Le Grand Parleur

Le Grand Parleur - Auteur
  • Michel Laliberté

    Gamin, Michel Laliberté rêvait de devenir journaliste sportif. C'était avant le scandale Ben Johnson aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 février 2008 | Mise en ligne à 11h50 | Commenter Commentaires (3)

    Le journalisme sportif, une science… inexacte

    Que va-t-on faire des gants bleu-blanc-rouge de Marian Hossa? Peut-être que les journalistes affectés à la couverture du Canadien ont des suggestions. Parce que côté imagination, avouons-le, ils sont difficiles à accoter.

    Ils ont beau critiquer l’échec de Bob Gainey d’attirer Marian Hossa à Montréal, il n’en demeure pas moins qu’ils sont les responsables du psychodrame qui secoue le Québec depuis hier. Ils ont créé cette crise de toute pièce.

    C’est vrai que l’ami Bob a dit ce week-end qu’il aimerait inclure un joueur d’impact à son équipe. Grande révélation? Soyons sérieux: quel directeur général de la LNH n’aimerait pas compter sur un tel joueur? C’est une vérité de la Palisse!

    Les journalistes et commentateurs qui rôdent dans l’entourage du Canadien parlent de la venue de Hossa depuis quelques semaines. Ce sont eux qui ont suscité des attentes élevées chez les partisans du tricolore. Ils les ont bourrés de grands reportages scientifiques (excusez le cynisme) et d’analyses à l’emporte-pièce alimentées par les bruits de coulisses de la ligue. Les rumeurs et informations provenant de sources anonymes sont rapidement devenus des faits. L’abc du journalisme en a sérieusement pris pour son rhume.

    On comprend les amateurs d’être en beau fusil contre l’ami Bob. Ceci dit, on est content de voir par ailleurs qu’ils fustigent aussi les journalistes sur les ondes et sur le net (voir les commentaires des internautes sur le blogue de François Gagnon ici). Ils sont déchaînés.

    Toutefois, ne comptez pas sur les journalistes fautifs pour reconnaître leurs torts. C’est comme prédire la coupe Stanley au Canadien cette année; c’est prendre ses rêves pour la réalité.


    • Marian ? Ben, woyons ! Qu’Hossa aurait donné (de plus) ? Dites…
      denis beaulé

    • Non mais sérieusement, grâce à tous ces connaisseurs (???) et là on ne parle pas de Réjean Tremblay qui ne fait que chialer sans arrêt, combien de québécois étaient rivés mardi dernier à leur écran d’ordinateur ou devant la télé entre 9h et 15h?

      Il faut aussi dire que François Gagnon est un tantinet provocateur dans la plupart de ses commentaires et qu’il s’attire par le fait même les foudre des partisans.

      Il n’en reste pas moins que le CH a été dans la course jusqu’au dernier droit. Pourquoi les amateurs (et certains journalistes en plus, non mais où est donc passée l’objectivité??) sont-ils frustrés contre l’ami Bob? On ne sera jamais en mesure de dire si le CH a bien fait de laisser tomber l’affaire sans connaitre les joueurs offerts par Bob ou demandés par Waddell.

      Au Québec, on aime le hockey, ça nous rend émotifs face à tout ce qui concerne le CH. Est-ce que les gens à Dallas suivaient la date des échanges avec autant d’intérêt?…

    • Laissons cette acte comme chose du passé. Même si nous aurions eu ce joueur, es-ce qu’il nous aurait vraiment aidé à survivre dans les séries éliminatoires. Revenons au cas où le CH avait acquis Kovalev. Il n’avait pas fait autant de ravage à cette époque qu’un autre joueur et la série c’était terminé radicalement. Peut-être même que ça aurait été la même histoire avec le cas de ce vétérant européen. Bref, c’est avec l’équipe original et l’encouragement de ses partisans que l’équipe de Montréal se rendra jusqu’au bout!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité