Le Grand Parleur

Archive du 3 juillet 2008

Jeudi 3 juillet 2008 | Mise en ligne à 17h01 | Commenter Commentaires (27)

Morgentaler: entre admiration et haine

Il a beau avoir 85 ans, Henry Morgentaler continue d’alimenter la controverse. Cette fois-ci, par contre, c’est bien malgré lui. Le médecin rendu célèbre pour sa lutte pour rendre l’avortement accessible et sécuritaire aux Canadiennes sera prochainement décoré de l’Ordre du Canada.

La nouvelle était à peine sortie hier matin que les acolytes pro-vie étaient déjà au front pour critiquer de manière musclée la nomination de leur ennemi numéro un. Et comme d’habitude, ils n’ont pas fait dans la nuance!

La Conférence des évêques catholiques du Canada estime que les actions du Dr Morgentaler ont créé la controverse et servi à la désunion dans le pays. Jugeant que la nomination «discrédite» l’Ordre du Canada, elle demande au comité spécial chargé des nominations de reconsidérer sa décision.

De son côté, l’Organisme catholique pour la vie et la famille accuse indirectement le Dr Morgentaler de la mort de «près de deux millions de citoyens et de citoyennes» depuis 1988. C’est à cette époque que le Dr Morgentaler a gagné sa cause devant la Cour suprême invalidant le loi criminalisant l’avortement. L’Organisme demande également que la nomination soit retirée.

Les cathos extrémistes ont beau exagérer, ils brandissent quand même un argument intéressant: l’ensemble de l’œuvre du Dr Morgentaler n’a pas servi à rapprocher les gens. Loin de là. On admire l’homme (avec raison) ou on le déteste. C’est aussi tranché que ça.

La plus haute distinction remise par l’État canadien vise à couronner «l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation», peut-on lire dans la description trouvée sur le site de la Gouverneure générale.

Où situer le Dr Morgentaler dans ces critères?

Sa nomination pourrait-elle être en fait un espèce de pied de nez aux groupes pro-vie de la part du comité de l’Ordre du Canada? Que sait-on des membres de ce conseil qu’on assure être indépendant? Pas grand chose. Seulement que la juge en chef de la Cour suprême, Beverly McLachlin, préside le conseil composé de «membres qui reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne».

Tout ceci étant dit, applaudissons les membres du conseil. Ils se doutaient bien que la nomination du Dr Morgentaler allait susciter du mécontentement. Malgré tout, ils ont osé. Comme le Dr Mortentaler sa vie durant.

Lire les commentaires (27)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2008
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    2526272829  
  • Archives

  • publicité