Le Blogue-Trotter

Archive de la catégorie ‘Vietnam’

Samedi 15 janvier 2011 | Mise en ligne à 8h30 | Commenter Commentaires (4)

Dans le ventre de Hué

Violaine Ballivy, au Vietnam

Les voyages passent et me confirment que l’un des meilleurs moyens de découvrir un pays –et surtout sa population- est d’en visiter les marchés publics. C’était vrai en Amérique du Sud, en Europe et maintenant au Vietnam.

Ce vendeur a de quoi sourire: ses brochettes de viande s'envolent comme des petits pains chauds à la sortie du marché.

Ce vendeur a de quoi sourire: ses brochettes de viande s'envolent comme des petits pains chauds à la sortie du marché.



Le marché de Hué, charmante bourgade du centre du pays, est particulièrement vibrant. On vend de tout pour préparer certains des plats les plus fins du pays qui font la réputation gastronomique de la ville : des montagnes de légumes –dont plusieurs quasi introuvables au Québec- des fruits séchés ou frais, dont de délicieux longanes (c’est la saison !), une bonne dizaine de variétés d’agrumes, et des pommes de lait (des fruits à la peau verte de la taille d’une pomme et remplis d’un liquide blanchâtre), des ananas bien mûrs et des fruits de la passion. Explosions de couleurs et de saveurs.

Ironiquement, moins d’un mois après avoir quitté les marchés de Noël, je me retrouve aussi dans leur pendant asiatique : les étals de bonbons, de cadeaux et de décorations rouge ou dorées se sont multipliés en vue des célébrations de la fête du Têt, le 3 février prochain. Voici quelques belles trouvailles:

Des marchandes de poisson d'Hué.

Des marchandes de poisson d'Hué.


On vend, on achète, on marchande mais on mange aussi beaucoup dans le marché de Hué.

On vend, on achète, on marchande mais on mange aussi beaucoup dans le marché de Hué.

Une façon d'indiquer une pharmacie qui n'a rien à voir avec celles du Québec.

Une façon d'indiquer une pharmacie qui n'a rien à voir avec celles du Québec.


Rien ne se perd: toutes les pièces de viande sont bonnes à vendre.

Rien ne se perd: toutes les pièces de viande sont bonnes à vendre.

Le marché n'est pas réservé aux aliments: on y vient aussi pour acheter son casque de moto ou de mobylette.

Le marché n'est pas réservé aux aliments: on y vient aussi pour acheter son casque de moto ou de mobylette.


À fleurs, à carreaux, roses ou bleus: les masques de protection suivent maintenant les tendances. Normal: les Vietnamiennes ne sortent presque jamais sans eux lorsqu'elles se déplacent en ville, et il faut bien rester à la mode...

À fleurs, à carreaux, roses ou bleus: les masques de protection suivent maintenant les tendances. Normal: les Vietnamiennes ne sortent presque jamais sans eux lorsqu'elles se déplacent en ville, et il faut bien rester à la mode...

On termine la virée au marché par une petite coupe de cheveux?

On termine la virée au marché par une petite coupe de cheveux?[/capti

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Vendredi 14 janvier 2011 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Commentaires (4)

De la rizière au vermicelle

Violaine Ballivy, au Vietnam.

La mention «Fait sur place» prend tout son sens au Vietnam, dans la région de Vinh où il n’y parfois qu’un pas –ou presque- à franchir entre la rizière et le vermicelle de riz.

Le riz est ici cultivé d’un côté de la route nationale, puis séché et moulu dans la petite fabrique située de l’autre côté du bitume. La farine de riz, d’un blanc immaculé, est ensuite additionnée d’eau et transformée en vermicelles, que l’on place à sécher à l’air libre, de préférence en plein soleil, sur de grandes tiges de bois.

Les vermicelles sèchent rapidement a l'air libre.

Les vermicelles sèchent rapidement a l'air libre.

Les vermicelles sont transportés, lorsqu'ils sont secs, dans un petit atelier pour en terminer la préparation.

Les vermicelles sont transportés, lorsqu'ils sont secs, dans un petit atelier pour en terminer la préparation.

Les vermicelles séchés sont séparés en petits paquets, puis soigneusement pesés au gramme près.

Les vermicelles séchés sont séparés en petits paquets, puis soigneusement pesés au gramme près.

Ils sont si fins qu’ils ne restent jamais là bien longtemps avant d’être récupérés puis emmaillotés en petits paquets soigneusement pesés, puis attachés d’un morceau de ficelle délicatement noué. Le moindre geste brusque risque de casser les toutes petites nouilles translucides.

Les vermicelles sont attachés avec du ruban rouge, et maintenant prêts à être vendus.

Les vermicelles sont attachés avec du ruban rouge, et maintenant prêts à être vendus.

Ces vermicelles serviront certainement à fabriquer leur lot de spécialités vietnamiennes, à commencer par les Nem Chua, des petits rouleaux faits de porc fermenté et de nouilles de riz, cuits dans plusieurs couches de feuilles de bananier et dégustés avec une sauce au piment rouge.

Les vermicelles seront utilisés -entre autres!- pour fabriquer ces rouleaux typiques de la région, faits de porc fermentés et de nouilles de riz, et cuits dans plusieurs couches de feuilles de bananier.

Les vermicelles seront utilisés -entre autres!- pour fabriquer ces rouleaux typiques de la région, faits de porc fermentés et de nouilles de riz, et cuits dans plusieurs couches de feuilles de bananier.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité