pas à vous ni aux soi-disant spécialistes qui encore uen fois sont loion du vécu des jeunes et des personnes les accompagnants. Un criminel grave avec une ppsychopathologie importante à 14 ans doit être identifié et orienté vers des services encore plus encadrant que les Centres de réhadaptation… tout en sachant qu’ils seront des criminels toute leur vie… ÇA C’EST LA RÉALITÉ… Faut-il attendre encore plus de crimes de la part de ces jeunes qui y trouvent plaisirs, satisfactions et défis…
      Le gouvernement doit absolument corriger le tire face à ses jeunes et protéger la population… et ne pas produire ce qui se vit dans les grandes villes américaines ou européennes par des tueries à profusion… et de plus on ne fait pas de politique sur les jeunes criminels mais sur la protection de la population en générale… Sommes-nous devenus si irresponsables pour accepter et tolérer encore plus les crimes et les agressions qui nous envahissent de plus en plus. Réveillons-nous… c’est urgent.

    • @regynorm,
      j’aimerais bien “croire” votre expertise, mais vous ne l’avez pas identifiée dans votre argumentation.

    • @hdufort ,
      J’ai une expérience de plus de 40 ans avec les jeunes adolescents, leurs familles, et même avec les enfants de ces derniers…. j’ai travaillé en Centre de réhadaptation (21 ans), en tant qu’intervenant, responsable d’équipe d’intervenants, coordonnateur clinique, responsable de l’embauche des intervenants, etc.. et en plus j’ai enseigné et coordonnée l’équipe des enseignants en éducation spécialisée (10 ans) et j’ai enseigné en tant que chargé de cours en psychoéducation pendant 20 ans… J’ai été superviseur clinique et professionnel auprès d’intervenants en Centre et en secteur externe et en secteur privé… J’ai encore énormément de contacts avec mes anciens étudiants, qui sont intervenants et d’ancies compagnons de travail dans ces milieux… et en plus … ma fille travaille dans le domaine et oui en Centre de réadaptation… et j’ai mon bureau de consultation (depuis 1987)… Est-ce une expertise valable… et je ne parle pas ici des recherches faites avec mes étudiants, de mes recherches personnelles, de mes conférences, de mes ateliers, etc… et je crois encore en l’être humain malgré ses défaillances, mais quand on est psychopathe, on l’est pour la vie, dommage mais vrai… voir et lire le DSM IV.

    • @hdufort
      En passant, avez vous les dernières statistiques de la réussite de la réhadaptaiton en centre d’accueil, le taux d’échecs est surprenant, surtout avec cette clientèle criminelle avec pathologie et qui reproduisent leurs comportements dans le 3 mois de leur retour dans la société, … de l’impact négatifs de ces jeunes sur les autres, ce qui fait augmenter le taux d’échecs… et à cela les coûts par jeune qui y vit (+ de 130,000$ /jeune / année) bien sûr , ici je parle de centre de réhadaptation dit fermé pour ces jeunes criminels… il demeure que les services sont différents en centre ouvert… mais encore là il y a un taux d’échecs importants.

    • Moi je suis sur le point de devenir vieux. Les promesses de Harper ne me securisent pas car je n’ai pas peur des jeunes. A 98% ils sont beaux , intelligents , creatifs, pleins de reve de reussite. Mais que faire du 2% qui reste? Que faire des psychopathes, des “border line” des schizos et autres, la est le probleme.Doit-on tous les mettre en prison a vie? Aucune solution ne sera facile.
      Les crimes commis par les psychopathes sont particulierement revoltants. Malheureusement je crois qu,il ni a rien a faire avec eux car il ni a jamais eu un cas de rehabilitation connu. Si ce n est que ceux- la que Harper vise je serais plutot d,accord avec cette mesure inhumaine. Triste mais inexorable.

    • @regynorm,
      j’ai travaillé sur l’informatisation du DSM-IV en milieu carcéral, donc je connais ce questionnaire psychologique sur le bout de mes doigts et, pour avoir AUSSI travaillé sur les données, je ne suis pas impressionné par vos “statistiques”. En passant, tous les criminels n’ont pas de maladies mentales, et tous les malades mentaux ne sont pas criminels. C’est l’une des choses que j’ai apprise en travaillant avec ces données.

    • Mais qu’avez vous tous contre Harper ? Ont dirais que dans la tête des prolétaires (oui oui vous êtes vraiment des prolétaires sous l’emprise de la gau-gauche), vous pensez élire un dictateur. Le lobby des médias québécois fait vraiment campagne contre harper et tente de vous laver le cerveau ne soyer pas dupe.

      comme premier constat croyez vous que les artistes mérite tant d’exposure pour des coupures banales de 45 millions sur un budget de 3 milliards dans tout le canada. et on vous dit que la loi s’applique a des meurtriers violeurs et autre déchets humains mais les médias vous présente le tableau comme si harper voulais emprisonner les voleurs de sucettes…
      comme malhonnête intellectuelle nous pouvons difficilement faire pire…

      Je ne suis pas expert mais je peux vous garantir quelque chose. l’emprisonnement marche a 100% aucun crime ne peux être commis de l’intérieur de la prison envers la société je connais une technique qui marche a 100% mais je suis sure que vous n’aimeriez pas l’entendre.

      “Ces travailleurs sociaux, sociologues, criminologue” des experts faite moi rire! Il faut protéger le public et sécuriser nos rues le sort de ces jeunes je m’en contre fou! ce qui m’intéresse c’est que ma mere ma femme et ma fille soit en sécurité. on pourrais tant qua moi grillé les pédophiles et tous les meurtrier sur la chaise électrique.

      Harper a raison , nous devons réécrire les lois sur les jeunes contrevenant et les adaptés au cas grave car depuis l’immigration nous assistons a un boom de gang de rue et de crime directement relié a ce phénomène.

    • Mon cher hdufort,
      Vous auriez du travailler plus longtemps sur le DSM. Vous auriez appris a lire et comprendre un texte. Je n’ai jamais dit que tous les psycopathes etaient des criminels qu’il fallait incarcerer. Mais un psycopathe qui commet un acte odieux, comme celui qui avait des revolvers tatoues sur le front et qui a tue deux retraites, doit etre incarcere a vie car il n’est pas recuperable. Votre experience carcerale n’aura donc servi a rien?

    • @hdufort
      Vous êtes encore un sois disant intellectuel avec des connaissances informatiques et une connaissance sans application et analyse, sans aucun vécu dans le milieu ou avec les jeunes. Score: 0 Votre vécu et votre expertise ou compétence dans le vécu partagé avec ces jeunes est ???? dites-nous…. et je suis entièement d’accord avec taliban… refaites vos lectures et allez partager le vécu des jeunes seulement quelques jours…. sortez de vos livres et de votre ordinateur, la vie donne des réponses plus senties et plus sensées.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité