Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Steve Turcotte: Temps d'arrêt - Auteur
  • Steve Turcotte

    Diplômé du programme Arts et technologie des Médias du Cégep de Jonquière en 1998, il est depuis journaliste à la section sportive du Nouvelliste.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 4 avril 2013 | Mise en ligne à 12h31 | Commenter Commentaires (18)

    Mondou ouvert à transiger son premier choix!

    Dame Chance n’a pas voulu donner un coup de pouce aux Cataractes hier midi. Impliquée dans un tirage au sort avec les Screaming Eagles du Cap-Breton pour obtenir le privilège de repêcher au premier rang lors du prochain encan des joueurs midgets en juin à Chicoutimi, l’équipe du directeur-gérant Martin Mondou a vu le hasard sourire aux détenteurs du dernier rang au classement général, les Shawiniganais quittant  pour leur part la métropole avec la deuxième sélection en poche.

    «C’est toujours l’fun de gagner un tirage au sort mais dans les faits, la qualité du joueur repêché aux échelons un et deux sera très semblable. Il n’y a pas de Sidney Crosby ou de Nathan MacKinnon de disponible cette année mais en revanche, il y a plusieurs bons jeunes espoirs. Nous aurons le choix, même au deuxième rang!», livrait Mondou.

    À condition, bien entendu, que les Cataractes gardent cette sélection! Car Martin Mondou ne cache pas qu’il va tendre l’oreille si une équipe dépose une offre intéressante afin de lui arracher son premier choix. «C’est un beau privilège de repêcher à ce rang et ce n’est pas une priorité pour nous d’échanger ce choix. Maintenant, nous sommes ouverts à discuter de toute proposition pouvant  faire de nous une meilleure équipe dans deux ans. Si ça implique d’échanger notre premier choix, ce n’est pas un problème», soumet le directeur-gérant. «Je le répète, ça ne veut pas dire que nous voulons l’échanger. Mais dans ce métier, tu dois toujours être à l’écoute», sourit Mondou, en ajoutant que personne ne lui avait fait de l’oeil jusqu’à maintenant concernant ce choix. «Il y a des équipes qui s’informent sur le statut de nos joueurs plus âgés, par contre…»

    Jérémy Roy, Nicolas Roy et Anthony Beauvillier semblent actuellement les candidats les plus susceptibles de monter sur le podium lors du début de la séance de sélection. Jérémy Roy est un défenseur offensif, tandis que les deux autres sont des attaquants reconnus pour avoir le compas dans l’oeil. Les noms de Nathan Noël, Daniel Sprong et Jason Bell sont souvent évoqués eux aussi. La centrale de soutien au recrutement émettra sa liste finale le 1er mai.


    • Au début, je me suis dit que c’était un poisson d’avril en retard, que Steve nous faisait. Je me suis dit que si c’était sérieux, il en ferait le sujet de son blogue au lieu d’une vague histoire sur la possibilité d’échanger un premier choix. Puis, je relis l’article et je constate qu’il est même publié dans le Soleil…
      Martin Mondou aurait dit, sans rire, qu’il pourrait engager un unilingue anglophone et qu’il ne pensait que ça allait déranger comme l’affaire Conneyworth!!! Moi qui pensais que mnsieur Mondou avait du jugement! Si c’est vrai il prouve qu’il en manque grandement.
      Qu’une équipe de la ligue nationale, basée au Québec, mais d’une ligue unilingue anglophone et dans une équipe dans laquelle la majorité des joueurs sont anglophones, que cette équipe donc envisage un entraôneur unilinguue anglophone on peut le comprender à défaut de l’accepter.
      Mais dans la ligue de hockey junior majeure du QUÉBEC, dans une équipe où la grande majorité des jouueurs sont francophones, cela devient carrément inacceptable.
      C,est une insulte aux partisans francophones qui ne pourront plus comprendre les conférences de presse de l’entraîneur
      CKest aussi une insulte pour les joueurs. Pensez aux jeunes de seize ans qui arrivent et dont l’anglais est encore approximatif. Il y a une différence entre donner des directives à un groupe de joueurs en anglais et parler uniquement en anglais à tous les joueurs.
      Et ce serait une insulte à tous les entraôneurs francophones du Québec qui sont disponibles et qui se feraient dire qu’ils ne sont pas assez compétents.

      SVP Monsieur Mondou pensez y bien avant d’insulter tout le monde ou presque…

    • Pour le fait que Mondou dit qu`il est prêt à engager un entraineur unilingue anglophone si ce dernier est le meilleur candidat disponible, moi je n`ai aucun problème avec cà.

      Je me fout éperdument de quel langue le prochain entraineur des Cataractes parlera… je veux le meilleur coach disponible pour mon équipe… point final !!!

    • somason : tu es dans le mille !!

    • @ianbhoy (et ceux qui pensent comme lui)
      Dans le fond tu as raison. Oublions un instant toutes ces niaiseries de nationalisme, de fierté et toutes ces moumouneries. Soyons de vrais partisans pour qui seule la victoire compte, que les joueurs les entraineurs le directeur gérant soient des italiens des suédois des russes ou des lithuaniens on s’en fout seule la victoire compte.
      Mais il faut tenir compte d’une chose. Si on veut gagner, il faut repêcher et obtenir par transaction les meilleurs joueurs disponibles. Et, malheureusement, même en mettant tous les efforts pour les éviter, si on veut les meilleurs on devra avoir dans l’équipe des joueurs francophones. Regarde les équipes des maritimes…
      Et ces francophones, ces jeunes de 16 ou 17 ans, ils ne seront pas tous parfaits bilingues. C’est la triste réalité.
      Pour cette raison je crois qu’il est impossible que le meilleur entraîneur soit unilingue anglais. Car il ne pourra communniquer adéquatement avec une bonne partie, probablement la majorité des joueurs.
      N’oublez pas que le rôle de l’entraîneur est, surtout avec une équipe en reconstruction, un rôle d’enseignant. Il doit développer les joueurs. Et pour cela il faut qu’il puisse se faire comprendre des joueurs et pas seulement les termes techniques… Le côté humain est important quoique vous pensiez.
      Supposez que votre fils doit suivre une année de formation en mécanique automobile. Il a des notions de base en anglais, surtout les termes techniques, mais il est loin d’être parfait bilingue. Il suit son cours avec un professeur unilingue anglais. À la fin de l’année il risque d’être meilleur en anglais… mais saura-t-il autant de chose que si son professeur avait pu lui parler dans sa langue.
      On veut gagner, pas que tous les joueurs améliorent leur anglais….

    • Quand il parle de l’entraîneur anglophone est-ce qu’il pense à Dany Flynn.
      En début d’année il faisait partit du top 5 des meilleur coach de la ligue selon le blogue fait sur ce sujet.

    • Engager un entraineur unilingue, ça veut dire qu’il n’y a aucun entraineur québécois bilingue compétant de disponible ?!?

      J’ai de gros doute !

      Et même si le meilleur entraineur disponible est unilingue anglophone, je ne crois pas qu’à ce niveau cela fasse une différence.

      Si un entraineur UNILINGUE anglophone est si « meilleur » que ça, il ne serait pas disponible pour le hockey junior. À moins que M.Mondou sache des choses que les dirigeants des circuits supérieurs ne savent pas….

      Donnons plutôt la chance à des Boucher, Veilleux, Francoeur et autres québécois de se faire valoir.

      C’est sûr qu’il y a des entraineurs compétents au Québec.

    • Au début j’étais pas mal indigné mais à bien y penser, si le nouvel entraîneur est un unilingue anglophone c’est peut-être le seul moyen où Mondou sera incapable de lui dire quoi faire….

    • @somason Chez les Cataractes, tout se passe en anglais même si les entraîneurs précédents étaient francophones..

    • Le nom de Pascal Rhéaume aurait offert sa candidature comme futur entraîneur des Cat’s . Pascal Rhéaume était entraîneur adjoint à Sherbrooke.

      Cat’s11

    • @will57
      C’est vrais . Mais d’après toi lorsque Veilleux ou Chalifoux avait une rencontre individuelle avec un joueur francophone, pour un problème ou n’importe quoi d’autres, il lui parlait en anglais? Je suis sur que non.
      Je suis 100% en accord avec somason.

      @h2oo. Elle est bonne :-)

    • Il ne faudrait pas revivre a Shawinigan ce qui s’est passé avec le Canadien en 2011-2012 suite au départ de Jacques Martin et l’arrivé de Randy Cunneyworth…

    • J’aurais beaucoup de difficulté avec un instructeur unilingue anglophone.ET POUR REVENIR AU SUJET DU PRÉSENT BLOGUE,il faudrait que le DG ait une offfre irrésistible pour troquer son choix de première ronde,car on peut parler de joueurs de concession pour les 3 premiers choix.Et les 3 sont prêts à évoluer régulièrement à 16 ans l’an prochain.Il reste à s’assurer que le choix des Cats se présente à Shawi.C’est malheureusement la réalité du repéchâge d’aujourd’hui dans la LHJMQ.Les futures vedettes de la ligue veulent choisir de plus en plus leur destination…

    • Ça change quoi un instructeur anglophone même les joueurs francophones sont la plupart sont sur twitter et twitte en anglais.

    • merci kloupe, c’est exactement ce que j’allais dire. En tout cas lors des émissions de télé l’année de la coupe memorial, on montrait monMessieurs Mondou et Veilleux qui rencontraient les joueurs et, pour les francophones, ça se déroulaite en français.
      Pour le sujet officiel, je pense comme norm401: pour échanger un tel choix, surtout une bonne année, il faut vraiment qu’on vous offre …. je pense que c’est impossible qu’on offre assez. À moins que les joueurs intéressants ne veulent pas venir à Shawinigan parce que l’entraîneur est unilingue anglais….

    • @Turcotte,
      Comment attirer l’attention quand on fait pas les séries …
      Ha Ha Ha !
      Qu’est ce qu’un coach unilingue anglophone viendrait faire à Shawinigan ?

      Vous nous arrivez avec du stuff de Junior toi et Mondoux : – )

      Pourquoi pas un coach unilingue Russe tant qu’a y être ….

      Ha, Ha , Ha !
      Merci pour ces quelques instants de rires, ça fait du bien

      : – )))

    • Donc, si Gerard Gallant voudrait coacher les Cats, on lui dirait NON car il ne parle pas francais tout en se privant de l’un des meilleurs entraineurs junior des dernieres annees?

      Poussons la logique encore plus loin, est-ce que les Cats doivent cracher sur tout joueur de concession qui ne parle pas francais?

    • Bon johnlatou et ses oeillères qui est rendu sur ce blogue.

      Ça va mal à shop!

    • @stan-tremblay – En parlant d’oeilleres…. tu en portes en maudit au sujet du Canadiens!!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2010
    L Ma Me J V S D
    « fév   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité