On tue la une

On tue la une - Auteur
  • Paule Vermot-Desroches

    Paule Vermot-Desroches couvre l’actualité de la Mauricie et du Centre-du-Québec depuis 2001 au Nouvelliste. Elle se passionne pour la nouvelle et souhaite connaître votre point de vue sur ce qui se passe chez nous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 mars 2012 | Mise en ligne à 9h32 | Commenter Un commentaire

    Confusion sur le campus

    Les étudiants de l’UQTR, en grève depuis mercredi soir dernier, bénéficiaient jusqu’à ce matin d’une levée de cours de la part de la direction, pour éviter des débordements qui pourraient nuire à la sécurité et au bon déroulement des activités sur le campus.

    Or voilà, ce matin, les cours reprennent, ordre de la haute direction de l’UQTR. Pendant que certains se montrent heureux de pouvoir se présenter à leurs cours, d’autres déplorent que la direction incite ainsi des étudiants et le personnel à franchir les lignes de piquetage, et à risquer ainsi des débordements, comme il s’en produit toujours lors de débats aussi sensibles et émotifs que la hausse des droits de scolarité.

    Selon vous, la direction a-t-elle bien fait de décréter la reprise des activités sur le campus ce matin?


    • La rectrice place ses étudiants et son personnel dans une situation de confusion qui crée de la tension inutile sur le campus, c’est irresponsable. De plus, il s’agit avant tout d’une décision politique visant à déstabiliser la partie du mouvement de contestation national qui se trouve sur le campus de l’UQTR.

      La rectrice choisit de monter les étudiants les uns contre les autres, avec les risques de débordement qu’on imagine ET son personnel se retrouve entre l’arbre et l’écorce.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  •  

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité