Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 22 août 2014 | Mise en ligne à 10h38 | Commenter Commentaires (13)

    Des vacances à la maison

    OldStoneFARM-032.JPG

    Photo: Bernard Brault

    C’est la saison des retours de vacances, donc. Et  il y a cette année un bon nombre de collègues qui ont décidé de rester à la maison durant leur congé. Ce n’est pas une question d’économie, car plusieurs en ont profité pour se gâter. Repas aux restos, slow-shopping, cinéma, spa, journée sur le bord de l’eau, zoo en famille, petites rénos dans la véranda en écoutant la radio…

    Et presque à chaque fois que l’amie-collègue raconte ses vacances, le récit débute par « j’ai fait quelque chose que je voulais faire depuis longtemps… »

    Unanimement, elles sont heureuses et reposées.

    Les anglos appellent ça des “staycations”.  Votre correcteur automatique vous proposera de remplacer le mot par stagnation. Il a tout faux: car être à la maison, c’est avoir le temps de faire des choses qui ne trouvent pas leur place dans l’horaire autrement.

    Violaine profite de ses vacances à la maison pour aller au musée, ici, en ville.

    Hélène a fait du vélo, Nathaëlle a passé plusieurs jours chez ses parents, Marie-Eve a fait du camping, Carole a chanté, Lucie a adopté un nouveau chat…

    La vie quoi. Celle qui file si vite autrement.

    C’est vraiment le plus grand des luxes, finalement, de rester à la maison. On passe un temps fou à rénover et entretenir son chez-soi pour le fuir dès que les vacances arrivent. Nous sommes remplis de contradictions…

    C’est ce que je vais faire aussi cet automne. Stayvacationer! Sans même me sentir coupable de ne pas faire de voyage impressionnant cette fois-ci. Il y a tellement de choses à faire à la maison qui n’impliquent pas de détergent…

    Mais je n’adopterai pas de chat. Ça non.

    Vous êtes restés chez vous cet été?

    C’était bien?


    • Assez étrange de vous voir quasi étonnée à propos de ces “staycations”, alors qu’il n’y a rien de plus normal/banal/raisonnable dans la vie que de se reposer chez soi. Mais tout est dans cette phrase : “Sans même me sentir coupable de ne pas faire de voyage impressionnant cette fois-ci.” Mais qui vous ferait sentir coupable? Vous-même? Hmm… pas sûr.

      Je crois que ce besoin de voyager à tout prix est assez récent chez l’humain du 21e siècle, et découle surtout de pressions sociales (bien sûr exacerbées par les médias, ne jamais oublier les médias, et les compagnies aériennes pourquoi pas), qui nous convainquent assez aisément de l’extrême platitude de nos vies. C’est peut-être vrai, qui sait, mais au final on n’en sort pas plus reposés qu’avant.

      Évidemment, peut-être que ça ne s’applique pas à quelqu’un qui tient un blogue sur les voyages…

    • Et pourquoi pas des “restecances” ?
      C’est vrai que ca fait plus chic si on emprunte le terme aux anglos !!!

    • Les vacances, le travail, la liberté tout cela est dans la tête. Placez-moi dans une cellule salubre avec une couple de livres et j’y serais heureux.

    • J’ai déménagé dans un nouvel appartement le 19 juillet et j’ai débuté ms vacances le 26. Je n’ai fait aucun voyage j’ai profité pleinement de mon nouveau chez-moi avec piscine , spas et bonnes bouffes…. rien de mieux pour décrocher et se reposer

    • Je préfère rester chez-moi bien tranquille au lieu de me casser la tête dans le trafic ou les endroits bondés.Je prenais toujours mes vacances fin aout début septembre pour être relax lors de mes déplacements en auto.2-3 jours a l’extérieur de ma région me suffise grandement.J’ai aussi dans mon entourage des gens qui pour impressionner, font des voyages hors de prix mais moi,ils peuvent aller sur la Lune ca ne me dérange pas! Je suis bien comme je suis et j’assume.

    • Perso, si je reste chez moi une semaine, je vais faire 56 000 000 de trucs pas nécessairement tous plaisants. J’ai besoin d’une cassure avec le quotidien. C’est pourquoi je préfère partir une semaine.

      Mes enfants sont des ados avec tout ce que cela implique. Passer une semaine à la maison veut aussi dire ”partager” mes enfants avec leurs activités, leurs amis, les nôtres,… Une semaine entière par année juste nous 4, c’est important pour la famille.

      Mon chum a une P.M.E. et il lui est difficile de prendre plus d’une semaine de vacances, 10 jours c’est pas mal le max. De mon côté, mon type d’emploi fait qu’il m’est difficile aussi de prendre plus d’une semaine. On compense en prenant une semaine et en allongeant quelques fins de semaine quand c’est possible, souvent à la dernière minute. Ces quelques jours nous les passons à la maison.

      Par contre, cette année nous sommes allés au festival d’été de Québec pas mal souvent. Quand le Festival s’est terminé, nous étions assez fatigués. Si c’est possible, nous prendrons 5 jours consécutifs pendant le festival pour pouvoir relaxer le matin et partir plus tôt marcher et profiter des nombreux spectacles en après-midi. Faire les touristes dans notre propre ville quoi.

    • Aller au resto, au cinema ou au zoo ne devrait pas être considéré comme des vacances à la maison

    • Pour moi rester à la maison, ce n’est pas synonyme de vacances. Je ne pourrais pas décrocher en restant chez moi. Peut-être parce que je fais beaucoup de télétravail. J’ai besoin d’une vraie coupure. Dans un emploi précédent aussi, il arrivait que des personnes se fassent demander de rentrer pendant leur vacances. Alors j’ai appris rapidement à réserver des vacances très longtemps à l’avance. Je ne voyage pas pour impressionner les autres, mais parce que j’ai envie de voir d’autres coins de pays et de nouvelles cultures. C’est personnel tout ça. Ce que j’adore par dessus tout ce sont les parcs nationaux et les endroits où la nature sauvage règne. Ça fait un bien immense au “mental” de quitter la ville. Les vacances c’est aussi du camping et des randonnées au Québec et aux allentours.

    • Qu est ce que vous avez contre les chats?

    • @IwantYou

      “Placez-moi dans une cellule salubre avec une couple de livres et j’y serais heureux.”

      Tout à fait d’accord -pour une fois-! Moi de même. Peut-être avec un ipod bien fourni aussi…

      Un roman d’un auteur bien oublié de nos jours, Joris-Karl Huysmans, raconte justement le récit d’une personne qui décide de s’isoler des humains en s’enfermant dans une maison avec les meilleurs livres et les objets les plus rares pour se consacrer “à l’oisiveté et à l’étude”. Le titre “À rebours”.

    • Pendant les vacances j’ai franchi une nouvelle étape dans ma vie; j’ai déménagé de mon propre gré dans une résidence du 3ième âge pour personnes retraitées autonomes, fonctionnelles et une bonne vision. Puisque j’ai encore toute ma tête, que je sais ce que je veux mais surtout ce que je ne veux plus, c’était le bon moment pour faire le saut. Je m’y plais beaucoup avec comme décor la Rivière-des-Prairies à mes pieds. C’est le bonheur complet, je me sens chez moi.

    • @jaypee2
      Enlevez-lui aussi toute patente pour communiquer sur l’internet. Comme ça, il ne viendra pas insulter les gens sur le blogue !!

    • Je n’ai plus jamais de vacances.
      Je suis retraité.
      Ne riez pas, c’est du boulot.
      Pour se créer des obligations, nous sommes les champions…

      Parfois je décroche tout de même.
      Je me lève le matin et je me dis : Aujourd’hui, je fou rien.
      Contemplatif de nature… j’ai aucun problème avec le “rien foutre”.
      Regarder.
      Juste regarder autour de soi.
      C’est du boulot !
      Surtout quand on vit à la campagne.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2014
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité