Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Archive du 2 juin 2011

Jeudi 2 juin 2011 | Mise en ligne à 18h44 | Commenter Commentaires (15)

Ça jase fort…

Je sais bien que je n’ai rien à voir là-dedans mais depuis que je me suis installé à Victoriaville en début d’après-midi, les pourparlers de transactions sont beaucoup plus nourris!

 

C’est que la formule pour le repêchage de dissolution des MAINEiacs a enfin été adopté en matinée, relançant le magasinage des 17 directeurs généraux. Si vous n’êtes pas au courant, sachez que l’on se servira du même principe que l’encan midget pour démembrer les MAINEiacs demain midi, ce qui veut dire que le premier choix appartient aux Huskies de Rouyn-Noranda qui devraient sélectionner Dillon Fournier. Les Cataractes de leur côté parleront au 11e rang.

 

Remarquez que d’ici les prochaines heures, il pourrait y avoir quelques transactions qui modifieraient passablement l’ordre de sélection. Des clubs, notamment les Tigres, tentent de s’avancer alors que d’autres comme le Drakkar, les Screaming Eagles et les Foreurs écoutent les propositions. Si quelque chose de concret se passe ce soir, je reviendrai vous avertir. Sinon, je serai sur le blogue à midi demain pour vous faire connaître les choix des équipes, ainsi que pour les commenter. Si ça vous tente de jaser un peu avant le clavardage de samedi matin, venez me rejoindre sur votre heure de lunch. En attendant je vous laisse avec cinq dossiers à surveiller d’ici à la fin du week-end.

 

 

Nathan MacKinnon

Le jeune surdoué ne semble pas trop entiché de se rapporter à Baie-Comeau. Le directeur-gérant du Drakkar Steve Ahern jure qu’il va tout de même le repêcher samedi mais attendez un peu avant de couler ça dans le ciment car Ahern disait la même chose l’an dernier à propos de Michael Matheson. Je me souviens d’une entrevue qu’il m’a accordée la veille du repêchage en après-midi et il assurait qu’il allait prononcer le nom de Matheson au micro le lendemain. Ahern a manifestement changé d’avis quelques heures plus tard puisque le matin du repêchage, il a annoncé une transaction à trois équipes!

 

 

 Mackinnon fait saliver plusieurs équipes, notamment les Mooseheads et l’Océanic. Si Ahern décide d’écouter les offres, vous pouvez être sûrs que les Cataractes seront aussi sur les rangs. Ahern a pris la bonne décision l’an dernier. Il est à la tête d’une concession en difficulté, il doit à nouveau prendre la bonne décision. 

 

Jérémy Grégoire

 

Un autre espoir de premier plan, qui ne sait pas encore s’il va choisir la NCAA ou la LHJMQ pour se développer. C’est le fils de Jean-François Grégoire, le petit-fils de l’ex-pilote des Cataractes Jacques Grégoire. Son leadership et son style de jeu fait en sorte qu’il est comparé à Maxime Talbot et il est encore meilleur sur les banc d’école, lui qui vise une carrière en médecine.

 

Grégoire pense même à s’exiler aux États-Unis dès l’an prochain. Malgré tout, plusieurs équipes l’ont cplacé très haut sur leur liste parce qu’elles se croient en mesure de le convaincre de rester au Québec. Son nom devrait résonner dans l’amphithéâtre Gilbert-Perreaut parmi les cinq premiers.

 

Olivier Archambeault

C’est connu que le jeune surdoué aimerait bien enfiler un nouveau maillot la saison prochaine. Les Foreurs ont fait circuler son nom aux Fêtes l’an dernier sans réussir à trouver ce qu’ils recherchaient sur le marché des transactions, alors ils ont avec raison décidé de le garder. Archambeault va à nouveau alimenter bien des discussions de corridors au cours des prochaines heures, lui qui avait été le premier joueur réclamé de l’encan midget il y a deux ans.

 

Rares sont les patineurs de cette trempe qui sont disponibles à 18 ans. Auteur de 53 points  en 65 matchs, il pourrait bien exploser à sa troisième campagne dans le circuit Courteau. Les Foreurs en sont conscients, alors ils seront gourmands.

 

 

 

Mikael Tam

Si Patrick Roy veut bel et bien rajeunir son équipe, la tentation sera forte de monnayer les services de son capitaine Mikael Tam. Disposant d’un surplus de 20 ans, les Remparts peuvent se permettre de laisser aller leur général pour obtenir un choix de première ronde supplémentaire. Tam n’est pas le plus imposant physiquement, mais c’est un guerrier qui est solide dans les trois zones et qui donne un fichu coup de main en transition.

 

 

Carl Gélinas

Toute la ville de Shawinigan est au courant que Carl Gélinas aimerait se rapprocher de la maison. Vous vous doutez bien que l’information s’est rendue jusqu’aux oreilles de son patron Cam Russell. Parce que Gélinas a 19 ans et qu’il a de bonnes chances de revenir comme patineur de 20 ans en 2012-2013, Russell ne va certainement pas céder à rabais son meilleur marqueur. Mais si le Shawiniganais peut lui permettre de réussir un coup d’éclat, son voeu pourrait bien être exaucé.

 

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité