Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 17 juillet 2008 | Mise en ligne à 16h04 | Commenter Commentaires (4)

    Dormez tranquille, on veille sur vos placements!

    Reçu un courriel ce matin de la Chambre de la sécurité financière. Le titre du message est sans équivoque: Le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière ordonne la radiation permanente de Vincent Lacroix.

    Wow! Nous voilà tous estomaqués! Quelle bravoure! Quel sens de la justice! Si ce n’était de la lenteur de l’organisme à réagir, certainement qu’on applaudirait à tout rompre.

    En lisant la décision, j’avoue avoir hésité entre le rire et les pleurs.

    C’est la fin du communiqué de l’organisme qui a fait pencher la balance pour un grand rire forcé et saccadé. Voici ce qu’on y lit (le caractère gras est de moi):

    «À propos de la Chambre de la sécurité financière (www.chambresf.com)

    La Chambre de la sécurité financière a pour mission d’assurer la protection du public en maintenant la discipline et en veillant à la formation et à la déontologie de ses membres. Elle compte plus de 31 000 membres dans les disciplines du courtage en épargne collective, de la planification financière, de l’assurance de personnes, de l’assurance collective de personnes, du courtage en plans de bourses d’études et du courtage en contrats d’investissement.»

    LA question: où était tout ce beau monde quand, pendant plus de quatre ans, le fourbe Lacroix escroquait ses clients? Complaisance? Incompétence? Les deux?

    Le plus ironique dans cette affaire, c’est le slogan de la Chambre: À la Chambre de sécurité financière, nous avons une seule option: la compétence. Si tel est le cas, on suggère fortement aux dirigeants de la Chambre de revoir leur mission parce que la fausse représentation est illégale au Québec!

    Vous avez des sous investis par l’entremise d’un des membres de la Chambre de la sécurité financière? Rassurez-vous. Vous pouvez dormir tranquille; quelqu’un, (on ignore qui ou s’il est compétent), quelque part (dans un tour de bureaux à Montréal ou se prélassant sur une plage des Caraïbes) veille à vos intérêts!


    • Je suis bien d’accord avec vous. Mais que penser des clients qui se sont faits arnaquer. Il y a des poissons qui mordent a la ligne des arnaqueurs en vue d’un profit rapide. A Drummondville des financiers offraient des rendements de 30%. Des gogos ont investi 5-6 millions dans cette affaire et ils ont tout perdu. D’autres pretendent que vous avez gagne un gros lot mais vous devez payer pour l’obtenir. L’autre jour je lisais qu’un pauvre monsieur avait paye $200,000. pour obtenir son faux gros prix. Barnum ou Baily disait qu’il naissait une bonne poire toutes les secondes, il y a plus de cent ans. Rien n’a change. Il y a tellement de maisons serieuses etablies depuis longtemps qui gerent des sommes colossales. Pas toujours brillamment, je l’admets. Mais au moins, actuellement, elles vous font perdre votre chemises lentement. Lacroix est un voleur, mais ses clients ont pris une chance non-calculee. Demander au Gouvernement de les compenser releve de l’inconscience meme si je trouve leur situation bien triste.

    • Le gros du probleme est que la csf ou l’amf sont principalement là pour encadrer et légiférer les représentants en épargne collectif (REC) (ceux qui vendent des fonds de placements) et les courtier que les gestionnaire de fonds de placement. Donc ils vont s’assurer que votre REC vous offre des produits qui correspondent à votre profil d’investisseur, qu,ils vous connaissent bien, qui vous offre un suivi…. mais très peu d’intervention sont faite à savoir si celui qui gère le fonds que vous achetez est bien géré et si les placements sont adéquats (en autant qu’il respecte le prospectus que personne ne vas lire)
      C’est un manque et j’ose espérer que ça va être amélioré dans l’avenir.
      Les gens devraient plutôt se tourner vers les grandes institutions qui auraient beaucoup trop à perdre pour effectuer des transactions de ce type

    • @ taliban

      Je vous cite : « Lacroix est un voleur, mais ses clients ont pris une chance non-calculee. »

      Ils ont fait confiance aux courtiers, monsieur. Si quelqu’un nous recommande un expert, présenté comme tel, pourquoi ne pas lui faire confiance quand vous n’y connaissez rien en investissements ?

      C’est comme un avocat qui vous entraine dans une cause perdue d’avance. C’est lui, supposément, l’expert. Alors vous lui faites confiance.
      Quand on s’y connaît peu ou pas, comment reconnaître l’escroc, ou même la personne de bonne foi mais ignorante ?

      L’arnaque ou l’erreur grossière n’est pas inscrite sur le front de ces individus.

    • Le hic dans tous ca c’est que bien des gens savait ce que Lacroix et ses comparses faisait en coulisse … le Hic c’est que un des premier reglement de AMF de la Chambre de la sécurité financière et des lois qui les dirige (le code civil du Québec) ces que qui conque est au courant d’une fraude ou d’une possibilité de fraude doit en avisé l’autorité (AMF) sous peine de poursuite cela fait partit d’ailleur du code de déentologie de l’autorité des marché financier. Donc ca fais ben du monde au banc des accusé entre autre la caisse de depot et de placement et son ancien PDG…. Je vous laisse discuter avec vos propre conseiller financier pour savoir si eux par hasard avait une vague idée de ce qui se passait vous serez surpris des reponses

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité