Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Archive de la catégorie ‘LHJMQ’

Dimanche 1 mai 2016 | Mise en ligne à 22h14 | Commenter Aucun commentaire

Souvenirs de 2009…

La concrétisation d’une finale Cataractes-Huskies me plonge dans mes souvenirs. La confrontation me fait beaucoup penser à celle de 2009 entre les Cataractes d’Éric Veilleux et les Voltigeurs de Guy Boucher.

Contre toute attente cette année-là, les Voltigeurs avaient dominé la LHJMQ. Les Cataractes, eux, n’étaient pas loin derrière, mais ils n’avaient pas affiché la même constance. Or nous avions eu droit à une grande, une très grande finale. Les Voltigeurs ont gagné, mais ils ont eu besoin de sept matchs pour s’imposer, et les partisans des Cataractes reparleront encore dans 20 ans du filet ouvert raté par Cédric Lalonde-McNicoll, qui aurait pu créer l’égalité en fin de match!

Claude Bouchard, lui, évoque le choc entre les Cataractes et les Foreurs en 2001. Les Cats de Denis Francoeur n’avaient pas survécu à la demi-finale, eux qui pourtant étaient armés jusqu’aux dents. Ils avaient battu plusieurs records, avant de tomber face aux Foreurs de Bouchard, qui ont soulevé la Coupe du Président deux semaines plus tard!

Tout ça pour vous dire que je crois que nous aurons droit à une finale très relevée. Même si 20 points ont séparé  les deux clubs en saison. Bien malin qui peut prétendre savoir comment elle va se dérouler. On va bien sûr tous se prêter au jeu des prédictions d’ici mercredi mais évitez de parier  votre chemise! On a deux équipes avec des vedettes, des cols bleus de luxe, des entraîneurs colorés. Les ingrédients sont réunis pour un feu d’artifices!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 28 avril 2016 | Mise en ligne à 14h45 | Commenter Commentaires (29)

En finir au plus vite

Les Cataractes sont rentrés par avion en Mauricie mercredi soir, deux heures après avoir poussé les Sea Dogs au bord du précipice. Une dépense onéreuse pour l’organisation, qui y voit un investissement pour permettre à l’équipe de récupérer plus vite en vue du cinquième match de la série.

Pas fou comme placement. D’autant plus que les Cataractes ont semblé être un peu à court d’énergie à Saint John. Je n’achète pas du tout la théorie voulant que les Cataractes ne se sont pas présentés lors des matchs trois et quatre, comme j’ai pu le lire sur les réseaux sociaux. Rendu en demi-finale, tout le monde pousse. Justement, ça provoque des rencontres à haut régime et comme les entraîneurs coupent leur banc, c’est très taxant pour les joueurs. Les Cataractes n’ont certainement pas été un modèle de constance en saison point de vue intensité, ils ne sont donc pas habitués à avoir la pédale au plancher durant un segment aussi long. Je pense que ça commence à les rattraper. À Saint John, point de vue implication physique et échec-avant, c’était nettement en-dessous de ce qu’ils ont montré récemment. Dommage parce qu’à chaque fois qu’ils ont pratiqué un échec-avant soutenu, les Sea Dogs commettaient des revirements…

La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont trouvé une façon de gagner et de prendre les devants 3-1. Claude Bouchard a eu beau s’offusquer d’une question demandant si son équipe venait de réaliser un vol mercredi, il a quand même reconnu que son équipe avait été dominée au chapitre de l’effort, de l’implication physique et des tirs au but. Je sais pas, mais ça ressemble à un petit larçin, non?

Ce que je retiens du voyage à Saint John, c’est que les Cataractes ont vraiment intérêt à en finir au plus vite s’ils veulent avoir une chance en finale face aux Huskies, qui sont exactement dans la même position dans l’autre demi-finale. Eux, rouler à plein régime, ils font ça depuis le mois de septembre. Le réservoir d’énergie des Cataractes devra être plein pour espérer causer une surprise…

Lire les commentaires (29)  |  Commenter cet article






Mardi 26 avril 2016 | Mise en ligne à 11h50 | Commenter Commentaires (20)

Girard ou Green?

Petite incursion dans les coulisses du repêchage de la LHJMQ en 2014 ce matin dans Le Nouvelliste, alors que les Sea Dogs détenaient le tout premier choix. Il y avait trois joueurs qui se démarquaient cette année-là, soit  Luke Green, Samuel Girard et Pascal Laberge.

Les dépisteurs des Sea Dogs voulaient Girard. Leurs patrons ont imposé Green. La chicane interne a été à ce point intense qu’elle a conduit à une démission en bloc des dépisteurs de l’équipe! Jusqu’ici, ce sont ces derniers qui avaient vu juste, Girard est beaucoup plus performant que Green depuis le début de sa carrière junior…

Ça n’a pas empêché le directeur-gérant Darell Young de me dire il y a quelques jours qu’il avait tout de même fait le bon choix. En disant notamment qu’il était à la recherche d’un défenseur complet, faisant allusion au fait que Girard n’était pas aussi complet que Green. Une explication un peu surprenante à mes yeux, puisque Girard est devant Green aussi au chapitre du différentiel, même s’il est plus exposé que le jeune arrière des Sea Dogs.

J’ai hâte de voir comment Girard va réagir mardi soir. Déjà, il m’avouait être crinqué de jouer contre les Sea Dogs. Il y a sûrement quelqu’un dans le vestiaire qui va se faire un malin plaisir de lui dire que les Sea Dogs n’ont aucun regret de l’avoir laissé filer…

En ce qui concerne le match de ce soir, Claude Bouchard va profiter de la suspension d’un match à Dennis Yan pour réintégrer Charles Taillon dans l’alignement. Le pilote des Cataractes a expliqué sa décision dans un petit point de presse improvisé à la fin de l’entraînement matinal des siens …

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2016
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives