Le Grand Parleur

Archive du 15 novembre 2007

Jeudi 15 novembre 2007 | Mise en ligne à 13h02 | Commenter Commentaires (17)

D’autres Lacroix sévissent

Les jours de Vincent Lacroix en tant qu’homme libre sont comptés. L’ex-président de Norbourg sera vraisemblablement condamné à passer quelques années derrière les barreaux. C’est bien peu en comparaison de l’escroquerie dont ont été victimes des centaines de petits investisseurs. Ils ne reverront jamais la couleur de leur argent.

Cette affaire est d’un pathétisme navrant. Excusez-moi d’être peu empathique, mais les personnes flouées sont en grande partie responsables de leur malheur. Leur désir de faire fructifier leurs économies les a rendus aveugles, crédules. Ayant perdu tout sens critique, ça les a rendus vulnérables aux promesses des requins de l’industrie du placement.

C’est un domaine sauvage où ça se bouscule pour vous vendre des produits (les conseillers touchent des commissions et ce même si vos actions chutent, ne n’oubliez pas!). Malheureusement, les filets de protection efficaces auxquels on s’attendrait sont inexistants. L’Autorité des marchés financiers est une risée composée de tire-pois mandatés pour surveiller des guerriers aguerris de la finance. Le combat est inégal.

D’autres Vincent Lacroix sévissent autour de nous. Là où il y a de l’argent (des milliards et des milliards de dollars), les fripouilles rôdent. Comment peut-il en être autrement?

D’autres cas de fraude seront révélés au grand jour. Les moins malins seront épinglés; les plus rusés se faufileront. Ce qui est certain dans les deux cas, c’est que votre père, votre belle-sœur, votre meilleur ami, ses beaux-parents, quelqu’un dans votre entourage verra sa retraite dorée compromise. Tout ça parce qu’ils ont fait confiance à des «pelleteux» de nuages.

Vous voulez des gros retours sur vos investissements? Et bien faites vos devoirs. Il est de votre responsabilité de questionner votre conseiller en placement, de remettre en question ce qu’il vous propose. Vérifiez chaque jour l’état de vos placements. Prudence et vigilance sont donc de rigueur.

Trop compliqué tout ça, vous dites! Alors faites comme la majorité des épargnants; pointez-vous à l’institution financière du coin de la rue et achetez des REER. Ça n’a rien de bien mirobolant comme croissance, c’est vrai, mais au moins vous dormirez sur vos deux oreilles.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité