Steve Turcotte: Temps d'arrêt

Archive du 2 décembre 2010

Jeudi 2 décembre 2010 | Mise en ligne à 16h49 | Commenter Commentaires (3)

«Ça coûte quoi, un 20 ans?»

Vous avec été une dizaine à m’aborder hier au Centre Bionest avec cette question, en relation avec mon commentaire publié dans Le Nouvelliste de mercredi matin.
La réponse n’est pas simple, car c’est un marché qui change de jour en jour. J’ai posé la question à deux directeurs généraux qui ont présentement des vétérans de 20 ans convoités et ils m’ont renvoyé aux transactions de l’an dernier, particulièrement celle qui a envoyé Maxime Legault à Cap-Breton en retour d’un bon espoir (Maximilien LeSieur) et d’un choix de première ronde.
Si c’est la base de discussion dont se servent les vendeurs, ça ne se bousculera pas aux portes! Martin Mondou a réussi un coup de maître, mais Legault était unique dans sa chaise par sa capacité de changer l’issue d’un match avec une mise en échec, un but opportun ou même en jetant les gants. Avec Mathieu Bolduc, il avait été le joueur le plus important des Cataractes lors des séries précédentes. Quand tu veux aller jusqu’au bout, c’est le genre de gars que tu veux avoir de ton bord…
Pour un Legault, il y a toutefois plusieurs Pierre-Alexandre Vandall qui ne trouvent pas preneur. Les équipes qui veulent préparer l’avenir doivent, pour la plupart, revoir leurs demandes à la baisse au fur et à mesure que la fin de la période de transactions approche.
Clairement, ça veut dire que pour sortir Philip-Michaël Devos de Victoriaville, ça va sûrement coûter très cher! Mais pour les autres 20 ans qui seront sur le marché, le prix à payer sera raisonnable si les vendeurs veulent s’assurer d’écouler leur marchandise!

Potins

Fidèles à mes bonnes habitudes, j’ai quelques potins pour vous en marge de cette période de transactions qui s’amorce dans un peu plus de deux semaines.
- Les Voltigeurs sont très actifs présentement. Dominic Ricard tente de donner du tonus à son offensive et il souhaite greffer au moins deux attaquants à sa formation. Mes espions me disent qu’Alexandre Beauregard, des Huskies, est directement dans la mire du Shawiniganais, de même que Pierre-Olivier Morin.

Pierre-Olivier Morin

Pierre-Olivier Morin

- Morin semble d’ailleurs être un des joueurs les plus convoités à l’heure actuelle. Normal, il a de bonnes chances de revenir comme joueur de 20 ans et les MAINEiacs réserveront vraisemblablement ces casiers pour Cameron Critchlow, Étienne Brodeur et Samuel Finn en 2011-2012. Les MAINEiacs ont les mains pleines en attaque, ils chercheront sûrement à se renflouer défensivement s’ils acceptent de monnayer les services du Trifluvien. Outre les Voltigeurs, les Tigres, l’Océanic et les Cataractes auraient déjà passé quelques coups de fil aux MAINEiacs dans ce dossier.
- Je fais partie des gens qui croient que les Tigres vont se servir des Devos, Goulet et Groulx pour accélérer le processus de reconstruction, mais pour l’instant, on me dit que Jérôme Mésonéro place au moins autant d’appels qu’il en reçoit. Outre Morin, Mésonéro s’intéresserait particulièrement au sort qui sera réservé à Éric Gélinas et Robin Gusse à Chicoutimi. Le nom de Brandon Hynes doit donc faire partie des discussions entre le directeur-gérant et son ancien patron…

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité