Le Blogue-Trotter

Archive de la catégorie ‘Transport’

Jeudi 5 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h51 | Commenter Commentaires (23)

Les enfants en avion, une nuisance?

Des enfants attendent leur vol à l'aéroport de Singapour. Photo: Reuters

Des enfants attendent leur vol à l'aéroport de Singapour. Photo: Reuters

Marie-Eve Morasse – Montréal

Seriez-vous prêt à payer pour éloigner les enfants de vous pendant un vol? L’idée n’est plus farfelue puisque deux compagnies aériennes asiatiques proposent à leurs passagers de voler dans des classes où les enfants de moins de 12 ans sont exclus.

C’est le cas de Scoot Airlines, une division de Singapore Airline, qui offre la classe « ScootinSilence ». En ajoutant 18$ de plus au prix de leur billet, les passagers se retrouvent dans une section de l’avion où il n’y a pas d’enfant et davantage de place pour les jambes. La compagnie malaisienne Air Asia X dispose quant à elle d’une «zone tranquille», dans laquelle l’éclairage est tamisé, si bien que les grands peuvent se reposer comme bon leur semble pendant le vol…

Les petits sont-ils devenus la nouvelle nuisance à 35 000 pieds? Selon un sondage mené par American Express auprès des voyageurs d’affaires, être assis à proximité d’un enfant ou d’un bébé en avion est le pire endroit dans un avion (21%), surpassant les sièges situés près des toilettes (14%) et le voisinage d’un passager qui s’approprie l’accoudoir (11%).

Seriez-vous prêts à payer pour vous tenir loin des enfants en vol?

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Mardi 11 juin 2013 | Mise en ligne à 13h38 | Commenter Un commentaire

Chewbacca éveille les soupçons à l’aéroport

L'acteur Peter Mayhew au moment de passer la sécurité de l'aéroport.

L'acteur Peter Mayhew au moment de passer la sécurité de l'aéroport. En arrière-plan, la fameuse canne!

Marie-Eve Morasse – Montréal

L’acteur Peter Mayhew a beau avoir les cheveux longs, il est à mille lieux du personnage ultra-poilu qu’il a incarné dans la série Star Wars: Chewbacca. Les agents de la sécurité à l’aéroport de Denver n’ont peut-être pas reconnu l’homme puisque lorsqu’il s’y est présenté la semaine dernière, sa canne pour le moins particulière a éveillé les soupçons.

Du haut de ses 2,21 mètres, l’acteur a besoin de cette canne pour se déplacer. En bon geek, il possède une canne qui a la forme d’un sabre-laser. Elle a été dument inspectée par les agents de sécurité, avant que Peter Mayhew puisse finalement monter à bord de l’appareil qui le ramenait chez lui.

«C’est en raison du poids inhabituel de la canne qu’un agent de sécurité a alerté un superviseur», a déclaré par voie de communiqué l’Agence américaine de sécurité dans les transports (TSA), niant du même coup que les réseaux sociaux aient joué un quelconque rôle pour que Peter Mayhew puisse monter à bord de l’avion. Plus tôt, l’acteur avait écrit sur Twitter que c’est grâce à l’appui des membres du réseau social que sa canne n’avait pas été saisie.

Considérez-vous avisé pour vos vacances estivales: avant de monter dans l’avion, votre sabre laser pourrait être saisi.

Source: CNN

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 5 février 2013 | Mise en ligne à 11h09 | Commenter Commentaires (7)

Les agents de bord et la peur

Photo: AP

Photo: AP

Marie-Eve Morasse – Montréal

En décembre dernier, j’ai suivi pendant douze heures des agents de bord sur un vol d’Air Transat à destination et au retour de la République dominicaine. Vous avez pu lire mon récit dans La Presse de samedi, mais si vous l’avez raté, c’est ici sur le web.

Je n’aime pas particulièrement prendre l’avion, ainsi j’ai profité de la présence de ces experts du ciel pour leur demander si eux, avaient parfois peur d’être dans le ciel, que ce soit en raison de conditions météo difficiles ou de problèmes mécaniques avec l’appareil. La réponse qui vient tout naturellement: ils ne se rendent même plus compte qu’ils travaillent à 35 000 pieds.

Quant aux turbulences, elles sont pour les agents de bord un inconvénient plus qu’autre chose. «On sait que ce n’est pas dangereux», m’a dit une agente, soulignant au passage que la peur des turbulences n’avait pas sa place dans ce métier.

Non, les mères et pères de famille qui font ce métier n’embrassent pas leurs enfants avec plus d’intensité lorsqu’ils partent travailler. Une agente d’Air Canada m’a toutefois admis que pendant les mois qui ont suivi le 11 septembre 2001, elle a davantage pensé à ce qui pourrait arriver, si…

Même avec dix ans de métier, elle n’a pu se souvenir d’une occasion où elle aurait eu la frousse. «Souvent, on sait des choses que les passagers ne savent pas. Par exemple, le commandant peut nous appeler en disant que la visibilité pour l’atterrissage est de zéro. Ça fait un peu peur, on se dit “est-ce qu’il va voir la piste?” Mais il faut qu’on ait l’air calme..»

Les turbulences ont beau être la plupart du temps anodines, il arrive que certaines d’entre elles soient violentes au point de blesser des passagers et des membres d’équipage. Une agente d’Air Transat m’a raconté un atterrissage particulièrement mouvementé, au cours duquel elle a dû rassurer des passagers et garder son sang-froid. «Tu gardes ton calme, mais lorsque tu rentres chez vous tu t’assois et tu pleures.»

Fort heureusement, la très grande majorité des vols se déroulent sans incident, 2012 ayant été une année «exceptionnelle» sur le plan de la sécurité aérienne. Et quand ils surviennent, la préparation de l’équipage est primordiale. Vous vous souviendrez sans doute de l’amerrissage d’un avion sur l’Hudson à New York en 2009, après lequel l’équipage a évacué en quelques minutes les 155 passagers à bord. Toute une démonstration de professionnalisme pour ceux qui croient que les agents de bord ne font que servir des repas…

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2018
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives