Le Blogue-Trotter

Archive de la catégorie ‘Paris’

Mercredi 14 septembre 2011 | Mise en ligne à 14h38 | Commenter Commentaires (2)

Paris à 150 mètres d’altitude

La vue de Paris depuis le ballon du parc André Citroën.

La vue de Paris depuis le ballon du parc André Citroën.

Violaine Ballivy
Paris

D’où a-t-on la plus belle vue de la tour Eiffel à Paris ? Les avis divergent, mais il faut assurément ajouter un site à la liste : du haut d’un ballon !

L’activité est encore peu connue, mais l’on peut depuis 1999 grimper à bord du plus grand ballon du monde et s’élever à 150 mètres d’altitude pour découvrir Paris d’un angle bien différent. Le ballon, installé dans le parc André Citroën (construit sur le site des anciennes usines du constructeur automobile), permet d’avoir une vue complètement dégagée et à 360 degrés sur la capitale. On distingue très bien le bois de Boulogne et les tours du quartier de la Défense.

Le ballon de Paris.

Le ballon de Paris.

Le ballon de Paris survole le parc André Citroën, situé le long de la Seine.

Le ballon de Paris survole le parc André Citroën, situé le long de la Seine.

La balade est courte : le ballon grimpe tout en douceur pendant une dizaine de minutes –mieux vaut ne pas avoir le vertige !- fait une petite pause en altitude puis redescend aussi tranquillement. L’activité n’est pas donnée : 10 euros pour les adultes, 9 euros pour les 12-17 ans et 6 pour les 3-11 ans (comptez un peu plus pour les jours fériés). Mais pour avoir expérimenté les deux, le point de vue est plus joli que du haut de la tour Montparnasse, et l’on peut en profiter, en prime, pour faire un pique-nique dans le parc. Parce qu’il fera assurément beau temps lorsque vous irez : le ballon ne vole pas en temps venteux, orageux ou pluvieux. (Consultez le site du ballon de Paris avant de vous déplacer pour éviter une mauvaise surprise).

Autre belle option découverte aujourd’hui : le salon de thé du magasin Printemps, sur les grands boulevards. Oui, il faut consommer, mais l’on peut s’en tenir à un café crème (2,70 euros) et s’éterniser aussi longtemps qu’on le souhaite sans être importuné par un serveur. Quelques chaises longues ont même été installées pour inciter à la farniente.

Petit bain de soleil sur la terrasse du magasin Printemps des grands boulevards.

Petit bain de soleil sur la terrasse du magasin Printemps des grands boulevards.

La vue de Paris depuis le dernier étage du magasin Printemps du boulevard Haussman.

La vue de Paris depuis le dernier étage du magasin Printemps du boulevard Haussman.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Dimanche 11 septembre 2011 | Mise en ligne à 2h49 | Commenter Un commentaire

Un Québécois qui fait rire les (petits) Français

Le théâtre Astral, tout en bois, dans le coeur du parc Floral.

Le théâtre Astral, tout en bois, dans le coeur du parc Floral.

Denis Lefrançois.

Denis Lefrançois.

Violaine Ballivy
Paris

Les petits Français ne connaissent pas son nom, savent encore moins qu’il est Québécois mais ils l’aiment bien et rigolent bien grâce à lui.

Qui ? Denis Lefrançois, un Québécois installé à Paris depuis 16 ans maintenant et qui écrit et met en scène des pièces pour les tous petits au théâtre Astral, niché dans le fabuleux parc Floral du Bois de Vincennes, dans l’est de Paris. Denis Lefrançois a quitté le Québec à 22 ans pour terminer ses études en théâtre dans la ville Lumière, mais n’en est jamais reparti. Les contrats se sont accumulés dans des productions pour gamins mais aussi pour adultes.

Le retour au Québec n’est donc pas dans ses plans à court terme – à moins d’une offre de travail fort intéressante. « Je ne manque de rien ici», dit-il. Avant de se raviser : «Enfin, c’est vrai que j’aimerais bien assister à un match de hockey à Montréal, mais je compense en écoutant TOUTES les parties sur internet».

Souris, dit le chat, la pièce de Denis Lefrançois présentée à Paris.

Souris, dit le chat, la pièce de Denis Lefrançois présentée à Paris.

L'affiche du spectale: Souris, dit le chat.

L'affiche du spectale: Souris, dit le chat.

Il présente ces jours-ci « Souris, dit le chat », un conte ludique à deux voix –un homme triste et son chat, qui doit l’aider à voir la vie du meilleur côté- destiné aux enfants dès 3 ans. Avec succès, confirmaient lors de mon passage, samedi, les éclats de rire et les applaudissements des petits pendant les 50 minutes du spectacle. Il faut dire que le texte n’est pas infantilisant comme le sont ceux d’autres productions. Même les parents apprécieront.

La pièce est présentée jusqu’au 8 octobre –si vous voyagez en famille à Paris, faites un détour. L’entrée coûte 7 euros –incluant l’accès au parc Floral (payant les week-ends) un must pour les touristes en famille.
Si vous y allez avant le 21 septembre, vous pourrez profiter, en prime, des Pestacles, une série de spectacles de musique destinés aux enfants tout l’été à Paris.

L'entrée du parc Floral de Vincennes.

L'entrée du parc Floral de Vincennes.

Des activités sont régulièrement en cours au parc Floral, dont des expositions de photos sur le thème de la nature.

Des activités sont régulièrement en cours au parc Floral, dont des expositions de photos sur le thème de la nature.

Parc Floral de Paris.

Parc Floral de Paris.

Plus d’infos sur le théâtre Astral

Et pour planifier une visite dans le poumon vert de Paris, le bois de Vincennes (incluant le parc Floral mais aussi la multitude d’autres activités qu’on y trouve, dont le château de Vincennes et le zoo), visitez cette page des plus complètes.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Samedi 10 septembre 2011 | Mise en ligne à 2h23 | Commenter Aucun commentaire

La photo du jour

Violaine Ballivy
Paris

Je vous ai parlé, à mon arrivée à Paris, d’une petite larve qui s’attaque aux marronniers et fait brunir prématurément leur feuillage. Cela donne à la ville un étrange air d’automne, alors qu’il y fait encore assez beau et chaud.

L’impression d’être à cheval entre deux saisons est d’autant plus forte que les platanes, eux, ne sont pas du tout atteints.

Voyez ces clichés pris au début des champs Élysées : à gauche, chez les platanes, c’est l’été. À droite, du côté des marronniers, c’est déjà presque l’hiver…

Pour être en été, il faut marcher à gauche. L'hiver est à droite.

Pour être en été, il faut marcher à gauche. L'hiver est à droite.

marrons2

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité