Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Steve Turcotte: Temps d'arrêt - Auteur
  • Steve Turcotte

    Diplômé du programme Arts et technologie des Médias du Cégep de Jonquière en 1998, il est depuis journaliste à la section sportive du Nouvelliste.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 7 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h28 | Commenter Commentaires (8)

    Dossier Nicolas Roy: Mondou déçu…

    Martin Mondou ne s’est pas fait prier pour commenter la transaction réalisée entre les Saguenéens et les Screaming Eagles, qui a permis au surdoué Nicolas Roy de voir son voeu exaucé.

    Selon le directeur-gérant Martin Mondou, ça presse que la LHJMQ révise sa politique concernant les choix compensatoires, parce que le retour pour Roy est beaucoup trop généreux à ses yeux.

    Je ne suis pas de son avis. La formule établie il y a deux ans n’est peut-être pas parfaite, mais elle a le mérite de protéger les  marchés qui peinent à attirer les meilleurs joueurs. Malgré le fait qu’ils ont monnayé au maximum la valeur de Roy, les Screaming Eagles auraient préféré le convaincre de jouer dans leur cour. Tous ces joueurs qui ont déserté ces dernières années au Cap-Breton, et la décision de Roy font mal à la crédibilité de l’organisation et puisque la LHJMQ ne veut pas prendre les grans moyens pour mettre fin au chantage des enfants-rois, la moindre des choses est de trouver une façon de rééquilibrer un peu l’ordre des forces.

    Vrai que Marc Fortier a surpayé pour obtenir le grand attaquant. Mondou a dévoilé les demandes des Screaming Eagles (deux premiers choix plus Dylan Labbé aux Fêtes) et un autre directeur-gérant de la LHJMQ m’a confirmé qu’il devait aussi payer le même tribut (un défenseur dominant et deux premiers choix pour obtenir Roy), demande qu’il a complètement écartée. Pour sa part, Fortier a dit hier  que la transaction était finale mais d’insistantes rumeurs ont déjà commencé à circuler sur le fait qu’il devra patiner aux Fêtes pour expliquer le départ de l’un de ses meilleurs joueurs  vers le Cap-Breton! Il y a des gars dans le vestiaire de l’équipe qui vont passer les prochains mois sur le gros nerf…


    • D“apres les rumeurs Dauphin, partira contre le choix 2016, ou un bon défenseur.

    • Je trouve l’expression “enfant-roi” très limite pour parler d’un joueur de 16 ans (un ado!!!) qui veut pouvoir garder le contact avec ses parents. On est loin d’un cas de caprice je trouve, il ne choisit pas sa ville tout de même. Je ne pense pas qu’on peut appliquer les mêmes critères de jugement pour un joueur de 16 ans que pour un joueur de 18 ans.

    • avis aux détendeurs de billets de saison des Cataractes ils seront disponible à partir du lundi 16 septembre au bureau des Cat’s.
      merci et bonne saison

      Cat’s11

    • Pas si sur que les Saguenéens de Chicoutimi ont trop payé pour le premier choix de 16 ans, Nicolas Roy. C’est vrai qu’ils ont donné trois choix de première ronde pour les années 2014, 2015 et 2016 à Cap Breton, mais regardons ça de plus près:

      Avec Nicolas Roy, Chicoutimi finira plus haut dans le classement général pour les trois ou quatre années à venir, ce qui veut dire que Cap Breton avec ses choix ne pourra choisir guère mieux que 15 ième ou 16 ième au repêchage Midget. L’équation est simple : trois joueurs moyens ne vaudront jamais un joueur surdoué.

      De plus, Nicolas Roy sera sans doute choisi en toute première ronde au repêchage de la NHL en juin 2015, ce qui donnera une grosse compensation monétaire aux Saguenéens par la ligue nationale de hockey.

      De plus, advenant le cas ou Nicolas Roy soit encore avec les saguenéens à 19 ou 20 ans et que l’équipe va nulle part, ce joueur pourra être échangé contre deux premier choix à une équipe qui veut se rendre le plus loin possible en séries. Et le cycle recommence.

      Voilà la boucle est bouclée. Vous voyez que ce joueur vaut son pesant d’or et que l’équipe à enfin compris la méthode de Halifax, de Saint John, de Rimouski et de Québec. Ces dernières équipes ont fait exactement la même chose avec Crosby, MacKinon, Drouin, etc… Ces joueurs avaient été obtenus à 16 ans par la méthode que je viens d’expliquer ci-haut.

      Selon moi, c’est la meilleure transaction jamais effectuée par Chicoutimi, et c’est grâce à la nouvelle administration du groupe Laval Ménard, Pierre-Marc Bouchard, et autres dont j’oublie le nom. Le D.G. Marc Fortier, un gars super intelligent, y est pour beaucoup aussi.

      Dans la vie, ce sont les plus futés qui gagnent toujours.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Je crois comme toi Steve que Mondou n’a pas à se plaindre! Et comme le dit Marc Fortier, la règle est voté par tous….

      Si c’était le premier choix des Cataractes qui avait refusé de venir, il serait très heureux d’avoir une bonne compensation…

    • La compensation est une bonne chose selon moi mais devrait etre payé uniquement si le joueur ne joue pas dans la lhjmq.

    • Avant de parler de Monsieur Roy,que l’on s’occupe donc de notre russe????Mieux vaut les joueurs de notre équipe que ceux de l’adversaire!!!Il arrive quand le tsar??

    • @LucLafreniere

      Le dossier Nicolas Roy et Ilya Zinoniev est très différent. Zinoniev est en attente de son visa. Chose dur a avoir en Russie. Donc, ne mélangeons pas les choses.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité