Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Morin

    Après 10 années à couvrir le monde des sports, de la F1 au football en passant par la boxe, Stéphanie Morin use maintenant ses semelles sur le tarmac des aéroports, les quais des gares ou les sentiers de randonnée. On peut désormais la lire dans la section Voyage.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 13 août 2015 | Mise en ligne à 15h22 | Commenter Commentaires (27)

    Recherchés: chiens voyageurs

    Photo David Boily, La Presse

    Photo David Boily, La Presse

    J’ai passé le week-end dernier sur les plages du parc de Sandbanks, en Ontario et j’ai été étonnée de constater le nombre élevé de Québécois sur place. Ça parlait français autant sur le bord du lac Ontario que dans le camping. Mais ce qui m’a le plus frappée, c’est de réaliser que beaucoup (beaucoup!) d’entre eux étaient accompagnés d’un chien.

    C’était notre cas. Filou, notre Golden Retriever, a beau faire partie de la famille depuis 4 ans, je peine encore à trouver des lieux où passer des vacances sans devoir le confier à une quelconque garderie canine. À Sandbanks, les chiens sont admis sur deux sections de la plage. Filou a donc pu exercer ses talents de nageur et se rouler dans le sable à satiété.

    Mais je manque d’idées. Je fais donc appel à vous, propriétaires canins et autres amis des animaux. Où allez-vous avec votre toutou? Avez-vous des bonnes adresses à partager pour un séjour au Québec? Avez-vous déjà tenté l’expérience du voyage longue distance (en avion ou en auto?) Avez-vous trouvé le paradis du vacancier et de son meilleur ami?

    Où? Comment? Combien de temps? Dites-moi tout. Vos commentaires pourraient m’inspirer pour un futur dossier.


    • Nous avons été en Charlevoix cette été, Il y a plusieurs camping qui accepte les chiens, cependant le plus dure est de trouver des activité, autre que sur le terrain de camping, qui accepte les chiens. Un site à consulté avant de voyager au Québec avec son chien est http://www.partoutavecmonchien.com/fr/home/

    • Je rencontre les mêmes difficultés que vous avec mon chien coocker. S.V.P. pourriez-vous m’envoyer le résultat de votre enquête.
      Merci
      claire.roy7@videotron.ca

    • Le gouvernement québécois devrait s’ouvrir les yeux. La peur culturelle des chiens est irrationnelle et un frein important au développement de l’industrie touristique.

      Il s’agit de mon critère NO 1 quand vient le temps de décider où je vais en vacances.

      J’ai un berger australien et rien ne nous rend plus heureux que de faire des longues randonnées ensemble. Or, tout le réseau de la SEPAQ nous est interdit! La raison? Pour ne pas que mon animal dérange les animaux sauvages! Cette justification est ridicule et ne sert qu’à justifier une peur irrationnelle. Les parcs fédéraux et américains s’en portent très bien sans ce règlement stupide.

      Il reste aussi beaucoup de travail à faire du côté de l’hôtellerie…

      Il suffit de s’être promené un peu en Europe où en Amérique anglo-saxon pour voir à quel point l’attitude envers les chiens est infiniment plus positive et accueillante.

      Cette année j’irai donc dépenser mon budget vacances aux Sandbanks moi aussi.

      N’eut été du taux de change, nous serions retournés à Cape Cod, notre destination chouchou. Les chiens sont tellement les bienvenus que presque toutes les boutiques et restaurants mettent des bols d’eau à leurs dispositions!

      Aussi un super camping avec plage le long de la rivière Rouge avec des règlements souples et sensés les animaux domestiques:

      http://www.camping-ete.ca/

    • J’ai un Berger Australien et faire des activités avec au Québec est un vrai calvaire. Entre les hôtels, auberges ou motels qui les refusent, la SEPAQ qui ne veut pas que nos chiens viennent et la peur générale des québécois, c’est loin d’être facile.

      Je viens de faire les Adonridacks, le Mont Washington et le parc Acadien aux États Unis et les chiens étaient autorisés partout. La seule demande est que le chien reste sous contrôle de son maitre, c’est à dire que la laisse n’est pas obligatoire si votre chien est bien dressé. Les gens sont content de voir des chiens et les rares personnes à nous avoir regarder étrangement ou à avoir fait des remarques étaient malheureusement des Québécois. Même de nombreux magasins dans les Outlets sont pets friendly et les gens ont des gâteries pour les chiens. Ce n’est pas au Québec que je verrais ça…

      Les années passées, nous avons fait les maritimes (Nouveau Brunswick, Nouvelle Écosse et Terre Neuve), le chien nous a toujours suivi et tous les parcs les acceptent sans contrainte et nous avons toujours facilement trouver de l’hébergement, que se soit en chalet, hôtel ou motel. Ils nous en coutent souvent un peu plus cher pour des frais de nettoyage mais beaucoup moins cher qu’une garderie pour chien ou l’on ne sait pas comment le chien va être traiter durant notre absence.

      On avait même planifier un voyage dans l’Ouest Canadien l’an passé avec le chien et voyage en avion durant l’été mais la loi a changé et les chiens n’ont plus le droit de voyager dans les soutes durant l’été car elles ne sont pas climatisées tout le temps que l’avion est à l’arrêt. Ceci nous limite donc au voyage en voiture mais le tout se fait quand même très facile avec le chien .

    • Pour le Québec, ce site pour trouver des randonnées où les chiens sont admis est vraiment bien (dans ‘autre’ on peut mettre un filtre chiens acceptés) http://baliseqc.ca/3S/recherche

      L’an dernier, nous sommes allés au parc régional des Appalaches en refuge et avions eu une belle expérience.

      J’adore votre sujet et suis contente de constater que je ne suis pas la seule à penser qu’on est intolérants envers les chiens au Qc – les proprios irresponsables, ce n’est pas la majorité.

    • Si vous aimez la Gaspésie, le Parc Forillon, du côté de Cap Desrosiers, possède une belle plage de galets où mes Goldens ont passé des heures à rapporter des bâtons qu’on leur lançait dans la mer. Sinon, tout comme vous maintenant, je vais du côté des parcs provinciaux ontariens. Les chiens y sont admis, même lorsqu’on pratique des activités telles le kayak, la randonnée, ce qui n’est pas le cas ici.

    • Étant amateurs de pêche, mon conjoint et moi recherchons souvent pour les vacances d’été des pourvoiries privées au Québec qui acceptent pitou et nous réussissons toujours à en trouver !

    • Camping du Mont-Sainte-Anne, les chiens sont admis et on peut emmener notre chien en randonnée dans les sentiers (et monter la montagne).

    • J’habite maintenant à New York avec un berger australien d’un an et demi. À chaque fois qu’on retourne au Québec pour visiter la famille, c’est difficile de trouver des activités où pitou sera accepté. Je suis donc bien curieuse de voir les résultats de cette recherche, spécialement près des villes de Montréal et Trois-Rivières.

      Aux États-Unis, certaines plages sont “dog friendly”, on peut même enlever les laisses! Les parcs nationaux acceptent presque tous les chiens et les parcs canins abondent dans les villes (5 parcs canins clôturés à moins de 15 minutes de marche de chez moi).

      Au mois de Juin passé, je suis allée en Suisse avec mon copain et pitou. Nous avons tous pris l’avion (pitou avec les bagages compte tenu de ses 60 lbs) et tout s’est très bien passé. Nous avons pris Icelandair avec un arrêt en Islande (à partir de JFK) et nous sommes atteris à Zurich.

      Là-bas, les chiens sont admis (presque) PARTOUT! Dans les restaurants, les chiens sont sous les tables. Ceux qui n’aiment pas les chiens ne se plaignent pas, puisque tous les compagnons à 4 pattes sont très bien élevés et on ne remarque souvent pas la présence des chiens sous les tables. Dans les transports en commun, on devait payer un billet enfant pour notre chien. Les randonnées en montagne se faisaient sans laisse, quasiment tous les magasins acceptent les chiens, et les endroits où ils doivent rester dehors (épiceries, banques, chocolateries, etc.) installent des crochets à l’extérieur pour y accrocher la laisse. Les hôtels ont été très accueillants moyennant des frais additionnels de 10 à 20 francs suisses.

      Nous avons eu un petit problème lorsque pitou a vomi plusieurs fois en une nuit, et l’hôtel a été très utile pour appeler un vétérinaire qui était ouvert un samedi matin et prendre un RV dans l’heure suivante. Résultat: une échographie, un soluté pour réhydrater, 3 sortes de médicaments différents et 1 heure du temps de la vétérinaire pour un total de …….. 200$! Aux États-Unis, tout ça nous aurait coûté au minimum 1000$ et l’attente aurait été interminable.

      Vive la Suisse pour tous les chiens (bien élevés, bien sûr!)

    • @jpsnow13
      La SEPAQ n’a pas peur des chiens mais de certains propriétaires qui ne les “gèrent” pas intelligemment. Comme d’habitude, moins de 10% de “mal-élevés” rendent la vie plus difficile au reste.

    • Nous sommes amateurs de camping plus rustique que 3 services en plus d’adorer la randonnée et l’escalade, et les possibilités autour de Montréal sont très minces. Quelqu’un plus tôt a mentionné le site Partout avec mon chien qui est très utile. Le choix sont toutefois limités. Nous nous tournons plus souvent qu’autrement vers les États-Unis (Adirondacks) quand vient le temps de planifier nos activités car là-bas ils sont les bienvenus. Au Québec, nous avons essayé le parc Kiamika, les Gorges de Coaticook et le Parc Régional des Appalaches.

    • @gl000001
      Il n’y a pas que la SEPAQ malheureusement. Au Québec les chiens ne sont pas les bienvenus. Nous avons passé une semaine au New Hampshire pour faire de la randonnée avec notre chien et partout nous étions biens accueillis. Au retour nous avons fait un arrêt à Bromont pour souper et un restaurant nous a demandé de ne pas attaché notre chien à la garde de la terrasse même si celui-ci se trouvait à l’extérieur de la terrasse ! Tout un changement de mentalité.

    • C’est vraiment triste comment les chiens sont des indésirables au Québec, mais aussi un peu partout en Amérique du Nord. Les chiens qui sont socialisés, trimballé partout et qui vivent une vie active se comporteront naturellement mieux qu’un chien gardé à journée longue à l’intérieur car les maîtres ne peuvent pas les traîner… C’est un non-sens qu’on animal ne puisse pas profiter des parcs de la SEPAQ! C’est la nature bonyenne, quand même que le chien “oserait” faire ses besoins dans la forêt, ou de courir un peu, qu’est-ce qu’il y a de mal là-dedans?!

      Question destinations, je suis allée par le passé avec mon pitou à Provincetown, à l’extrême pointe de Cape Cod dans le Massachausetts. Toutes les plages y sont “dog friendly”, la majorité des commerces et des restaurants acceptent les pitous, il y a des bols d’eau partout pour eux et même des distributeurs de sacs de crottes. C’est aussi une ville “gay friendly”, ce qui explique peut-être leur ouverture d’esprit! Et c’est aussi facile de se loger avec pitou. Un super bel endroit!

      Pour ma part, je vis maintenant au Costa Rica avec mon copain et nos 2 chiens. C’est pas mal le paradis des pitous ici; ils s’amusent à la plage sans laisse, sont hyper socialisés, et la plupart des restos/commerces les acceptent sans problème. Il y a des chiens “errants”, mais drôlement la vaste majorité ne sont pas sans foyer: ils sont en bonne forme, pas maigre, et portent un colier. C’est plus une attitude de laisser-aller, un peu comme on laisse nos chats se promener dans leur quartier. Bien sûr c’est pas toujours rose, il y en a des “vrais” chiens errants, mal en point ou abandonnés. Mais beaucoup de gens aident localement à les remettre sur patte et leur trouver de nouveaux foyers. Cette semaine quelqu’un avait abandonné un cheval, et en quelques heures les autorités étaient au courant, et de bons samaritains ont entrepris d’en prendre soin. Un cheval!

    • Nous avons trois chiens… et une pension canine dans Charlevoix. Deux fois par année, nous prenons des vacances avec nos chiens (2 goldens et 1 teckel). Alors on a cherché et cherché… Si on va à l’extérieur du Québec, notre destination préférée est Virginia Beach, parc First Landing, la plage est ouverte aux chiens en tout temps et le camping est super, les chiens sont même admis dans les chalets pour les gens qui ne font pas de camping. Au Québec, les Réserves Fauniques acceptent les chiens, on peut même aller à la pêche avec eux (Réserve Faunique des Laurentides, Camping La Loutre et camping Belle-Rivière) À cap-Chat, on a trouvé un site super, Parc du Rocher Cap-Chat, on a été très bien accueillis avec nos chiens, les propriétaires nous permettaient même de les laisser en liberté…Mais nous étions hors saison. Nous aimons également aller au Nouveau-Brunswick, au Parc National de Kouchibouguac, la belle plage de Kelly n’est cependant pas ouverte pour les chiens, nous allons donc à la Plage de Cap Lumière et tout le long de la côte il est possible de trouver des plages où aller avec les chiens. Les sites Partout avec mon chien et Dogfriendly ont fait des guides papier qui nous suivent partout lors de nos déplacement. Les guides du CAA font également mention des endroits où on peut aller avec nos chiens

    • Quand je vais dans un parc, sur une plage, en randonnée, dans un hôtel ou dans un restaurant, je ne veux pas être incommodé par des chiens.

    • Le quebec est une classe à part.

    • Mon truc : s’annoncer avant d’arriver. Ainsi, je suis certaine que mon chien sera bien accueilli. Nous avons un grand chien et nous choisissons donc des destinations accessibles en voiture (les petits chiens sont acceptés avec les voyageurs dans certains avions, mais pour les gros chiens, les conditions sont différentes). Notre chien voyage bien, alors un arrêt aux 5-6 heures est suffisant pour lui.

      Au Québec, c’est plus difficile de voyager avec un gros chien, beaucoup d’établissements et même plusieurs parcs les refusent. Selon moi, le plus important, c’est de planifier avant de partir. Certains endroits n’ont pas de politique écrite sur leur site Web concernant les animaux, alors je demande. Un exemple? Les vignobles, et les terrasses de restaurant. Nous allons depuis quelques années faire la tournée des vignobles autour du lac Seneca dans l’état de New York, et plusieurs vignobles acceptent la présence de chiens (en laisse et bien élevés) dans leur salle de dégustation, et plusieurs restaurants acceptent les chiens (calmes) sur la terrasse (avec réservation). Le mieux, dans ces cas-là, c’est de prévenir avant d’y aller. Et probablement d’éviter d’y aller un samedi alors qu’il y a trop de monde.
      Nous sommes allés à l’Île-du-Prince-Édouard aussi cet été et j’ai contacté à l’avance le vignoble que je désirais visiter. Aucun problème! Accueil parfait. Et là-bas, les chiens sont acceptés sur les plages et dans les parcs provinciaux (mais pas fédéraux).
      Notre allons tenter dans les prochaines semaines (ou l’été prochain) de se faire un itinéraire de vignobles en Ontario, en les contactant à l’avance et en n’allant que là où notre chien sera le bienvenu (c’est quand même moins compliqué de rapporter du vin de l’Ontario que des États-Unis).

    • Nous avons aussi un Golden Retriever (Bruno). Grâce a lui nous avons parcouru le nord des États-Unis (Voyage Montréal – Vancouver) par la simple raison que nous ne voulions pas le faire voyager dans la bodegue d’un avion. Il y a plusieurs chaînes hôtelières qui admettent des chiens, des restaurants qui aussi permettent des mascottes dans les terrases, des parcs et des campings qui tolèrent nos amis de quatre pattes. Au Canada, la Colombie-Britannique est le paradis des chiens. L’antithèse de ce qui se passe au Québec.
      Etant donné les ridicules restrictions québécoises nos vacances et soties de fin de semaine se font au Vermont et a l’état de New York. Le Vermont est un vrai “pet friendly” environnement, les gens adorent les chiens, Bruno se sent chez lui la-bas. Se promener sur Church Street a Burlington est incroyable. Il y a eu des commerçants qui nous ont invité à entrer avec notre Golden quand ils ont réalisé que je restais sur le trottoir pendant que ma conjointe faisais des achats (même chose m’est arrivé une fois au centre ville de Boston.
      C’est un vrai dommage que le Quebec (et les Québécois) soient si intolérants envers nos mascottes. Je me demande toujours si les écureuils ne sont pas beaucoup plus sales et dangereuses, par contre personne se plaint de ces animaux sauvages.

    • @ Mouaaahhh “Quand je vais dans un parc, sur une plage, en randonnée, dans un hôtel ou dans un restaurant, je ne veux pas être incommodé par des chiens.” Comme vous ne voulez pas être incommodé par les enfants, je suppose? Comme plusieurs commentateurs l’ont déjà souligné, les chiens bien dressés n’incommodent personne. De plus, le fait d’avoir un animal de compagnie comme un chien comporte de multiples bénéfices pour la santé physique et psychologique des maîtres. Avec la population qui vieillit, c’est un aspect qu’il faut prendre en compte. Je conviens que certains maîtres élèvent et contrôlent mal leur animal; ce sont ces personnes qu’il faut viser, quitte à leur donner des amandes, et non restreindre les options pour tous les propriétaires de chiens.

      J’étais à Toronto il y a quelques semaines et j’ai été épaté de voir que les chiens étaient acceptés dans les transports en commun. Pourquoi pas la même chose à Montréal, quitte à leur mettre une muselière et, dans le métro, les faire voyager dans les mêmes wagons et plages-horaires que les vélos?

    • @florea 18h48

      Les enfants ne sautent pas sur les gens et ne mordent pas. Or, plusieurs chiens le font. Le problème est que plusieurs maîtres s’occupent mal de leur chien.

    • À Boston, les chiens en laisse peuvent prendre les transports en commun sans problème et plusieurs superbes plages du Massachusetts, notamment à Cape Cod ont des sections réservées aux chiens à l’année longue. Mon petit chien peut facilement voyager en avion sous mon siège mais un plus gros chien doit voyager cargo ce que j’ai fait une fois et ne referai plus jamais.

    • Des millions$ sont perdus par année dans nos parcs parce que les chiens y sont interdits. Les Américains en ont également ne viennent pas au Québec à cause de cette politique stupide que nous sommes seuls à appliquer en Amérique du Nord. Je ne voyage plus ni ne campe plus non plus au Québec pour cette raison.

    • Nous avons deux chiens un cocker et un setter et nous avons l’habitude de voyager en VR le long de la côte gaspésienne. C’est l’endroit ou nous avons trouvé le plus d’accès à l’eau gratuits et ouverts aux chiens avec comme condition évidente de rammasser leurs besoins et de ne pas les laisser déranger l’entourage…quand il y en a, car le vous avoue que très souvent nous nous retrouvons seuls sur ces plages extraordinaires !!! Autre solution plus près des grands centres et plus accessible lorsqu’on a que 2-3 jours, c’est la location de chalets. WWW.maisonsetchaletsalouer.com offre 75 chalets en location dont plusieurs sont accessibles aux animaux, ils sont identifiés par une trace de petite patte et jusqu’à deux chiens/ animaux peuvent y sejourner avec leur maîtres, ils pourront donc pariciper aux vacances familiales :)

    • Dans les andirondack les chiens sont admis presque partout,hôtel(avec un petit suplément pour pitou),les parcs,certains restaurants. En intégrant les chiens dans notre société ,c’est derniers deviennent socialisés et l’harmonie règne.
      L’exode des vacanciers québécois vers les États Unis et l’Ontario et les touristes étrangers qui ne viennent pas ici et une perte financière pour toute notre société .

    • Pour une escapade en forêt dans des chalets de charmes dans Lanaudière, les gens de ochalet.ca offre dans plusieurs de leur chalets la possibilité d’emmener nos chiens.
      J’ai moi même promené mon chien Griffon autour du lac dans un sentier aménagé.
      Le confort des instalations et la nature !
      Un must

    • Pour une fois ou l’on peut vraiment être une société distincte! Je suis présentement aux USA (petland) ou les chiens sont rois sans maîtres. Ils sont partout. Sur la plage, les terrasses et à l’intérieur des restaurants, les magasins, les épiceries. J’en ai vu un dans un panier qui bavait dans le comptoir à viande sans que personne s’en mêle. Pour les gens qui ont peur des chiens c’est l’enfer mais les propriétaires se foutent de cela. Si vous osé faire un geste pour éloigner leur chien vous risqué un abus verbal ou physique sans retenu. J’aime les chiens mais ils sont des animaux domestique et je crois que le mot dit tout. Le vrai problème c’est les propriétaires.

    • J’aime les chiens, de préférence les gros chiens MAIS j’y suis très fortement allergique !!!. Alors pour moi, les chiens ce n’est ni au restaurant, ni à l’hôtel à moins de faire un grand, grand ménage et excusez-moi mais je passe avant le meilleur ami de l’homme !!!. Je ne voudrais pas que l’on fasse ici comme en France où les chiens sont partout. Pas d’accord avec ça car il y a, comme moi, des personnes allergiques mais aussi des personnes qui ont peur des chiens ou qui ne les aime pas et ne veulent pas les côtoyer et surtout pas au restaurant où ils n’ont pas leur place car durant 2 heures un chien peut garder la voiture !!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2015
    L Ma Me J V S D
    « juil   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives