Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Steve Turcotte: Temps d'arrêt - Auteur
  • Steve Turcotte

    Diplômé du programme Arts et technologie des Médias du Cégep de Jonquière en 1998, il est depuis journaliste à la section sportive du Nouvelliste.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 18h51 | Commenter Un commentaire

    Quand le train passe…

    «Un jour, quelqu’un me donnera ma chance.»

    Cinq mois après avoir prononcé ces mots lorsque Denis Chalifoux l’a coiffé au photo-finish pour le poste de pilote des Cataractes de Shawinigan, voilà que Danny Dupont obtient «sa chance» avec le Titan d’Acadie-Bathurst.

    Le directeur-gérant et propriétaire Léo-Guy Morrissette, qui a vu Steve Hartley, Claude Bouchard et Paulin Bordeleau lever successivement le nez sur une offre pour remplacer Éric Dubois, a mis le paquet sur la table afin de convaincre l’ex-dur-à-cuire du Titan de Laval de quitter son poste d’adjoint à l’Océanic afin de prendre les guides d’une équipe en déroute dans les Maritimes. Morrissette a notamment garanti un pacte de trois ans à celui qui a levé la Coupe Memorial avec les Cataractes l’an dernier, après une rencontre fort productive hier après-midi.

    La balle est maintenant dans le camp de Dupont, qui doit donner une réponse aujourd’hui. Vous pouvez parier un vieux deux dollars qu’il va accepter l’offre après quelques heures supplémentaires de réflexion. Dupont, qui a placé plusieurs appels dans le milieu, s’est d’ailleurs fait rappeler le vieil adage voulant que lorsque le train passe, tu dois sauter à bord…

    Donc, à moins de complication de dernière minute, le Trifluvien obtiendra enfin la chance de piloter un navire de la LHJMQ, lui qui a secondé André Tourigny à Rouyn-Noranda, Éric Veilleux à Shawinigan et qui avait accepté le même mandat avec Serge Beausoleil à Rimouski cette saison. Saluons d’ailleurs le geste du directeur-gérant Philippe Boucher d’avoir permis à Dupont de discuter avec le Titan même si contractuellement, il n’en avait pas l’obligation. Ce n’est pas évident de trouver un adjoint du calibre à Dupont au cours de la saison, alors Boucher a agi avec beaucoup de classe dans ce dossier.


    • Pour être régulièrement près du banc de l’Océanic à domicile, je pense que la relation entre Beausoleil et Dupont se dégrade depuis le début de la saison. Le style de coaching de Dupont n’est pas vraiment compatible avec son supérieur. L’éventuel entraîneur du Titan ne m’impressionne pas outre-mesure, et m’est avis que l’on va se rendre compte qu’il n’est pas si solide que ça derrière un banc. Gueuler à la Pat Burns, mais sans son envergure, ce n’est pas ce que j’appelle du coaching efficace. On verra bien.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité