Le Blogue-Trotter

Archive, septembre 2013

Mercredi 25 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h03 | Commenter Commentaires (8)

Tous les chemins mènent à New York

New York la nuit. Photo: Reuters

New York la nuit. Photo: Reuters

Marie-Eve Morasse – Montréal

La semaine dernière, nous vous suggérions quatre façons de vous rendre à New York dans notre rubrique «Avant de partir».

J’avais choisi quatre options qui permettent de lier Montréal à New York de manière directe (avion, auto, autobus, train), mais bien des lecteurs m’ont écrit pour me dire qu’il y avait des chemins soit plus rapides, moins dispendieux, plus beaux, plus pratiques… Bref, il semble qu’il y ait autant de façons de se rendre à New York que de gens qui y vont. Et vous, comment préférez-vous gagner la Grosse Pomme?

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Mercredi 11 septembre 2013 | Mise en ligne à 16h20 | Commenter Aucun commentaire

Un outil précieux pour grimpeurs globe-trotteurs

Escalade sur le site d'Aranjuez, en Bolivie (photo: Sylvain Sarrazin)

Escalade sur le site d'Aranjuez, en Bolivie (photo: Sylvain Sarrazin)

> Sylvain Sarrazin

Imaginons. Petit séjour de 15 jours à Hawaï, au printemps prochain. Au programme, une petite journée d’escalade. Attendez… y a-t-il seulement des sites? Si oui, à quoi ressemblent-ils? Le genre d’informations jamais (ou si rarement, la série des Rough Guides faisant parfois exception) recensées dans les guides de voyage.

Pas évident pour les grimpeurs sans frontières de se renseigner sur les parois équipées existantes en terres lointaines. Il existe heureusement une boussole fort utile, se déclinant en un site internet et des applications pour tablettes et téléphones mobiles: Climbing Away, agrégeant toutes les informations, cartes et topos nécessaires.

Une véritable mine d’or enrichie continuellement: à ce jour, plus de 3700 sites d’escalade y sont indiqués sur les cinq continents. Ceux-ci peuvent être visualisés sur une carte interactive mondiale (qui permet, en passant, de constater où la pratique du sport s’est le plus développée sur le globe), ou trouvés au moyen d’une recherche à partir d’une ville ou d’un pays donné. Chaque site dispose d’une fiche explicative, indiquant entre autres le nombre de voies, leur hauteur et cotation, le type de rocher, ou des indications d’accès. Le tout, coiffé de cartes et photos.

climbing away

Carte tirée du site de Climbing Away

La communauté des grimpeurs est invitée à apporter sa pierre à l’édifice, en suggérant des sites non recensés encore. Bien entendu, le Québec n’a pas été oublié, et la base de données s’avère aussi utile pour grappiller des infos dans le cadre de sa prochaine sortie de fin de semaine en région.

D’autres outils complémentaires, disponibles sur le site, s’avèrent très pratiques lors d’un séjour à l’étranger. Exemple: un lexique multilingue des mots techniques employés en escalade («Could you give me the… the… thing?»), crucial dans la mesure où la communication est une des clés de la sécurité dans cette discipline. On y trouve également un tableau de conversion des cotations, lesquelles varient d’un pays à l’autre.

Enfin, le tout est disponible en français, anglais et espagnol.

Alors, des parois, en trouve-t-on à Hawaï ou pas?

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 5 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h51 | Commenter Commentaires (23)

Les enfants en avion, une nuisance?

Des enfants attendent leur vol à l'aéroport de Singapour. Photo: Reuters

Des enfants attendent leur vol à l'aéroport de Singapour. Photo: Reuters

Marie-Eve Morasse – Montréal

Seriez-vous prêt à payer pour éloigner les enfants de vous pendant un vol? L’idée n’est plus farfelue puisque deux compagnies aériennes asiatiques proposent à leurs passagers de voler dans des classes où les enfants de moins de 12 ans sont exclus.

C’est le cas de Scoot Airlines, une division de Singapore Airline, qui offre la classe « ScootinSilence ». En ajoutant 18$ de plus au prix de leur billet, les passagers se retrouvent dans une section de l’avion où il n’y a pas d’enfant et davantage de place pour les jambes. La compagnie malaisienne Air Asia X dispose quant à elle d’une «zone tranquille», dans laquelle l’éclairage est tamisé, si bien que les grands peuvent se reposer comme bon leur semble pendant le vol…

Les petits sont-ils devenus la nouvelle nuisance à 35 000 pieds? Selon un sondage mené par American Express auprès des voyageurs d’affaires, être assis à proximité d’un enfant ou d’un bébé en avion est le pire endroit dans un avion (21%), surpassant les sièges situés près des toilettes (14%) et le voisinage d’un passager qui s’approprie l’accoudoir (11%).

Seriez-vous prêts à payer pour vous tenir loin des enfants en vol?

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives