Le Grand Parleur

Archive du 7 juillet 2008

Lundi 7 juillet 2008 | Mise en ligne à 10h31 | Commenter Commentaires (5)

Pourquoi pas la proportionnelle?

On a entendu beaucoup de jérémiades depuis que le directeur général des élections du Québec, Marcel Blanchet, a présenté son projet de refonte de la carte électorale québécoise. Les régions, qui non seulement verraient plusieurs de leurs circonscriptions chamboulées mais en perdraient également trois au profit des grands centres, crient depuis au loup. Triste démagogie.

On a reproché à M. Blanchet d’avoir présenté un projet de refonte basé sur «un exercice bêtement arithmétique», ignorant les réalités des régions, faisant fi de leurs communautés d’intérêt. On aime bien nos régions. Ceci dit, on doit reconnaître qu’elles charrient de temps à autre. Comme dans ce débat.

La réalité est que les régions sont sur-représentées à l’Assemblée nationale compte tenu de leur poids démographique. Ça se fait au détriment des grands centres, notamment de Montréal. Autrement dit, le poids d’un électeur en milieu rural est plus important que celui d’un citadin. Clairement, il y a là un vice démocratique.

LA question: comment rétablir l’équilibre démocratique sans diminuer l’influence politique des régions? Quelques pistes existent:

1. Tolérer les écarts de population entre les circonscriptions — le vice démocratique persiste
2. Augmenter le nombre de députés — très coûteux et veut-on vraiment plus de politiciens?
3. Abolir notre système électoral de scrutin uninominale à un tour et le remplacer par la proportionnelle

Il est utopique de croire qu’on réussisse à redessiner les limites des circonscriptions à la satisfaction de tous. Aussi bien reconnaître que tout notre système électoral est à revoir. Le scrutin proportionnel a plusieurs avantages:

1. Chaque vote compte. Ce n’est certes pas le cas présentement (Vous êtes un militant libéral qui habitez la région de Chicoutimi? Votre vote ne vaut rien. Vous êtes un militant péquiste qui habitez le West Island? Votre vote ne vaut rien. Vous êtes un militant adéquiste qui habitez l’Est de Montréal? Votre vote ne vaut rien. Vous êtes un militant du Parti vert ou encore de Québec Solidaire? Peu importe où vous habitez, votre vote ne vaut rien);

2. Assurer une meilleure représentativité des femmes en politique. Dans la confection de leurs listes de candidats, les partis pourraient vraiment prouver qu’ils souhaitent voir plus de femmes à l’Assemblée nationale en inscrivant au moins 62 d’entre elles — et pas à la fin des listes! Pour l’heure, les partis envoient souvent leurs candidates dans des circonscriptions difficiles, voire impossibles à prendre;

3. Ce mode de scrutin empêche un parti de rafler une majorité de sièges. Ça exige la formation de gouvernements de coalition et par ricochet force le premier ministre a être plus à l’écoute de ses députés;

4. Les tiers partis font leur apparition dans l’enceinte parlementaire. Aucun groupe d’électeurs n’est donc marginalisé.

Certes il existe des inconvénients. Le premier est que les députés ne seraient rattachés à aucune circonscription ou région. Ça ne voudrait pas dire pour autant que les candidats ne proviendraient pas des régions. Les partis auraient tout intérêt à les placer bien en haut de leurs listes pour récolter des appuis en région.

Un tel système exigerait au terme de chaque élection que le parti dominant s’entende avec une autre formation pour former un gouvernement majoritaire. Des élections anticipées pourraient toutefois survenir en cas de mésentente entre ces partis.

La véritable beauté de ce système est que l’ère du premier ministre tout puissant serait révolue. Le chef du gouvernement aurait à tenir compte des idées, projets et préoccupations de ses députés avant de prendre une décision. Et celle-ci serait ultimement prise en équipe.

Oui, on assisterait à une véritable révolution!

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité