Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 6 août 2008 | Mise en ligne à 11h17 | Commenter Commentaires (12)

    L’illusion des photos-radar

    caricamerc6-aout-2008.gif

    On dit qu’une photo vaut mille mots. Combien de mots alors vaut cette caricature du collègue Serge Paquette? Des dizaines de milliers, sûrement. Disons qu’elle frappe dans le mille, si je puis dire!

    On remercie sincèrement les gens du ministère des Transports de s’ingénier à trouver des moyens d’améliorer notre bilan routier au Québec. L’augmentation des amendes liées aux excès de vitesse et l’interdiction d’utiliser un cellulaire au volant (sans dispositif main-libre) sont de bonnes mesures pour atteindre cet objectif. Toutefois, on tente de nous illusionner en plaidant que les radars-photo amélioreront la situation.

    Nous en avons déjà parlé ensemble dans un blogue l’automne dernier. Encore aujourd’hui, je persiste à croire que le seul gain possible en ayant recours à des photos-radar est de gonfler les coffres de l’État.

    Oui les émules de Jacques Villeneuve recevront une, deux, peut-être trois contraventions salées par la poste. Oui ils modifieront leur style de conduite. Mais seulement aux endroits où les photos-radar seront installés. Avec le temps — un mois ou deux — les délinquants auront bien pris note des secteurs où la modération leur permettrait d’économiser beaucoup de dollars. Une fois passée ces secteurs, le naturel reviendra au galop!

    Pour être efficace, il faudrait penser installer les photos-radar ailleurs de temps à autre. Ou littéralement couvrir nos autoroutes de ces technologies, ce qui, avouons-le, est impensable. D’ailleurs, dans un tel cas, l’État pourrait difficilement nier qu’il s’agit d’une source de financement.

    Conclusion: rien ne vaut une véritable présence policière sur nos routes. Ça c’est dissuasif!


    • Ah oui??? Et ou trouverez-vous ces fonds pour avoir plus d’effectifs?? Dans vos poches, encore une fois…. Lorsqu’un individu recevra 3 ou 4 contraventions par la poste de 800 $, peut-être changera t-il ses habitudes.

      Bien sur, rien de remplacera la présence policière “active” mais celle-ci est insuffisante et nécessite un petit coup de pouce. Il faut laisser la chance à ce nouvel outil et non le tuer dans l’oeuf. Pourquoi pas une source de financement??? Lorsque l’on pige directement dans la poche des fautifs, les habtiudes changent drastiquement.

      Il à été prouvé que les photos-radars ne sont pas LA solution mais un incitatif. L’idée est d’avoir plusieurs outils regroupés ensemble et non pas de miser essentiellement sur cette nouvelle technologie. Je n’ai aucun problème à gonfler les coffres de l’état avec cette technologie. À vous lire, on peut penser que les excès de vitesse ne sont pas si dommageables à long terme et que les photos-radars sont une invention du diable. Avez-vous fait vos recherches sur leurs implantations ailleurs dans ce monde???

      Les routes problématiques loin de la présence policière en sont un bon exemple. Sortez de votre patelin et voyez un peu + loin M. Laliberté SVP.

      Bonne journée :)

    • Avoir à payer une contravention n’est rien de plus qu’un question de CHOIX.
      S’il n’y avait pas de délinquant sur la route, il n’y aurait pas de loi, pas de règlement, pas de photo-radar et pas de conravention. Si des écervellés décident de défier la loi, ce n’est pas le gouvernement qui a fait ce choix mais bel et bien le conducteur. Ce n’est pas le gouvernement qui aime mieux payer une contravention que de suivre le code de la route, ce sont les conducteurs fautifs qui font ce CHOIX.
      64% des conducteurs Québécois disent craindre pour leur sécurité sur les routes du Québec. Moi-même qui a une maison en campagne, je ne voyage jamais le soir, spécialement ceux de fin de semaine parce que je ne me sent pas en sécurité sur ces routes de campagnes remplis de p’tits ayant-droit non respectueux des lois.
      L’histoire que de telle mesure ont pour seule t unique but de gonfler les coffres de l’état est tout simplement iresponsable. L’équation est facile; on respecte la loi, pas de contravention, pas de gonflage des coffres de l’état. Il me semble que ce n’est pas difficile à comprendre.

    • Pour RÉPARER les routes il faut des revenus à l’État comme ceux qui FUMAIENT fournissaient des TAXES pour PAYER le stade olympique.
      C’est une TAXE LIBRE ( très rare ) que les gens choisissent d’être DÉLINQUANTS ou NON.

    • Pourquoi un Québécois qui part de Québec pour Miami va rouler à une vitesse qui respecte les limites, parce qu’il lui est impossible de faire le trajet à haute vitesse sans se faire prendre. Les policiers sont partout et
      invisible, mais ils sont là, à des endroits spécifiques. L’amende est forte et si vous pensez, après cette première arrestation, d’avoir le chemin libre
      pour des kilomètres à venir, vous vous trompez royalement, un autre peu être qu’à quelques kilomètres du premier et «vlan», la deuxième amende
      est non seulement salée, mais, vous risquez de voir une remorque se
      pointée et là vous êtes dans la merde jusqu’au cou. Le policier avec un
      chapeau de Cowboy, il n’a pas le sourire facile et ne veut rien savoir de
      vos explications. Il n’y a pas de passe droit, il y a quelques années, le
      gouverneur d’un État s’est fait prendre avec son chauffeur pour vitesse,
      parution dans les journaux de l’endroit et des félécitations au policier de
      la part du gouverneur. C’est ça la justice à une mesure. Quand tu fais le
      Parc des Laurentides, de Québec à Chicoutimi et que tu ne vois pas une
      seule police tout le long du trajet, nous avons un maudit problème. Qu’ils
      construisent des entrées à plusieurs endroits dans les bois, pour que
      l’auto patrouille soit en sécurité et en plus, des radars permanents non
      visible, qu’ils peuvent déplacés comme ils veulent. Concernant les morts
      sur les routes, nous oublions que la loi de la moyenne existe depuis que
      le monde est monde. Quand vous avez quelques millions de personnes
      qui prennent des vacances, en hiver comme en été, c’est tout à fait dans les normes qu’il y ait des victimes. Avec un taux de 1/100 de 1%, qui
      comprend les noyades, les accidents routiers et autres, arrêtons de
      s’arracher la tête et se culpabilisé, c’est tout simplement logique. Quand
      la population du québec atteindra 15 millions d’habitants, tout sera doublé.
      Pourquoi une personne en parfaite santé, meurt subitement à 45 ans, une
      personne sur trois sera atteint du cancer ! Même ceux qui ont mené une vie saine, vous lisez les journaux, regradez le nombre de jeunes qui en
      sont victimes, ça, c’est épouvantable, mais faire une manchette du cas de Sylvie qui est décédée à 23 ans,pour un journal, ce n’est pas vendeur
      mais un bébé qui se noie dans une piscine, c’est vraiment triste, mais l`à,
      c’est une couverture de deux pages avec photos et témoignages des
      parents, des amis et souvent la couverture de la cérémonie à l’Église, une
      publicité à n’en plus finir pour vendre. Ces mortalités, font que ce cher
      gouvernement en profite,avec montage et la collaboration de spécialistes
      pour vous taxer encore plus. Prenons l’exemple des pneus, une arnaque
      monté de toute pièce, avec la collaboration du CAA, avec démonstration
      sur un terrain qui avait au moins deux pouces de neige, des spécialistes
      qui jouent avec la température de 1 degré ou plus et voilà, une dépense
      de plus de $400 dollars, taxes de millions de dollars pour les politiciens et
      le CAA avec son nom dans tous les garages, avec des formulaires sur
      le comptoir. Ça fait trente ans que j’ai des quatre-saisons, je fais de la
      ville seulement, aucun accident à mon crédit, c’est simple, je conduis en
      tenant compte des conditions de la route.Supposons que quelqu’un vous
      entre dedans à base vitesse, il glisse et frappe légèrement votre auto, le
      policier verra que vous avez des quatre-saisons, vous aurez l’amende et
      en plus, votre assurance se servira de ce prétexte pour ne pas payer.
      Ce qui a toujours été bon, ne l’est plus. Québec encore une fois est la
      seule province dans tout le Canada à se ridiculisé. Québec sait faire, mon oeil.

    • Les photos-radar tout comme la loi sur les armes à feu sont une réponse stupides des gouvernements à un problème, si problème il y a. Ces radars coûtent cher et comme ils sont fixes, ils seront repérés en un rien de temps. Avec Internet, tous les automobilistes connaitront leur emplacement et seront en mesure de ralentir le moment venu. De plus, ces emplacements pourront être programmé dans un GPS pour avertir le conducteur en temps voulu. Ces mêmes radars seront l’excuse pour diminuer encore plus la présence policière sur nos routes.
      Cette hystérie propagée par des jounaliste en manque de nouvelles tendant à faire croire que le nombre de morts augmente sur nos route, n’a qu’un but, favoriser certains groupes de pression à la De Koninck. Si on fait le calcul, 32 morts en 16 jours correspond à environ 700 morts par année ce qui est moins que ce que le Québec perdait il n’y a pas si longtemps dans nos hopitaux pour cause d’insalubrité ( et peut-être encore aujourd’hui si les journalistes se donnaient la peine de fouiller ). De toutes façons, les accidents se produisent souvent sur la route en St-Glinglin et St-Machin et là il n’y en aura pas de radars. Encore une fois les politiciens posent un geste populiste pour s’attirer des votes.
      C’est encore un solution boiteuse qui fera payer surtout le contribuable.

    • Je n’ai absolument rien contre toute mesure qui peut augmenter la securite sur les routes. Mais aviser a l’avance de la presence d’un photo-radar me semble un peu ridicule. Sur la dix, il m’arrive tres souvent de ne voir aucun policier ni vers Montreal ni vers Sherbrooke. Ce matin notre brillant premier ministre a affime qu’une augmentation du nombre de policiers n’est pas la solution. Mais quelle est sa solution. Aucune comme d’habitude. Il suffirait de mettre vingt autos banalisees sur nos routes et les habitudes changeraient. S’il faut investir dans la securite routiere, je crois que ce serait une solution beaucoup moins onereuse et hypocrite que de publiciser le photo-radar. L’autre jour, justement dans la region de Granby je me suis fait doubler par un bande de motards dont deux, a 150 km/h roulaientt sur le pneu arriere sur au moins .5 km. Ils pourraient narguer le photo-radar en faisant un “willy” au pasage. On en reparlera dans vingt ans. Le premier projet de photo-radar au Quebec remonte au moins a 1973…..

    • Même si on augmente le prix des contraventions, les jeunes continueront de faire de la vitesse, des dépassements dangereux, des courses comme s’ils étaient à la Formule Un. Si vous regardez les âges des contrevenants chaque fin de semaine, ça se situe entre 17 et 25 ans. Ce sont eux les “dangers publics” ce sont eux qui nous suivent dans le coffre, qui nous coupent parfois à gauche.Je suggère de donner le permis de conduire, beaucoup plus tard, pour les gars. Au Québec, il faudrait une police spécialement attitrée aux autoroutes, aux grands boulevards.Le Boulevard de la Capitale est un endroit extrêmement dangereux: les sorties et entrées sont très proches les unes des autres. Si on installait des caméras on ferait des “affaires d’or”. Car c’est la folie furieuse, partir de l’extrême gauche pour arriver à droite et venir nous couper pour sortir du boulevard. C’est une chance qu’il y ait encore des conducteurs avec un bon jugement qui ne cherchent pas à ÉPATER mais à suivre les règlements. Car il y aurait encore beaucoup plus de morts sur les routes.Je pense que certains gars sont complexés et le seul moyen de se faire valoir c’est l’auto…conduire dangereusement en croyant qu’ils sont immunisés contre les accidents et qu’ils sont tellement “bons chauffeurs” que rien ne leur arrivera…
      desorties

    • J’aimerais vous référer au texte de Alain Raymond, La Presse du 6 août dernier. Selon lui, c’est l’incompétence au volant qui est responsable des accidents. Je suis d’accord avec lui à 100%. J’ai déjà demandé à la SAAQ pourquoi ils n’évaluait pas vraiment les vraies habilités à conduire, tel que vision périphérique, évaluation de trajectoire et vitesse, lecture de l’environnement, etc. On m’a presque répondu que bien des gens qui ont besoin de conduire ne réussirait pas un tel examen et que c’était pour ça qu’il fallait mettre des limites de vitesse ridiculement basses sur l’autoroute, 100km/hre vs 120 km.

      Autre point, quand on dit vitesse sur la route, on pense autoroute, mais les pires accidents ont bien plus souvent lieux sur les routes de campagne. 90 km/hre sur la 148 ou la 202 c’est plus dangereux que 110 sur l’autoroute. Pourtant l’un est légal et l’autre vous donne droit à une contravention.

    • on cherche toute sortes d’excuses;
      probleme no;1 vitesse et manque d’attention,,,,,,,
      probleme no 2 BOISSON ET DROGUES
      probleme no 3 ETATS DES ROUTES AU QUEBEC
      qui vas payer pour les radars et autre appareils;
      les payeurs d’impot;
      40% des citoyens du quebec ne paie pas d’impot; en avez vous pres de chez vous; sinon aller dans les cliniques et ou au urgence vous aller en rencontrer; bonne journée au payeurs d’impot,,,

    • Je suis d’accord avec vous quand vous dites que les photos-radars devraient fréquemment être déplacés pour éviter que nos ti-counes ne les repèrent.

      J’insisterais aussi davantage dans les zones de construction et les zones scolaires.

      D’ailleurs, J’installerais un nombre outrageux de dos-d’âne dans les zones de 30km/h, car on y roule habituellement deux fois cette vitesse. C’est incroyable !

      Les conducteurs québécois sont si irresponsables qu’il leur faudrait à chacun un flic pour les surveiller.

      Bande de ti-counes.

    • @louise52

      Je suis d’accord avec vous – les Quebecois que voyagent aux USA font beaucoup plus attention a leur vitesse, ne stationnent pas dans les zones rouges / defense de stationner et respectent les lois de la route. Alors pourquoi un changement d’attitude des le retour au Quebec? C’est tres simple – il y a tres peu de surveillance sur les routes Quebecoise.

      Il n’y a rien de plus stressant que de voir la moto du CHP dans le retroviseur – oui j’habite la Californie. J’ai souvent vu les motards du CHP faire un U-turn (c’est legal ici :) ) pour venir donner une contravention a un automobiliste stationner illegalement parce qu’il ne voulait pas marcher pour se rendre a l’epicerie. Au quebec, les auto-patrouilles sont les premieres a etre parkees aux portes des epiceries – bravo pour donner l’example Mrs les policiers.

      Le probleme est simple – il n’y a pas assez d’effectifs sur les routes du Quebec pour faire respecter les lois – si je voyage sur la 15 a tous les jours et je ne vois pas de policier, je serai le premier a pousser les 270 hp de ma voiture….

    • Hmm…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité