Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 21 mars 2014 | Mise en ligne à 10h53 | Commenter Commentaires (26)

    Les hommes préfèrent les hôtels

    Attention, frictions potentielles au moment de planifier les vacances…

    C’est que Monsieur préfère l’hôtel, alors que Madame aime bien visiter la famille et les amis en voyage. Dormir dans la chambre d’amis plutôt que dans la chambre d’hôtel.

    C’est ce que nous apprend un sondage Crop-La Presse sur les habitudes de voyage des Québécois.

    Plus de la moitié (52%) des répondants ont l’intention de choisir l’hôtel pour leurs vacances d’été au Québec, contre seulement 41% des répondantes.

    Et le camping? Plus populaire chez les voyageuses. C’est la préférence de 26% des femmes, contre 22% des hommes, pour des vacances au Québec.

    163257249

    Que doit-on comprendre?

    Que ces messieurs aiment davantage le confort? Qu’ils veulent ne s’occuper de rien une fois les vacances arrivées,  surtout pas du beau-frère avec qui ils n’ont rien en commun…

    Ce qui nous mène vers la vraie question: qui décide des vacances en couple ou en famille? Chez nous, c’est madame…

    Et chez vous?

    Tous les résultats de notre sondage seront dévoilés dans notre grand dossier sur l’hébergement au Québec, publié demain dans les sections Affaires et Voyage.


    • ‘Attention, frictions potentielles au moment de planifier les vacances…’

      Pour vrai??? Wow une chance vous nous dites sa ses tout nouveau! ….

      C’est comme un nain avec un chandail marquer ‘Quoi’ dessus vos chroniques!

    • C’est certain que mon homme n’aime pas le camping, c’est lui est pris avec 100% des problèmes…

    • Les gens qui vont en hôtel et chambre d’hôte ne sont pas nécessairement les même qui vont en camping. Alors, il ne faut pas trop généraliser en additionnant les deux résultats. Les conclusions pourraient être totalement fausses.

      Et ce n’est pas une question de confort. Dans un hôtel, il y a une distance entre les employés et la clientèle. Beaucoup moins dans une chambre d’hôte. Parfois, les hôtes sont envahissants alors je préfère mettre toutes les chances de mon bord pour ne pas me faire envahir.

      Et les résultats sont plutot bizarres pour moi qui connait bien plus d’hommes que de femmes qui préfèrent le camping.

    • Et pour le camping, ça dépend du genre de vacances qu’on fait. Si on explore et on se promène (tour de la Gaspésie, de la Bretagne, de la Suisse) monter et démonter la tente à tous les deux-trois jours peut être agaçant à la longue. Si on fait des vacances de repos et qu’on “vegge” à la même place pendant 10 jours, le camping peut être très intéressant.

    • Pas surprenant tout cela, en plus de ne rien avoir en commun avec le beauf
      et n’avoir d’autres choix que de s’effoirer devant la tv en se creusant
      les meninges pour trouver un sujet de conservation, je prefere
      la chambre d’hotel.

    • pois_chich

      21 mars 2014
      11h16

      ‘Attention, frictions potentielles au moment de planifier les vacances…’

      Pour vrai??? Wow une chance vous nous dites sa ses tout nouveau! ….

      C’est comme un nain avec un chandail marquer ‘Quoi’ dessus vos chroniques

      ———————————————

      Quoi????

    • “qui décide des vacances en couple ou en famille? Chez nous, c’est madame”

      Et qui a décidé que Madame décidait des vacances? Madame? Et qui a autorisé Madame à décider qui décide des vacances? Madame?

      Monsieur est trop bon…

    • @anti-ch_primaire
      ” Et qui a autorisé Madame à décider qui décide des vacances?”
      Vous monsieur!!!! :-))

    • pas surprenant que ce soit madame qui décide, c’est dans la nature de la femme (québécoise?) d’être contrôlante, un homme qui veut être en couple n’a pas tellement le choix, c’est ‘Oui chérie’ si non ça va mal…

    • @imoi. Vous avez marié une perle à ce que je vois.
      Avec un pseudo comme imoi, ça fait pas mal me, myself and I.
      Je vois pourquoi madame aimerait décider à l’occasion.
      Quoi que je doute que vous soyez marié. Ou elle ne vous lis pas si vous l’êtes.

    • @imoi
      Faut pas généraliser là-dessus non plus.

    • Tous les goûts sont dans la nature. Ma femme et moi détestons le camping et tout ce qui vient avec. Nous préférons nettement les hôtels à toute autre forme d’hébergement. Nous sommes déjà allés dans des B&B et l’idée de faire la jasette avec nos hôtes ou avec d’autres voyageurs ne nous plaît guère.

    • Voyager en couple est une excellente façon de savoir si le couple a une chance de survie! Ayant fait beaucoup de canot-camping par le passé, je suis certain qu’une dizaine de jours en canot-camping est recommandé à tout futur marié(e) qui se demande si il (elle) fait le bon choix! Vous saurez exactement qui mène! Vous saurez exactement ce que vaut l’autre en cas de coup dur (essayez une ou deux journées de crachin froid et dormir à l’humidité!!). Bref, voyager permet de vérifier la compatibilité. Je ne saurais être tenu responsable de coups d’aviron ou d’injures par la tête!

    • @pois_chich

      Il y a tellement de fautes, que même un commentaire de 3 lignes est incompréhensible…

    • J’ai ma petite théorie là-dessus… En vacances, c’est le moment de se laisser aller, de boire un verre de trop et de reconquérir sa douce. Beaucoup plus facile et agréable de profiter des plaisirs de la chair à l’hôtel que chez le beau-frère! L’homme inclut donc ce facteur dans le choix de l’hébergement.

    • @danose

      right on, j’allais l’écrire

    • Et vous voilà en vacances !

      Finis pour un moment les tracas quotidiens.

      On se détend, on admire la nature, les paysages, la mer ou la ville, mais sous un tout autre angle.

      Et ne voilà-t-il pas que la libido revient, que, comme le dirait Brel, «il faut bien que le corps exulte».

      Et quand on a le goût de baiser longuement, langoureusement, en explorant minutieusement le corps de l’autre, il faudrait s’arrêter sec (si vous me passez l’expression !) pour jouer au 500 ou à la dame de pique avec belle-maman ou aider le beau-frère à assembler son gazébo.

      Non merci, j’ai déjà donné.

      Les séjours en famille, c’est fini depuis longtemps.

      Les hôtels sont là non seulement pour nous abriter, mais aussi pour nous chouchouter et protéger notre intimité.

      Et pas besoin de descendre au Ritz.

      Vous savez quoi ?

      Lorsque ma conjointe et moi avons abandonné les séjour en famille, il s’est trouvé au début des jours où l’on n’avait rien à se dire.

      Nous avons ainsi découvert qu’à bien des égards nous étions devenus des étrangers l’un pour l’autre.

      Et puis le dialogue, celui du corps, du coeur et de l’âme a repris et nous nous sommes redécouverts.

      C’est l’hôtel qui a sauvé notre couple et qui lui a permis de grandir.

      La dernière fois où j’ai dormi dans la chambre d’amis, c’est lorsque j’ai passé deux nuits à accompagner un ami d’enfance dans les dernières heures qui ont précédé la fin de ses souffrances provenant d’un cancer en phase terminale.

      Non, belle-maman, vos flatulences ne font plus frémir mes narines !

    • @Danose, direct !. C’est pas plus compliqué que ça. Une semaine chez les parents et les amis, c’est une semaine pas de gâteries.

      Je retournerai faire du camping le jour où les rôles seront inversés. Je vais planifier et madame se chargera de l’éxécution. C’est drôle, depuis que j’ai dis ça à ma femme, on en fait plus de camping …
      Je suis un fier partisan de l’égalité homme-femme.

    • @ducalme
      “le dialogue, celui du corps, du coeur et de l’âme a repris”
      Presque de la poésie. Bravo pour votre texte.

    • J’ai passé 1 mois en Europe avec ma blonde, alternant entre les auberges de jeunesse et les petits hotels. Les seuls souvenirs négatif qu’il m’en reste sont les 2 jours passés chez le beau-frère.

      Pour ce qui est du camping, je ne considère pas cela comme des vacances, on ne voyage pas, on fais du camping.

    • Ben cou’don. Un inoffensif commentaire sur la location d’appartements ou de maisons comme solution de rechange à l’hôtel et on le passe à la trappe. Comme «j’aguis» perdre mon temps, voici donc un autre blogue dont je ferai l’économie. Encore du temps de gagné. Bon printemps et bons voyages à tous et toutes. Adios.

    • Moi j’aime bien aller passer quelques jours dans un spa en Europe où il y a des jardins et où on s’occupe de tous nos besoins.

      De plus, l’été dernier j’ai passé une semaine sur un bateau sur la Mer Adriatique avec une famille française en échange de menus travaux (cuisine et un peu de ménage, environ quatre heures par jour). Ce fut une bonne affaire pour eux et pour moi.

      Sinon, j’aime bien les bons hôtels (anonymes) où on ne se fait pas déranger.

      @jeanfrancoiscouture 19h25

      Vous avez la mèche courte ce soir!

    • Non merci pour le camping, j’ai déjà donné. Rien de romantique à se retrouver le gars responsable et le dépanneur de madame pendant le camping. Nous sommes tous le deux d’accords: vive le confort, le lit confortable, la douche chaude, la chambre à l’abri des intempéries et la paix.

    • Je suis une femme, boomeuse, et je déteste le camping. Je n’aime pas beaucoup les hôtels non plus, ça me rappelle bien trop les voyages professionnels. Je préfère de loin louer un petit appartement, peut-être manger un repas par jour au resto, sinon faire des achats au marché et popoter un peu. Mes destinations de choix sont essentiellement urbaines.

    • Quoi de surprenant? Mon analyse contient effectivement une generalisation, mais il ne faut pas oublier qu’au niveau social, les femmes sont beaucoup plus relationnelles que les hommes. Leur cercle d’ami est generalement plus grand et elles ont beaucoup plus de facilite a etablir un lien avec les autres. Donc ou se situe la surprise de se faire dire qu’une personne de relation aime mieux etre avec la famille, ou elle peut placotter tout son saoul, qu’a l’hotel ou elle n’aurait que son homme avec qui entrer en relation?

      De l’autre cote, l’homme en contexte “famille” se retrouve dans un environnement qui le force a entrer en relation, ce qui n’est pas sa “tasse de the”. Imaginez donc l’effort constant a fournir pour placotter alors qu’on en a rien a cire. A sourire et etre gentil alors qu’on aimerait qu’on nous laisse en paix, etc. Et ensuite, on revient avec un qui a eu du plaisir et l’autre qui est epuise.

    • @blade791
      “au niveau social, les femmes sont beaucoup plus relationnelles que les hommes. ”
      Elles ont plus de facilité. Mais ça n’a rien de “rationnel”. C’est “relationnel”.
      Sinon, je suis d’accord avec tout ce que vous dites.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité