Le Blogue-Trotter

Archive de la catégorie ‘Sylvie St-Jacques’

Samedi 14 novembre 2009 | Mise en ligne à 17h17 | Commenter Un commentaire

Cairo Time

Sylvie St-Jacques

Désolée pour cette longue absence. Je rentre d’Égypte, où Internet se fait rare et surtout très, très lent.

Premier choc, en mettant les pieds sur la terre des Pharaons: la circulation automobile chaotique, démentielle, apocalyptique qui congestionne les artères du Caire et enveloppe cette mégapole de 20 millions d’âmes, d’un halo jaunâtre.
img_0763.jpg

Vingt-quatre heures après mon atterrissage au Caire, je me retrouvais à Marsa Alam, dans le désert oriental arabique, pour participer à un festival mettant en valeur les coutumes des communautés nomades d’Égypte.

img_1083.jpg

Après le thé sous la tente, les chants, danses et récitals de poésie, j’ai eu droit à mon baptême de la mer Rouge, pour des plongées absolument inoubliables.
img_1329.jpg

Impossible de visiter l’Égypte sans un pèlerinage dans la Vallée des rois (où reposent Ramsès II et Toutankhamon.) À la tombée du jour, le temple de Louxor s’illumine.

img_1695.jpg

En voilà un qui se passe de présentation…
img_2123.jpg

Incursion dans la “vraie vie” égyptienne aussi sympathique qu’inattendue: une invitation à un mariage dans un quartier populaire d’Alexandrie.
img_2368.jpg

Une initiation au “sandboard”, dans la “Grande mer de sable”, non loin de l’oasis de Siouah.
img_2725.jpg

Dormir à la belle étoile, au pied d’une dune… (la tente est uniquement décorative.)img_2771.jpg

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 15 octobre 2009 | Mise en ligne à 16h41 | Commenter Commentaires (18)

Voyager (plus) vert

Sylvie St-Jacques

Chaque fois que je pars en voyage, je constate comment il est difficile d’être sur la route sans générer trop de déchets ou laisser derrière soi l’empreinte carbone de trois Hummer. Dans un long trajet de train en mars dernier, je me désolais d’être forcée de balancer par la fenêtre l’assiette de carton et d’aluminium dans laquelle m’avait été servie mon briyani (il n’y a pas plus de poubelles pour les touristes que pour les Indiens!)

La vieille dame (indienne) à côté de moi, elle, mangeait tranquillement son cari dans sa propre assiette de métal, pendant que je polluais la voie ferrée de son pays. Et c’est sans parler de toutes les bouteilles d’eau en plastique que j’ai envoyées dans la nature (l’eau courante n’étant pas vraiment une option en Inde.)

Le journaliste Hans Tammemagi du site de voyage Takeoffeh.com propose six façons de voyager plus “vert.”

1- Changer son attitude. Renoncer à des vacances hédonistes où tous les excès (de bouffe, shopping, alcool) sont permis. Il suggère plutôt de voyager dans une optique de découverte culturelle ou de repos. “La consommation n’est pas nécessairement la voie du bonheur”, dit-il.

2- S’informer à l’avance des possibilités d’hébergement du pays que l’on s’apprête à visiter, et réserver dans un établissement qui recycle et est engagé dans une démarche de développement durable.

3- Brûler moins d’essence: les bateaux à moteur, les jet skis et bien sûr les avions alourdissent tous votre empreinte carbone. Par contre, flotter sur un kayak ou monter à cheval ne demandent aucun carburant et vous permettent d’observer tranquillement la nature.

4- Utiliser les transports en commun. Non seulement cela vous permettra-t-il d’économiser des sous, mais favorisera les rencontres avec les locaux.

5- Impliquez-vous. Par exemple, en travaillant dans un programme de sauvegarde d’espèces de tortues menacées au Costa Rica. Une autre belle façon d’entrer en contact avec la culture locale.

6- Ajouter une “vacance à la maison” à votre liste de projets. Plutôt que de vous envoler à l’autre bout du monde, optez pour une destination accessible par voiture, bus ou train.

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






Jeudi 8 octobre 2009 | Mise en ligne à 10h40 | Commenter Commentaires (5)

Un chez soi à Londres, New York, Chicago…

Sylvie St-Jacques

Il y a quelques semaines, j’écrivais sur Roomorama dans notre spécial “New York” du cahier Vacances Voyages. Le concept est si ingénieux et attrayant, que l’on se demande pourquoi personne n’y a pensé avant: un site qui permet aux voyageurs de dénicher une chambre ou un appart pour quelques jours dans une métropole nord-américaine ou européenne.

Roomorama semble aussi un moyen sûr et efficace pour trouver des gens pour rentabiliser et occuper son appart, pendant que l’on séjourne à l’étranger. Le site administré par deux expatriés vivant à New York vient d’ailleurs de lancer leur section “Montréal.” Et ils ouvrent aussi leurs pages aux locateurs de métropoles européennes. Voici par exemple ce que j’ai trouvé, en prévision d’un séjour à Londres en juin 2010: http://roomorama.com/room/2289

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité